Volontariat international au Maroc - bien se préparer !

Tout savoir sur le Maroc avec GlobAlong

 

Le Climat en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Les coutumes en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud Eau potable en Afrique du Sud
Tabac et drogues en Afrique du Sud Les horaires en Afrique du Sud - heures d ouverture Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud
Pourboires en Afrique du Sud Echange culturel en Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud Heure, décalage horaire Afrique du Sud

Liens utiles Globalong en Afrique du Sud

Un peu d’histoire…
C’est au IIème siècle avant Jésus-Christ que les Phéniciens fondent Carthage, dans l’actuelle Tunisie. La ville prospère et rayonne sur l’ensemble de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée. En 146 avant Jésus-Christ, les romains s’emparent de la ville de Carthage et occupent la ville. En 429, les peuples Vandales et Wisigoths se disputent l’Espagne et l’Afrique du Nord. Leurs royaumes doivent faire face aux attaques berbères et tombent rapidement en décadence. En 476, l’empire byzantin s’empare du Maroc suite à la chute de l’empire romain. 

C’est en 649 que les Arabes venus d’Egypte fraîchement convertis à l’Islam, se lancent à l’assaut de l’Afrique du Nord. Les troupes byzantines et berbères leur font face. Au début des années 700, les dernières tribus berbères se convertissent à l’islam, apporté par les conquérants arabes. Les années d’occupation des berbères par les arabes se passent mal, les berbères finissent par se révolter et chassent les gouverneurs arabes en 740. En 780, Moulay Idriss fonde la première dynastie marocaine. A partir de cette date, l’islam s’enracine peu à peu au Maroc. Au milieu du XIème siècle, un deuxième empire va s’étendre sur tout le Maroc, les Almoravides.

C’est au début du XVème siècle que les européens s’intéressent au Maroc. Tout d’abord les portugais s’emparent de la ville de Ceuta au nord du pays, puis les espagnols érigent des avant-postes sur les côtes du pays. Un siècle et demi plus tard, les Saadiens, alors au pouvoir au Maroc, s’allient avec les espagnols pour contrer l’avancée de l’empire ottoman. En 1666, une paix fragile est instaurée dans le pays, suite nécessaire après des années de guerre civile. Les relations avec la France se multiplient. En 1912, le traité de Fès officialise le protectorat français au Maroc tandis que l’Espagne contrôle le nord du pays. L’indépendance du Maroc est proclamée en 1956 en pleine guerre d’Algérie, Mohammed V devient roi du Maroc, l’Espagne renonce également à son protectorat mais garde quelques villes du Nord et du Sahara occidental sous son contrôle.

Climat au Maroc
Le climat du Maroc reste nuancé. Si le littoral atlantique profite d’une situation agréable et tempérée avec des hivers cléments et des étés chauds et beaux, le mois d’août reste froid en raison du vent humide qui souffle en permanence. Au centre du pays et à notamment Marrakech, il fait très chaud l’été. Toutefois, la meilleure saison pour partir au Maroc est le printemps, entre le mois d’avril et le mois de juin, les arbres sont en fleurs et toute la nature est en majesté. D’une manière générale, chaque saison à ses avantages et ses inconvénients. Notez cependant que les hivers dans le grand Atlas peuvent être rudes. Prévoyez un sac de couchage chaud ainsi que des habits adaptés à de basses températures.

Comment s’habiller au Maroc?
Les conseils qui suivent ne sont pas des consignes strictes, mais des mises en garde pour que vous vous sentiez à l’aise parmi la population locale. Les marocains sont très croyants et en tant que volontaire qui allez vivre en immersion avec la population locale pendant les prochaines semaines, il faut que vous respectiez leur mode de vie et donc que vous vous habilliez de manière adéquate. En toute circonstance, nous déconseillons les hauts sans manches, ainsi que les shorts parmi la population locale et surtout dans les villages. Pour les hommes, il est recommandé de porter des jeans, long shorts et tee-shirts. Les filles devraient avoir les épaules et les genoux couverts. Si possible, il est même préférable que vous portiez des pantalons. Il n’est pas obligatoire de couvrir votre visage mais porter des vêtements amples ainsi que des tuniques est recommandé. La population rurale se sent à l’aise dans des pantalons larges. Les femmes devraient toujours porter un soutien-gorge, et éviter les décolletés.

Fêtes et jours fériés au Maroc
• 1er Janvier 2018: Nouvel An
• 11 Janvier 2018: Proclamation de l’indépendance
• 1er Mai 2018: Fête du travail
• 14 Juin 2018: Fin du ramadan
• 29 Juillet 2018: Fête du trône
• 14 Août 2018: Allégeance Oued Eddahab
• 20 Août 2018: Révolution du roi et du peuple
• 21 Août 2018: Fête de la jeunesse
• 11 Septembre 2018: Jour de l’an Hégire
• 06 Novembre 2018: La marche verte
• 18 Novembre 2018: Fête de l’indépendance
• 20 Novembre 2018: Al Mawlid

Le jeûne constitue l'un des cinq piliers de l'islam, il est la prescription la plus suivie par les musulmans, le marqueur identitaire par excellence.
Le jeûne est obligatoire à partir de l'âge de la puberté, sauf pour les femmes enceintes, les malades et les voyageurs, qui doivent rattraper les jours de Ramadan rompus sous forme d'aumône ou d'un nouveau jeûne. En période de Ramadan, le rythme de vie et un peu au ralenti dans tous le pays. Les villageois apprécient cependant, la venue des volontaires et les accueillent avec encore plus d'hospitalité car le Ramadan permet à l'homme d'atteindre la piété, de se réaliser spirituellement et ainsi, de réduire son instinct d'égoïsme.
Il y a cependant quelques comportements à éviter:
• Ne pas manger dans la rue
• Evitez les tenues courtes et légères pour les filles
• Ne pas refuser une invitation au F’tour (repas servi pour rupture du jeûne) 
• Ne pas fumer dans la rue.
Le rythme est un peu "slow", avec une sieste dans l'après-midi et des soirées plus longues. Tout cela n’affecte en rien votre programme, les activités seront effectuées comme prévues.
Chez les familles d’accueil,  vous trouverez à boire et manger sans souci.

La culture Marocaine
En tant qu’étranger au Maroc, votre entourage vous quémandera souvent des cadeaux ou de l’argent. Ne laissez pas leur demande affecter l’amitié que vous leur portez. Ils tentent juste leur chance avec quelqu’un qu’ils considèrent comme plus riche qu’eux.

Le Hammam
Au Maroc, il n’y avait pas de salle de bains dans les maisons jusqu’à une époque récente et le hammam tenait une place importante dans la vie quotidienne. Il était un dérivé des thermes romaines et les musulmans l’adoptèrent d’autant plus facilement qu’il permettait l’ablution totale, conformément au Coran, donnant donc au hammam une grande importance religieuse. Plus qu’une symbolique religieuse, le hammam a aussi une signification sociale et autrefois, une ville se jugeait par la beauté et la magnificence de son hammam. Les hommes et les femmes ne se mélangeaient pas dans le hammam et ne le font toujours pas. Aujourd'hui encore, le hammam représente pour certaines femmes l'occasion d'abandonner, le temps d'un bain, leur cercle familial pour rencontrer des amies. Il y a encore peu, c'était également au hammam que les mères venaient juger les qualités de leur future belle-fille !

Le thé
Le thé est omniprésent au Maroc depuis son introduction au XIXème siècle. Selon les saisons, il est soit à la menthe, soit à l’absinthe accompagné de sucre.
L’hospitalité est sacrée et cela vient d’une époque où l’on mourrait facilement dans le désert. Le partage du thé suit un rituel précis et toujours identique. On ne refuse pas une invitation à boire le thé, cela serait insultant, ni même une invitation à partager un repas.

Le safran
Le safran est l’épice la plus chère au monde, avec des prix allant de 16 à 30 euros le gramme en Europe.
Les berbères des montagnes du Sirwa le récolte en automne. Issu d’une petite fleur bleue dont il faut prélever délicatement les stigmates, cette épice ne se récolte qu’à la main et il faut 140 fleurs de safran pour en obtenir 1 gramme.

Les danses
Les danses folkloriques sont nombreuses au Maroc ; la plus répandue, dans la région du Moyen Atlas, est l’Ahidous, qui rassemble plus  d’une dizaine d’hommes et de femmes autour d’un meneur de jeu.
Dans le Haut Atlas, on peut observer l’Ahouach, dansé par des femmes alors que les hommes donnent le rythme en frappant les bendirs, un instrument de musique local.
Les Gnaouas dansent avec un rythme africain, on peut assister à des démonstrations à Essaouira et Marrakech.

Coutumes Marocaines :
Il y a des coutumes dans certains pays émergeants qui diffèrent des vôtres, et le fait de les connaître à l’avance permet d’éviter des situations embarrassantes ou gênantes.
• Ne montrez pas d’affection pour le sexe opposé en public, même si vous êtes en couple ou mariés par respect pour les ainés
• N’essayez pas de rentrer dans une mosquée, une koubba, un mausolée qui n’est pas explicitement ouvert au public
• Ne vous mouchez pas bruyamment en public
• Ne refusez pas le thé que l’on vous offre
• Ne portez pas de vêtements courts (shorts, jupes etc..) à part à la plage
• Déchaussez vous avant d’entrer dans une pièce quand vous voyez des chaussures déposées devant l’entrée
• Ne manquez pas de respect à l’Islam, au Coran ou au prophète
• Ne pas s’enivrer en public
Si on vous pose des questions personnelles dans votre famille d’accueil, n’hésitez pas à répondre même si certaines vous paraissent indiscrètes.

Comment bien s’entendre avec les Marocain ?
Les marocains sont des personnes accueillantes, souriantes avec les étrangers, mais dans une discussion, les malentendus sont très vite arrivés. Il y a certains sujets que vous ne pourrez pas aborder avec les locaux : religion, famille royale, ainsi que la place de la femme dans la société.
Avec ces quelques conseils, vous vous intégrerez plus facilement :
Afin de vous entendre avec les marocains…
… Ne parlez pas de la famille royale !
Il y a deux lignes rouges au Maroc à ne pas franchir, la première d’entre elle porte sur la famille royale. Auparavant au Maroc, il était strictement interdit de parler de la famille royale ainsi que de tous ses ministres, sa politique et ses fonctionnaires. Avec l’arrivée de Mohamed VI, la situation s’est libéralisée mais reste quand même un sujet à ne pas aborder entre étrangers et marocains.
… Ne parlez pas de religion !
La religion prend encore beaucoup de place dans la vie quotidienne des marocains et elle reste un des sujets à ne pas aborder. Même si vous connaissez très bien les textes coraniques ainsi que les traditions musulmanes, n’intervenez pas dans une discussion à caractère religieux. Il est très facile de ne pas se comprendre car chacun a souvent ses préjugés.
… Ne leur dites pas comment gérer leur pays !
Bien que la plupart des marocains ne soient pas politiquement engagés, ils sont très patriotiques et n’apprécient guère que les étrangers considèrent leur pays comme « sous développé » ou critiquent leur système. Leur pays est très croyant, et de nombreuses différences, notamment en matière de droit des femmes, sont présentes au Maroc. Afin d’éviter les problèmes et les situations embarrassantes, évitez de discuter de politique en public et ne participez pas à d’éventuelles manifestations.
… Ne vous attendez pas à retrouver vos codes de politesse habituels.
Parfois, vous trouverez que certains marocains sont oppressants et qu’ils ne vous lâchent pas. Expliquez leur gentiment et fermement et ils arrêteront.
… Soyez raisonnable et juste.
Si on vous demande un prix exorbitant au marché ou dans les souks, ne soyez pas étonné. On s’attend à ce que vous marchandiez, et cela marche toujours mieux avec de l’humour. Restez raisonnable, et n’essayez pas d’obtenir un tarif ridiculement bas. Certains marocains sont très pauvres. Négociez un tarif acceptable, mais pas toujours le plus bas.
… Ne soyez pas malpoli !
Faites attention à vos gestes et vos propos. Les marocains sont au courant des différences culturelles, mais seront tout de même offensés par des couples qui s’embrassent ou se touchent en public.
ET SURTOUT, LE PLUS IMPORTANT :
… Souriez et riez autant que possible !
La bonne humeur est le premier pas pour résoudre d’éventuels problèmes entre marocains et étrangers.

Gardez cela à l’esprit avant de vous énerver !

Le transport au Maroc
Il est facile de se déplacer au Maroc.

Les bus :
Les bus sont le moyen de transport le plus pratique, ils sillonnent tout le pays et vous amènent dans les coins les plus reculés à des tarifs raisonnables. Demandez systématiquement un reçu ou un titre de transport car il peut y avoir des contrôles.
En principe les bagages sont facturés (5Dh par bagage, soit 0.5 euros). Présentez-vous longtemps à l’avance car vous ne serez pas seul.

Les taxis sont très présents au Maroc et il en existe de 2 sortes :
Les petits taxis : petits véhicules officiels, ils n’ont pas le droit de sortir des villes. Les prix sont très abordables, mais il faut connaître les règles du jeu. Ils sont en principe munis d’un compteur et si le chauffeur ne le met pas en marche, insistez. S’il refuse, pas de problème, descendez.
Le coût de la prise en charge s’élève à 1.70 Dh (0,15 euros) en journée et à 2.60 Dh (0.24 euros) à partir de 20 heures ou 21 heures jusqu’à 5 heures ou 6 heures du matin.

A noter que : si vous prenez votre taxi devant un grand hôtel, ne vous étonnez pas de payer le prix fort. La nuit, il y a une majoration légale de 50%. Ayez toujours de la monnaie sur vous quand vous prenez un taxi, certains chauffeurs ne peuvent pas rendre la monnaie sur les gros billets.

Les grands taxis : Généralement de vieilles Mercedes des années 1970, ce sont les seules à pouvoir sortir de leur ville d’attache. Il n’y a pas de compteurs, il faut chercher le courtier, muni d’un carnet qui est habilité à vous vendre un billet et à vous placer dans la voiture. On s’y entasse jusqu’à six, plus le chauffeur et ils ne partent que quand ils sont complets.
La location de voiture est une option viable au Maroc. Il existe des sociétés marocaines pratiquant des prix plus intéressants. Les véhicules de base sont plutôt destinés à la conduite en ville, et peuvent se révéler fragiles si vous avez l'intention de faire un long périple dans le Sud. Il est alors préférable de louer un modèle plus cher mais plus résistant.

ATTENTION, une location de voiture est une affaire délicate.
Les contrats d'assurance (même tous risques) ne vous couvrent plus si vous quittez une voie goudronnée pour emprunter une piste avec un véhicule de tourisme. Quelques conseils si vous louez votre voiture :

• Demandez un exemplaire vierge de constat à l'amiable.
• Assurez-vous que le tarif sur lequel vous vous êtes mis d'accord inclut bien l'assurance et les taxes de 20 %.
• Si vous louez depuis l'étranger, faites confirmer par e-mail le maximum d'information.
• Au moment de la prise du véhicule, le loueur vous demandera une empreinte de carte de paiement internationale en caution. C'est une procédure habituelle, au Maroc comme ailleurs. Mais attention à ne pas la signer sans montant indiqué dessus (ça peut vous coûter cher !). Insistez pour la récupérer à la remise du véhicule. Parfois, dans la précipitation du départ, on oublie de la demander, ou on rechigne à vous la donner.

Faites tout de même attention à la route au Maroc, l’absence de règles qui y règne est assez dangereuse. La conduite de nuit est vivement déconseillée !

Eau
Il est plus sage d'acheter de l'eau en bouteille car l'eau du robinet n'est pas celle à laquelle nous sommes habitués en occident. Lavez bien vos légumes avant de les manger. Et penser à vous laver les mains régulièrement.

Tabac, drogues et alcool au Maroc
Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues diverses. Vous n'en trouverez de toute façon pas beaucoup puisque les musulmans ne consomment pas d'alcool, ni de drogue et ne fument pas non plus.

Horaires d’ouverture au Maroc
Les bureaux de change sont ouverts tous les jours sauf le dimanche après-midi et ils ont des horaires d’ouvertures très larges. Les banques ont des horaires plus limités : du lundi au vendredi de 8h15 à 15h30 avec parfois une pause lors de la prière du vendredi. Les échoppes de la médina (centre historique de la ville) ouvrent tôt le matin jusqu’à des heures très tardives. Elles sont fermées le vendredi mais ouvertes le week-end. Les grands magasins ont des horaires équivalents à ceux de la France. Les bureaux de poste sont ouverts du lundi au vendredi de 8 heures à 16h15 (service réduit le vendredi).

Argent et moyens de paiement au Maroc
Vous pouvez changer l’argent dans les banque ou les bureaux de change mais ne changez pas dans la rue! L’euro est largement accepté par les banques marocaines. Dans les petits magasins, il est préférable de payer en dirham. Si vous payez en euros, ils vous rendront la monnaie en dirham (1€ = 10,8 dirhams). Dans les grands magasins, il est possible de payer par carte bancaire.

Nous vous conseillons aussi d’apporter votre carte Visa ou MasterCard qui sont acceptées dans la plupart des centres touristiques. Il est préférable que vous régliez vos achats en dirhams car, même si les petits commerces acceptent l’euro, ils prendront une commission de change à chaque achat, vous serez donc perdants.

Electricité au Maroc
Tout le pays est équipé en 220 V avec des fiches de standard européen, vous n’avez donc pas à prévoir d’adaptateur. Cependant, dans quelques zones rurales, les villages les plus reculés sont alimentés par des groupes électrogènes collectifs gérés par la communauté des villageois.

Veillez à leur poser la question avant de brancher quelque chose.

Pourboires
Quand vous voyagez au Maroc, il n’est pas rare de devoir laisser des pourboires, ils font partie de la vie quotidienne des marocains. Assurez-vous d’avoir toujours de la monnaie en poche. Rappelez-vous que les salaires sont généralement bas et que les pourboires sont une façon d’arrondir les fins de mois. L’idéal est de donner souvent mais peu, raisonnablement et proportionnel au service et à la qualité. Un bon pourboire se situe autour de 10 à 15% du prix de la note.

Echange culturel
Afin de comprendre les différences culturelles et de vous présenter à vos hôtes, vous pouvez amener avec vous quelque chose de représentatif de votre pays. Une carte, un CD, des habits traditionnels de votre région, des jeux, des photos ou encore des petits cadeaux souvenirs que vous pourrez échanger.
Vous pouvez aussi apporter des recettes et faire découvrir votre cuisine – à condition de trouver les bons ingrédients sur place. Faites découvrir des herbes aromatiques locales ou une boisson méconnue à l’étranger…

Hôpitaux et numéros d’urgence
Pharmacie, Hôpital :
Azilal, Maroc
+212 523458947
Clinique Chifa:
Ouarzazate, Maroc
+212 5248-85276

Numéros d’urgence
Police : 117 pour la campagne, 19 pour la ville
Pompiers : 15
Ambassade de France à Agadir (Maroc) : (+212) 0537 68 97 00

Décalage horaire avec la France
GMT 0 = une heure de moins qu’à Paris. Ils passent à l’heure d’hiver en même temps que le France, idem pour l’heure d’été. Sauf pendant le Ramadan, où le Maroc repasse à l’heure d’hiver (donc 2 heures de moins qu’à Paris)

Comment partir au Maroc avec GlobAlong?

En savoir plus sur Globalong

Bénévolat au Maroc avec GlobAlong

Le Service Volontaire International - Globalong

Témoignages Globalong

L association Globalong

Charte du volontaire international - Globalong

  Revenir à la page d'accueil   

 

Accueil