Volontariat international au Ghana - bien se préparer !

Le Climat en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Les coutumes en Afrique du Sud Echange culturel en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud
Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud Tabac et drogues en Afrique du Sud Pourboires en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud
Heure, décalage horaire Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud Liens utiles Globalong en Afrique du Sud  

Un peu d’histoire…

MISSION HUMANITAIRE AU gHANA

Le Ghana est situé au centre d'une région reconnue pour le travail des métaux, l'exploitation minière, la sculpture et l'agriculture. Le Ghana moderne doit son nom à l'ancien empire du Ghana, dont le centre se situait 800 km au nord de la ville d'Accra.

L'arrivée des européens au XVIe siècle a transformé les échanges commerciaux de la région. Les premiers à s'installer dans le golfe de Guinée sont les portugais, en 1456. Jusqu'au début du XVIIe siècle, l'or et l'ivoire sont les principales matières exportées depuis les côtes ghanéennes. Mais, à partir de 1625, la traite des esclaves commence. Elle devient dans les années 1650 le commerce le plus lucratif, à la fois pour les négriers européens, et pour les rois africains.

Seules deux petites entités territoriales composant la Gold Coast résistent à la colonisation des anglais en 1750. Il s'agit des royaumes ashanti et fanti.

Depuis le début du XVIIIe siècle, les Ashanti possèdent leur propre royaume avec une administration unique. Conscients de l'intérêt d'avoir de l'influence sur d'autres peuples pour protéger leurs frontières, ils décident à partir de 1807, et pour une vingtaine d'années, de contrôler les tribus peules et fanti, placées le long du littoral. Mais assez rapidement, ils doivent affronter les troupes britanniques qui n'entendent pas lâcher leurs forts.

Après plusieurs batailles remportées par les britanniques, la Gold Coast devient une colonie anglaise. Alors que la couronne britannique assoit sa domination sur toute la région côtière, le territoire ashanti et une partie du nord du pays arrivent à préserver une certaine autonomie. Le Ghana moderne connaît alors ses premières heures. Les traditions des Ashanti et des Fanti survivent tant bien que mal pendant la domination britannique.

Après la Seconde Guerre mondiale, et sous l’impulsion de l’indépendance de l’Inde, les intellectuels ghanéens, notamment Kwame Nkrumah, décident de faire du Ghana un état indépendant. Les négociations durent 6 ans et le 6 mars 1957, l’indépendance du pays est proclamée.

La suite ne sera qu’une succession de coups d’Etat et de chaos pour le pays. En 1978 le pays va très mal, l’inflation est de 300% et les produits de première nécessité comme le riz et l’eau sont très difficiles à obtenir.

Au cours de l’année 1981, le Ghana se relèvera de cette situation notamment grâce à l’aide de la communauté internationale, la Banque Mondiale et le FMI. Suite à cela, le président Jerry Rawlings sera réélu en 1992 et en 1996. L’instabilité politique semble alors avoir fui le Ghana à jamais. En novembre 1997, si le taux de croissance du pays reste élevé, les autres indicateurs (taux d'inflation, endettement et déficit budgétaire) sont encore inquiétants.

Ce n'est qu'avec l'arrivée au pouvoir de John Kufuor et son élection en 2000, que la situation économique s'améliore globalement. Le niveau de vie des Ghanéens cependant, n'évolue guère positivement pour tous. En décembre 2004, il se présente à sa propre succession et remporte à nouveau la majorité des suffrages. Fort d'un taux de croissance élevé, il entreprend de nombreuses réformes, dans le domaine de l'éducation notamment, permettant à chaque enfant de recevoir un enseignement public et gratuit.

De nouvelles élections présidentielles et parlementaires ont lieu en 2009 et voient triompher le candidat du parti d'opposition National Democratic Congress, John Atta-Mills, devant le candidat du parti de Kufuor. L'élection se passe sans heurts, montrant que la démocratie continue tranquillement son chemin au Ghana. John Atta-Mills est décédé dans l'exercice de ses fonctions. John Dramani Mahama lui succède lors des élections présidentielles de décembre 2012.

Le climat au Ghana

Le climat du Ghana est constitué de deux saisons, une saison humide d’avril à octobre et d’une saison sèche de novembre à mars.

La saison sèche est provoquée par un vent sec et chaud venu du Sahara appelé l’Harmattan. Les températures sont alors très chaudes pouvant atteindre jusqu’à 40°C. Pendant la saison humide, les températures sont plus douces et avoisinent les 30°C.

Le climat varie beaucoup entre les régions du Sud, qui sont boisées, verdoyantes et plus humides et les régions du Nord, où la savane s’étend à perte de vue.

Dans le Sud du Ghana, la saison des pluies et des moussons s’étend de fin mars à fin octobre, elle est particulièrement marquée sur la côte Ouest. Les mois de mai et de juin sont les plus défavorables.

Le Nord du Ghana possède un climat avec une chaleur beaucoup plus prononcée et plus forte qu’au Sud. Les mois d’avril et de novembre sont particulièrement chauds. La saison des pluies est moins prononcée dans cette région et s’estompe de plus en plus lorsqu’on monte dans le nord du pays.

La meilleure saison pour voyager au Ghana est pendant la saison sèche, de novembre à mars, surtout en décembre, car c’est le mois le plus ensoleillé de l’année. 

Comment s’habiller au Ghana?

Les conseils suivants ne sont pas des consignes strictes, mais des mises en garde pour que vous vous sentiez à l’aise parmi la population locale.  Le Ghana est un pays où il fait souvent humide et chaud et où vous transpirerez beaucoup. Nous vous déconseillons de porter des tenues près du corps ainsi que des tissus synthétiques dans lesquels vous ne vous sentirez pas très confortable.

Bien que le Ghana ait une culture assez conservatrice, ils sont ouverts d’esprit et conciliants pour accepter le fait que les européens ne se couvrent pas autant que les locaux, car nous supportons moins la chaleur. Cependant, veillez à garder une tenue correcte : pas de maillot de bain en dehors des plages de la côte et évitez les décolletés et mini jupes/shorts.

Prévoyez des vêtements en coton et de couleurs claires afin de mieux supporter la chaleur ainsi que des sweats qui vous tiendront chaud pendant la nuit. Pour les femmes, il est tout à fait envisageable que vous achetiez des longues robes traditionnelles amples sur les marchés locaux pour mieux vous intégrer.

N’hésitez pas à prendre dans votre valise ou à acheter sur place (le prix est plus avantageux) des sandales ainsi que des chaussures de marche. Si vous partez pendant la saison des pluies, pensez à prendre des vêtements imperméables qui peuvent être salis et même laissés sur place afin que quelqu’un en profite et pour que vous ayez plus de place dans vos bagages pour ramener des souvenirs.

Fêtes et jours fériés au Ghana

Le projet d’enseignement est fermé pendant les vacances scolaires, mais pendant cette période, les bénévoles pourront s’engager sur un autre projet

  • -01 Janvier 2018: Jour de l'an
  • -02 Janvier 2018: Lendemain du Jour de l'An férié
  • -06 Mars 2018: Jour de l'indépendance
  • -30 Mars 2018: Vendredi saint
  • -02 Avril 2018: Lundi de Pâques
  • -01 Mai 2018: Fête du Travail
  • -25 Mai 2018: Journée de l'Afrique
  • -15 Mai 2018: Début du Ramadan
  • -14 Juin 2018: Fin de ramadan
  • -01 Juillet 2018: Fête de la République
  • -22 Août 2018: Fête du sacrifice (Eid El Adha)
  • -21 Septembre 2018: Anniversaire du 1er président Ghanéen
  • -07 Décembre 2018: Jour National des Fermiers
  • -25 Décembre 2018: Noël
  • -26 Décembre 2018: Boxing Day

La culture au Ghana

Les informations suivantes sont là pour vous éviter des malentendus avec la population, vous intégrer facilement et ainsi profiter pleinement de votre séjour.

En tant qu’étranger au Ghana, votre entourage vous quémandera souvent des cadeaux ou de l’argent. Ne laissez pas leur demande affecter l’amitié que vous leur portez. Ils tentent juste leur chance avec quelqu’un qu’ils considèrent comme plus riche qu’eux.

L’artisanat traditionnel au Ghana

L’artisanat traditionnel est fortement marqué par la culture akan et ashanti, et se décline sous différentes formes selon les régions. L’artisanat couvre l'architecture, le tissage, l'orfèvrerie, la sculpture, la céramique, la peinture, etc.

Le tissage ainsi que l’utilisation de perles sont deux traditions indissociables de la culture ghanéenne ; elles servent de monnaie d’échange et de distinction sociale.

Le Ghana, anciennement appelé la Gold Coast, est aussi reconnu pour le travail de l’or. On y fabrique des armes, des bijoux, des masques etc.

La poterie est aussi une forme d’artisanat qui est toujours pratiquée par certains artisans. Si vous avez la chance de vous rendre dans le musée national d’Accra, vous y verrez des objets tels que des lampes à huile, des vases ainsi que d’autres création qui y ont été conservées.

La peinture est une tradition populaire toujours très répandue. Vous pourrez l’admirer sur des bateaux de pêcheurs, sur les enseignes de certains commerçants ainsi que sur certains véhicules tels que les tro-tros.

Le football au Ghana

Le football domine de loin tous les autres sports au Ghana, tant du point de vue de la pratique que de l'intérêt qu'il suscite. Même dans les villages les plus reculés, il y a un terrain de foot et une équipe locale ! Les matchs où s'affrontent les équipes-phares du pays suscitent l'engouement et l'ambiance dans les stades est, paraît-il, bouillante, voire explosive ! Il s'agit, ni plus ni moins, de la passion des supporters ghanéens. L'équipe nationale, les Black Stars, a été quatre fois championne de la Coupe d'Afrique des Nations.

Prendre le repas au Ghana

Les bonnes manières à table sont quasiment les mêmes qu’en Europe, mais si vous avez un doute, observez les autres et faites comme eux.

Quand vous êtes invité, attendez qu’on vous attribue une place afin de ne pas vexer quelqu’un.

Si quelqu’un que vous connaissez vous invite à manger ou vous propose de goûter quelque chose, il serait malpoli de refuser. Goûtez au moins un petit morceau.

Si vous allez dans un restaurant ghanéen, ne vous étonnez pas de l’extrême lenteur du service, il faut souvent attendre une heure avant d’être servi, que le client soit seul ou que la salle soit pleine.

La famille au Ghana

La famille est très importante au Ghana, du plus jeune au plus vieux, ils partagent tous le même toit, et tous mettent la main à la pâte pour le bon fonctionnement de la vie familiale.

La musique ghanéenne

Le Ghana est réputé pour son style musical, proche de la rumba, appelé high-life. La musique urbaine ghanéenne est toujours influencée par la musique traditionnelle. Pour connaître les différents spectacles qui ont lieu, le plus simple est de regarder les affiches en ville. Dans les années 1970, les orchestres de high-life ont disparu du fait de l'instabilité politique, mais les guitaristes ont continué à se produire un peu partout. Beaucoup de vedettes locales ont émigré vers l'Europe, mais la majorité est partie vers le Nigéria pour maintenir ce style musical en vie. Parmi les plus connus, les « Kwame Ampadu and The African Brothers » restent l'un des meilleurs groupes du pays après trente années d’activité.

Coutumes au Ghana

Il y a des coutumes dans certains pays émergeants comme le Ghana qui diffèrent des nôtres, et le fait de les connaître à l’avance permet d’éviter des situations embarrassantes ou gênantes.

  • - Ne montrez pas d’affection pour une personne du même sexe en public, même si vous êtes en couple ou mariés.
  • - Toujours saluer de la main droite et pas de la main gauche
  • - Ne pointez pas du doigt-
  • - Il faut toujours demander la permission avant de prendre une photo
  • - Montrez-vous modeste et amical envers la population locale
  • - Soignez votre apparence, les ghanéens aiment être bien habillés. Ne portez pas de vêtements délavés ou déchirés, vous serez considéré comme quelqu’un de sale et non respecté.

Les méthodes du personnel local (enseignants, responsables etc.) ainsi que celle des parents envers leurs enfants peuvent vous sembler sévères avec des punitions physiques. Ne vous interposez pas, mais essayez d’aider en leur montrant qu’il existe d’autres solutions. N’imposez pas vos idées mais essayez d’illustrer vos propos tout en respectant les coutumes et la hiérarchie locale.

Comment bien s’entendre avec les ghanéens ?

Les ghanéens sont accueillants et chaleureux, ils acceptent facilement les étrangers. Cependant, vous pouvez, avec ces quelques conseils, vous intégrer plus facilement.

Afin de vous entendre avec les ghanéens…

… Ne leur dites pas comment gérer leur pays !

Bien que tous les ghanéens ne soient pas politiquement engagés, ils sont très fiers de leur indépendance qu’ils ont acquis très tôt par rapport à d’autres pays d’Afrique. Afin d’éviter les problèmes ou situations embarrassantes, évitez de discuter de politique en public et ne participez pas à d’éventuelles manifestations. Ils se sont battus pour obtenir l’indépendance et ils ont le droit de gérer leur pays comme bon leur semble !

… Ne vous énervez pas !

Si vous vous énervez, vous perdrez la face, et le respect de l’autre ! N’oubliez pas que vous n’êtes pas chez vous et qu’ils sont chez eux. Se plaindre de façon agressive résultera le plus souvent par de l’indifférence de la part de votre interlocuteur.

… réfléchissez avant de vous plaindre

Si un ghanéen commet une erreur – avec le repas que vous avez commandé (par exemple), n’oubliez pas que si vous demandez à être remboursé ou si vous refusez de payer, c’est l’employé qui sera directement sanctionné. Réfléchissez toujours aux conséquences de vos actes, le plus souvent il s’agit de quelques euros pour vous, mais cela représente peut-être une semaine de salaire pour l’employé.

ET SURTOUT, LE PLUS IMPORTANT :

... souriez et riez autant que possible !

La bonne humeur est le premier pas pour résoudre d’éventuels problèmes. Gardez cela à l’esprit avant de vous énerver !

Echange culturel au Ghana

Afin de comprendre la différence culturelle et de vous présenter à vos hôtes, vous pouvez amener avec vous quelque chose de représentatif de votre pays. Une carte, un CD avec l’hymne nationale, des habits traditionnels de votre région, des jeux, des photos.

Vous pouvez aussi apporter des recettes et faire découvrir votre cuisine – à condition de trouver les bons ingrédients sur place. Faites découvrir des herbes aromatiques locales ou une boisson méconnue à l’étranger…

Si vous participez à une mission avec des enfants, vous pouvez apporter des cahiers de coloriage représentant des monuments connus de chez vous ou des CDs avec des chansons pour enfants… Laissez-vous guider par votre imagination mais sans surcharger vos bagages !

Moyens de transport au Ghana

Il est facile de se déplacer au Ghana mais, il faut être patient.

Pour les trajets de moyenne distance, le moyen le plus économique pour voyager est les tro-tros, qui sont des minibus typiques du Ghana. Le prix du ticket n’est certes pas très cher, mais le transport reste peu fiable. Les tro-tros ne partent que quand ils sont pleins et pour certaines destinations, il faut attendre plusieurs heures avant de partir.

Les conditions de confort dans un tro-tro sont particulières : l'engin est généralement vieux, branlant et bruyant, les banquettes ont perdues de leur moelleux car il ne leur reste que du bois, mais voyager en tro-tro reste une expérience unique. Les tro-tros existent aussi dans les grandes villes comme Accra ou Kumasi où ils suivent des circuits déterminés et pallient ainsi à l'absence de transport en commun public. Les prix sont dérisoires, vous pourrez voyager pour moins de 1€.

La façon la plus commune de se déplacer au Ghana est d’utiliser les taxis, le prix de la course n’étant pas très élevé. Cependant ils ne disposent pas de compteur, veillez à bien négociez le prix de la course avant le départ car les chauffeurs ont souvent tendance à doubler le prix pour les étrangers. Si celui-ci ne souhaite pas négocier, alors sortez, prenez le prochain taxi et recommencez à marchander.

Si vous souhaitez profiter de votre week-end pour partir visiter le Ghana, n’hésitez pas monter dans un bus ou un mini-bus qui assure des lignes régulières. Ce mode de transport reste plutôt confortable et fiable. 

Moyens de paiement au Ghana

La monnaie utilisée au Ghana est le cédi.  Nous vous conseillons d’avoir toujours un peu d’espèces sur vous ainsi qu’une carte visa.

Vous pourrez facilement changer de l’argent dans les aéroports ainsi que les banques. Ne faîtes pas confiance aux personnes qui vous proposent de changer de l’argent à un taux plus avantageux dans la rue. Souvent, l’argent qu’on vous donnera en échange est contrefait. 

Il y a de nombreux distributeurs à Kpando cependant, la majorité des banques n’acceptent que les cartes visa. Les cartes de retrait telles que les MasterCards ne sont pas toujours acceptées au Ghana.

Il est impératif que vous gardiez tous les reçus quand vous changerez de l’argent au Ghana, on peut vous demander une preuve de l’argent que vous avez échangé. Sans ces reçus, vous ne pourrez pas changer vos cédi en euros ou dans le monnaie de votre pays lors de votre retour.

Les taux de change sont rarement affichés à l'extérieur et ils peuvent être sujets à d'importantes variations d'un bureau à l'autre. Si vous devez changer une somme importante, il peut être utile de prospecter plusieurs bureaux pour trouver le meilleur taux.

Tabac, drogues et alcools au Ghana

Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues. 

Pourboires au Ghana

Les pourboires sont un phénomène relativement récent au Ghana. Ils permettent aux gens qui travaillent de compenser leur salaire bas, mais ne vous sentez pas obligé de laisser des pourboires, cela reste un moyen de récompenser un bon service. 

Electricité au Ghana

Les prises de courant au Ghana sont les mêmes qu’en Angleterre, en Ecosse ou à Hong Kong. Vous aurez besoin d’un adaptateur pour brancher vos appareils électroniques. Notez que les coupures de courant sont fréquentes au Ghana et que cela peut durer quelques heures. N’oubliez pas d’emporter une lampe de poche dans vos bagages. Si vous vous rendez dans un cyber café, enregistrez régulièrement votre mail sous Word avant de l’envoyer.

Décalage horaire avec la France

Quand vous arriverez au Ghana, il fera 2 heures de moins que Paris en été et 1 heure de moins en hiver.

Hôpital et numéros d’urgence

Hopital Saint Patrick à Kpando :

 032 2020337

Numéros d’urgence :

Police : 191

Pompiers : 192 / 999

Ambulance : 193

Comment partir au Ghana avec Globalong?

En savoir plus sur Globalong

 

 

Le Service Volontaire International - Globalong

Témoignages Globalong L association Globalong

Charte du volontaire international - Globalong 

  Retour à la page d'accueil

 

Accueil