Volontariat international en Australie - bien se préparer !

Le Climat en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud Eau potable en Afrique du Sud Tabac et drogues en Afrique du Sud
Les horaires en Afrique du Sud - heures d ouverture Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud
Heure, décalage horaire Afrique du Sud Liens utiles Globalong en Afrique du Sud    
 

L'histoire de l'Australie en bref !

bénévolat en Australie-globalong

Aborigènes

L’histoire de l’Australie ne commence pas avec l’arrivée du capitaine Cook et des bagnards. Il y a plus de 50 000 ans, les premiers Homo sapiens débarquaient sur l’île-continent, profitant de l’ère glaciaire pour traverser les océans depuis l’Asie. Arrivants par le nord, ils se sont dispersés sur tout le territoire, posant les fondations d’une multitude de communautés.

Il serait abusif et réducteur de parler d’un seul peuple aborigène, d’une seule culture tant les écarts géographiques, les différences de climats, de paysages, et de faune sont importants.

faire de l'humanitaire avec globalongNéanmoins, des similitudes existent dans la langue, les modes de vie et les mythes grâce aux échanges constants entre ces clans.

Ces peuplades alors semi-nomades se déplaçaient au gré des saisons et des ressources. L’environnement se retrouva naturellement au cœur de la mythologie. Chaque communauté va porter la trace, dans son fonctionnement et dans ses lois, des événements mythologiques qui se déroulent dans cet habitat.

Ces mythes n’appartiennent pas au passé, mais à une dimension qui a été traduite par « Temps du Rêve ». Or la chronologie n’a rien à faire là-dedans : ces mythes ne se déroulent pas dans une époque lointaine, mais dans une réalité parallèle à la nôtre, à laquelle il convient de se raccorder. Une période sans début ni fin, avant le temps lui-même.

Les ancêtres, sous forme de géants, vivaient dans cette dimension, se déplaçaient, s’affrontaient, et marquaient ainsi le monde qui les entourait. Ils créèrent les vallées, les montagnes, les rivières, se changèrent en animaux, en arbres, en étoiles... Ils façonnèrent le paysage, mais aussi les êtres qui y habitent, ainsi que la façon dont ils doivent se comporter. Ils donnèrent un sens à chaque chose.

apprendre l'anglais en australieLes animaux, les végétaux et les interactions entre humains furent codifiés dans ces mythes. En fait, un Aborigène ne fera pas la distinction entre la religion et la vie séculaire : il vit sa mythologie au quotidien.

Chaque Aborigène possède deux identités : celle d’un mortel et une autre, immortelle, émanant du mythe – ou totem – auquel il est relié via son clan. Selon sa vie et son cheminement, l’Aborigène aura ou non le droit de devenir un initié, et de connaître les « secrets » reliés à son Rêve.

Cette transmission se fait le plus souvent lors d’une cérémonie rejouant un épisode mythologique. Ces secrets seraient si puissants que la présence d’un non-initié sur un site sacré est une véritable source d’inquiétude, car elle pourrait engendrer de violentes catastrophes.

Mais ne vous y trompez pas : les Aborigènes d’aujourd’hui portent des jeans, utilisent des smartphones, et certains sont même acteurs de cinéma. Attention donc à ne pas tomber dans le mythe du bon sauvage en pagne, chassant avec sa lance dans l’outback !

Cette passation du Rêve des anciens aux plus jeunes est une obligation implicite. 

ecovolontariat en australie

Elle se fait par la parole, par les cérémonies, mais aussi par l’intermédiaire des arts : le chant, la danse, la peinture sur corps et l’iconographie. La peinture aborigène est l’illustration la plus pertinente de ce qu’est aujourd’hui la réalité de ce peuple : une culture millénaire, considérée comme la plus ancienne encore en activité, isolée depuis des dizaines de milliers d’années.

Les principaux sujets concernent toujours les mêmes mythes : Bajame, le premier être, « père de toutes choses », maître de vie et de mort ; le grand serpent arc-en-ciel, qui modèle rivières et montagnes et que certains considèrent comme la croyance religieuse active la plus ancienne ; la transformation de Koobor en koala après avoir volé l’eau de ses voisins ; etc.

Le peintre devient alors maître de cérémonie, et participe au mythe en reproduisant ces épisodes. Flairant le bon filon, certains ont profité de la manne que représentaient les artistes aborigènes pour les exploiter et jouir des confortables marges que les ventes d’œuvres d’art leur rapportaient.

D’autres, dont le gouvernement lui-même en émettant par exemple des billets de banque, n’ont pas respecté le caractère sacré de ces représentations. En effet, 

voyager autrement en australie globalongseul celui qui appartient à un totem détient le droit de représenter le Rêve auquel il est associé, peignant ainsi inlassablement les mêmes histoires tout au long de sa vie, en ne faisant varier que son style.

Tout n’est pas noir dans cette cohabitation : les nouveaux matériaux et supports ont permis d’utiliser des couleurs jusqu’alors inconnues pour ce peuple, ainsi que de meilleurs fixateurs. Certains artistes ont intégré avec talent les nouvelles influences et les mouvements artistiques occidentaux à leurs œuvres.

Aujourd’hui, ces traditions sont de plus en plus menacées. La violence envers les indigènes n’est plus institutionnalisée comme elle le fut, mais reste cependant une réalité. Un enfant aborigène né aujourd’hui possède une espérance de vie de 20 ans inférieure à celle d’un Australien issu de l’immigration européenne.

Résultat de cette misère, les Aborigènes représentent 2 % des Australiens, mais 25 % de la population carcérale...

bénévole en australie

Le climat en Australie

L’Australie connaît la même alternance de saisons qu’en Europe sauf que les saisons sont donc inversées par rapport à l’hémisphère nord. En Australie, Noël se fête en maillot de bain ! Compte tenu de la taille du pays, il y a toujours un endroit dans l’année où il fait bon vivre. Mais l’inverse est aussi valable.

Pensez à bien planifier votre voyage en fonction du climat de la région visitée, pour ne pas arriver en pleine saison des pluies dans le Queensland ou subir l’été brûlant à Uluru !

New South Wales (Sydney)

À l’est de la cordillère, la côte, avec les trois principales villes de l’État : Sydney, Newcastle et Wollongong. Le climat y est subtropical humide, c’est-à-dire que les étés sont chauds et pluvieux, 
les hivers en général assez courts et frais. En fait, Sydney et les New South Wales sont agréables, quelle que soit la saison. À l’ouest de la cordillère, vers l’intérieur du continent, le climat change et devient plus aride et chaud.

Victoria (Melbourne)

Si Melbourne est régulièrement consacrée « ville la plus agréable du monde », c’est aussi grâce à son climat, plaisant tout au long de l’année. Pas de sécheresse ou de chaleur intense comme au nord, mais une véritable alternance de saisons, très appréciable dans ce pays d’extrêmes, avec toutefois des étés assez chauds, de décembre à février, et des hivers frais, de juin à août.

Mais attention : la ville est connue pour sa météo changeante au quotidien, le ciel bleu et dégagé peut soudain faire place aux gros nuages gris et à une pluie battante ! Le Victoria est d’ailleurs l’État le plus humide d’Australie après la Tasmanie.

Queensland (Cairns)

300 jours de soleil par an : le « Sunshine State » porte bien son nom!

Le Queensland est dominé par deux saisons très marquées : des étés très chauds et humides, de novembre à mai, et des hivers doux et secs, de mai à septembre.

L’extrême nord de l’État est davantage touché par les moussons, de janvier à mars.

Autour de la cordillère, le climat passe de tropical à subtropical, puis tempéré en allant vers le sud. Et en se dirigeant vers le centre du pays, on passe du bush à l’outback, avec un climat beaucoup plus sec et chaud.

volontariat international en AustralieLa saison la plus propice à une visite du Red Centre se situe entre mai et octobre. Les journées sont alors douces et ensoleillées, suivies de nuits fraîches, flirtant régulièrement avec le zéro.

L’été (de décembre à février) est particulièrement éprouvant, avec des températures qui dépassent régulièrement les 40 °C ! Visiter la région à cette période devient vite éprouvant ; c’est d’ailleurs la saison creuse.

Meilleures saisons pour aller en Australie

La meilleure période pour voyager en Australie dépend du périple que vous avez choisi d’effectuer. Comme il fait toujours beau quelque part, vous pouvez en théorie partir à tout moment. Mais certaines périodes sont tout de même à éviter : la saison des pluies dans le Nord (décembre-février), l’été dans le Red Center (même période), l’hiver dans le Sud (juin-août), sauf si vous voulez skier. Evitez les congés scolaires, car les prix flambent à cette époque.

association globalong en australieLes meilleures saisons pour voir l’ensemble du pays semblent le printemps austral (entre septembre et novembre) et les mois d'avril-mai (automne austral). Ils permettent d’échapper à la saison des pluies dans le Nord et au froid (relatif) de l’hiver austral dans le Sud.

Meilleures saisons régions par région :

Au Nord de l'Australie (« Top End ») : de mai à mi-octobre (saison sèche)

Sur la côte Est : climat agréable toute l'année, plus pluvieux cependant entre décembre et mars autour de Brisbane, entre janvier et juin autour de Sydney.

volontariat associatif en australieAustralie occidentale : d'octobre à début mai

Au sud de l'Australie et en Tasmanie : de septembre à mai ; mais pour le ski, de juin à août

Dans l'outback : avril-mai et août-septembre

Comment s’habiller en Australie?

L’Australie connaît les mêmes saisons qu’en Europe mais de manière inversée. En fonction de la saison à laquelle vous partez, pensez donc que les saisons sont inversées. Pour des raisons logistiques, il serait préférable que vous ne voyagiez pas avec plus de 15kg et dans un sac à dos si possible.

bénévole avec globalong en australiePensez à prendre des vêtements assez resistant et long pour votre programme. La mode australienne n’est pas très différente qu’en Europe cependant, il est recommandé de s’habiller de façon décente

Voici une courte liste des choses essentielles que vous devez avoir dans votre sac à dos.

  • - Sac de couchage et matelas de camping
  • - Pantalon (long) par exemple de randonnée
  • - Chaussures de randonnée ou bottes
  • - T-shirts à manches longues
  • - Vêtements de pluie
  • - Un petit sac à dos pour emporter votre gourde d’eau et le déjeuner sur le projet
  • - Un chapeau pour vous protéger du soleil
  • en ausralie avec globalong france- Gants de travail
  • - Gourde pour l’eau
  • - Crème solaire (écran total), lunettes de soleil
  • - Produit anti-moustique
  • - Moustiquaire (pas obligatoire mais fortement recommandé)

Fêtes et jours fériés 2018 en Australie

  • - 1er Janvier 2018: Nouvel an
  • - 26 Janvier 2018: Fête nationale de l’Australie
  • - 5 Mars 2018: Fête du travail (Australie occidentale) 
  • - 30 Mars 2018: Vendredi saint
  • - 02 Avril 2018: Lundi de Pâques 
  • - 25 Avril 2018: Anzac Day (commémoration australienne et néo-zélandaise des soldats morts dans la somme pendant la 1ère guerre mondiale)
  • - 04 Juin 2018: Lundi de pentecôte
  • - 24 Septembre 2018  Anniversaire de la reine
  • - 25 Décembre 2018: Noël
  • - 26 Décembre 2018: Lendemain de Noël

La culture en Australie

association en australie

Musique

Se plonger dans la culture musicale australienne, c’est découvrir la bande-son idéale pour un voyage en plein outback : une musique « roots, rock & folk ». Ici, on respire l’histoire australienne... jusque dans les oreilles ! Celle des pionniers du bush, des Aborigènes et des surfeurs de la côte est. La musique australienne, c’est un savoureux mélange entre les influences cosmopolites du pays et ses racines millénaires...

Pas étonnant que le rock, le folk et la musique aborigène fassent partie des styles musicaux les plus écoutés par les Australiens, tenant fièrement tête à une variété internationale, plutôt fade, diffusée en boucle sur la bande FM.

apprendre l'anglais en australie avec une association

Rock

Intimement lié au surf, le rock est ancré dans la culture populaire australienne. Pour se faire repérer et connaître du grand public, les groupes investissent les nombreux pubs ou clubs du pays, véritables viviers de talents à l’état brut. Foncez-y pour y découvrir les pépites de demain !

Folk et musique country

Deux styles de musique qui vous accompagneront à n’en pas douter lors de vos déplacements à travers le pays !
Indémodable et très populaire, la musique country est largement diffusée à la radio (plusieurs stations
lui sont consacrées).

séjour linguistique en australie

*Attention toutefois à ne pas la confondre avec sa grande soeur américaine. La country australienne tire ses influences des traditions du pays, notamment les bush ballads (popularisées par les poètes australiens) et les balades folkloriques celtiques.

Disco, pop et électro

On a tendance à l’oublier, mais les Bee Gees sont un groupe australo-britannique ! Ils ont débuté dans le Queensland, en 1958...jusqu’à réussir à imposer leurs pattes d’eph’ et leur son disco dans les années 1960 et 1970, en pleine émergence de la scène rock !

ecole d'anglais en australie avec globalongRésultat : un succès planétaire et 220 millions d’albums vendus au cours de leur carrière. Kylie Minogue est elle aussi devenue une star planétaire.

Opéra

Si l’Opera Australia (la compagnie nationale) jouit d’une telle réputation sur la scène internationale, c’est grâce notamment à la diva Joan Sutherland (1926-2010). Superstar dans le pays, elle est surnommée « la Stupenda » – en raison de son timbre de voix et de sa technique exceptionnelle. Autre grande dame de l’Opéra australien : Nellie Melba (1861-1931).

stage étudiant en australie avec globalongMusique aborigène

Difficile de séjourner en Australie sans entendre les douces vibrations de ces sonorités ancestrales. Avec le chant, elle a toujours joué un rôle prépondérant dans la culture aborigène pour la transmission des savoirs et l’éducation. La plupart d’entre elles contiennent des paroles aux connotations sacrées.

La musique aborigène a été popularisée à travers le monde avec la pratique du didgeridoo, instrument le plus représentatif de cet art. Mais elle a évolué au fil des années en s’imprégnant de la musique populaire occidentale, mêlant des infl uences rock, hip-hop ou reggae. De nombreux musiciens aborigènes connaissent aujourd’hui un succès commercial.

Comment bien s’entendre avec les australiens ?

Les australiens sont accueillants et chaleureux, ils acceptent facilement les étrangers. Cependant, vous pouvez, avec ces quelques conseils, vous intégrer plus facilement.

voyage étudiant en australieAfin de vous entendre avec les australiens…

… Ne leur dites pas comment gérer leur pays !

En général les australiens ne sont pas politiquement engagés.

Afin d’éviter les problèmes ou situations embarrassantes, évitez de discuter de politique en public et ne participez pas à d’éventuelles manifestations. 

… Ne vous énervez pas !

ET SURTOUT, LE PLUS IMPORTANT :

... souriez et riez autant que possible !

La bonne humeur est le premier pas pour résoudre d’éventuels problèmes. Gardez cela à l’esprit avant de vous énerver !

Le transport en Australie

L’avion

partir étudier en australie avec globalong

L’avion reste le moyen de transport le plus rapide et le plus utilisé par les Australiens pour traverser le pays. Plusieurs compagnies low-cost assurent les vols intérieurs entre les différentes capitales, mais les liaisons avec les aéroports de moindre importance sont en général assurées par la compagnie nationale.
Généralement, les prix sont un peu plus élevés.

Un bon plan : Qantas propose le Walkabout Pass (accessible si vous prenez un vol international avec la compagnie), qui permet d’obtenir des réductions assez conséquentes sur les vols intérieurs, ainsi que sur la Nouvelle-Zélande.

On rappelle aux voyageurs lourdement chargés que les compagnies low-cost facturent souvent – en plus du prix du billet – les bagages en soute...

Le bus

volontaire international en australieQuelques compagnies de bus se partagent le marché des longues distances en Australie, mais Greyhound se taille la part du lion. Les tarifs ne sont pas les plus compétitifs, mais les différentes offres ou passes offrent une grande liberté.

Pour la côte est, on vous conseille vivement de vous intéresser aux tarifs de la société Premier Motor Service, bien plus compétitifs que ceux de Greyhound. En contrepartie, l’organisation est parfois plus aléatoire, et il peut devenir compliqué de trouver une place.

Entre Sydney et Melbourne, Firefly Express propose des prix très intéressants : compter 55-70 $ l’aller simple.

Notre coup de cœur va aux Hop-on Hop-off Buses. C’est un réseau de bus avec un système de forfait qui permet de voyager librement dans tout le pays. On prend le bus et on s’arrête à n’importe quel arrêt du parcours. 
ecovolontariat en australie avec globalong
Le plus connu est OZExperience, mais n’hésitez pas à vous renseigner dans votre hébergement ou auprès du coordinateur pour connaître les offres locales.

Le covoiturage

Le covoiturage est une pratique de plus en plus répandue en Australie, notamment chez les backpackers. On y recherche aussi bien des passagers que des conducteurs. 

Le train

Assez peu populaire down under, le voyage en train est cependant un bon compromis pour voyager sans les enquiquinements de l’avion : contrôle de sécurité, check-in, aéroports excentrés...
stage en australie avec globalongCe moyen de transport est cependant réservé à ceux qui apprécient les voyages au long cours et disposant d’un bon budget, car les prix restent élevés... Deux grandes routes mythiques parcourent le pays, du sud au nord et d’ouest à l’est.

Le Ghan : d’Adelaide à Darwin. Tous les climats et tous les paysages australiens défilent en 3 jours, au rythme de 85 km/h. Prix très variables : à partir de 650 $ l’aller simple pour un confort minimal, jusqu’à la cabine très luxueuse à 3 400 $

L’Indian Pacific : de Sydney à Perth. 4 000 km de rails chauffés par le soleil, pour 4 jours de voyage.

Il est aussi possible de rallier Adelaide depuis Melbourne par l’Overland, et de longer la Gold Coast avec le Tilt Train. Ces deux itinéraires ont cependant beaucoup moins de charme.

apprendre l'anglais en australieÀ noter : les étudiants (avec carte internationale) et titulaires d’une carte YHA bénéficient de tarifs réduits (presque moitié prix !).

La conduite en Australie

Quelques minutes d’adaptation pour vous habituer à rouler à gauche, et c’est parti ! D’abord, si vous utilisez un van, c’est aussi pour économiser sur l’hébergement. Votre outil indispensable est le CAMPS. Ce guide est assez onéreux (55 $ ; disponible sur smartphone à moindre prix), mais vous indique tous les emplacements où vous aurez le droit de passer la nuit, le plus souvent gratuitement. Les équipements disponibles sont variables, bien souvent un simple emplacement vide. Mais en Australie, le barbecue public n’est jamais loin, même au milieu de nulle part !

stge developpementdurable en australie

À savoir : bon nombre de vans en sont déjà équipés, inutile de vous le procurer avant l’achat du véhicule

L’essence : ici, le diesel coûte plus cher, mais est reconnu comme étant plus doux avec le moteur. Surtout, pensez à faire des réserves ! Il n’est pas rare de faire plusieurs centaines de kilomètres dans l’outback sans croiser de station-service. Au fait, les prix grimpent très vite une fois dans l’outback.

En ville, le stationnement peut être un peu compliqué à déchiffrer. Un S barré signifie qu’il est interdit de stationner du côté pointé par la flèche. Le nombre d’heures autorisées est indiqué en « P », 1P étant égal à une heure. Si le panneau est bleu, vous pouvez stationner pendant le nombre de P indiqués, aux horaires indiqués. Si le panneau est vert et porte une inscription « meter » ou « ticket », il faudra utiliser un horodateur.

association francaise en australie

Les contrôles routiers sont d’ailleurs nombreux et les radars pas forcément signalés.

Précautions avant de prendre la route :

Faire le plein avant de prendre la route pour un long trajet, et emporter un jerrican (ils s’achètent dans les stations-service). Une panne d’essence en plein outback peut devenir une vraie galère !

Bien vérifier aussi la pression des pneus et la présence d’une roue de secours ! Les routes et surtout les pistes australiennes peuvent être rudes pour les pneus...

Penser à prendre de bonnes réserves d’eau pour les longs trajets.

Source : Le routard

bénévole en australie avec une association

Eau en Australie

L'eau en Australie est d’excellente qualité donc n’hésitez pas à en boire, et beaucoup.

Tabac, drogues et alcool en Australie

Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues.

Horaires d’ouverture en Australie

Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi (sauf les jours fériés) de 9h à 17h.

Argent, banques, change en Australie

mission nhumanitaire en australie avec une association

En 2018, 1 dollar australien (indiqué $ dans ce guide) vaut environ 0,65€. Pour 1 €, on obtient donc 1,53 $.

Pièces de monnaie : il existe des pièces de 5 cents (5 c), 10 cents (10 c), 20 cents (20 c), 50 cents (50 c), 1 dollar et 2 dollars. Ouvrez l’oeil au début pour ne pas les confondre. Cela dit, les Australiens, particulièrement honnêtes, vous rendront la monnaie avec exactitude si vous vous êtes trompé.

Billets : on trouve des billets de 5, 10, 20, 50 et 100 $. Contrairement au dollar américain (dont tous les billets sont verts), le dollar australien arbore des couleurs vives : rose, bleu, orange, jaune et vert. À noter : la reine d’Angleterre, chef de l’État (même si ce n’est que symbolique !),
apparaît sur l’un des billets, celui de 5 $.

Banques

Les plus grandes banques australiennes, ANZ, Commonwealth Bank, National Australia Bank et association francaise en australieWestpac, possèdent des succursales dans toutes les villes du pays et sont équipées de distributeurs automatiques (ATM) accessibles 24h/24. Les banques sont en général ouvertes seulement en semaine, de 9h (ou 9h30) à 16h (parfois 17h le vendredi). Un certain nombre pratiquent le change, mais pas toutes, et appliquent une commission pour chaque transaction (environ 3 $ pour un retrait de 100 $).

Argent liquide et change

Il est très vivement conseillé d’avertir votre banque avant votre départ (pays visité et dates).

On vous conseille de changer quelques dizaines de dollars australiens avant votre départ pour l’Australie et de retirer sur place du liquide au fur et à mesure, avec une carte de paiement.
On trouve des distributeurs automatiques de billets (appelés ATM pour Automated Teller Machine)
à l’extérieur de chaque banque. Ce sont ceux que l’on vous conseille d’utiliser.

éco volontaire globalong en australieMais on trouve aussi de petits distributeurs dans certaines épiceries, dans le hall des AJ, et même dans les bars ou restos... Mais attention, ces petits distributeurs prennent des commissions importantes. À éviter ! De même, ne pas retirer des sommes trop modestes à tout bout de champ, car une commission fixe (quelques dollars australiens) est prélevée à chaque transaction, en plus de celle appliquée par votre banque. Avant de partir, vous pouvez d’ailleurs demander à votre banque quelle sera la commission facturée pour chaque retrait et paiement.

Si certaines banques pratiquent le change, ce n’est pas leur service principal. Il est souvent préférable d’aller dans les petits bureaux de change, que l’on trouve dans les coins touristiques. Ils sont en général ouverts du lundi au samedi, de 9h à 18h. Là encore, attention aux commissions qui s’appliquent sur chaque transaction. C’est pourquoi on conseille d’éviter de changer de petites sommes (comme pour les retraits en fait). Attention, certaines villes ne possèdent pas de bureau de change. Restent alors les distributeurs.

séjour linguistique d'anglais en australie

Cartes de paiement

Les cartes les plus répandues sont la MasterCard, la Visa et l’American Express, pratiques car appliquant des commissions très faibles. En Australie, une carte de paiement est indispensable, presque obligatoire même, ne serait-ce que pour louer une voiture ou réserver une chambre d’hôtel. Même si vous avez tout réglé avant le départ par l’intermédiaire d’une agence, on prendra systématiquement l’empreinte de votre carte dès votre arrivée.

Carte prépayée Travelex

La carte prépayée Cash PassportTM (qui remplace les chèques de voyage) fonctionne comme une carte bancaire. 

écovolontariat international en australie

Muni d’une pièce d’identité, il suffit de se rendre en agence de change et de charger le budget voyage désiré en dollars sur la carte. Elle peut aussi être commandée en ligne avant d’être collectée en agence sur présentation des documents d’identité.
L’utilisateur peut ensuite la recharger à tout moment depuis le site travelex.fr partout dans le monde.

Une fois à l’étranger, elle est utilisable chez 32 millions de commerçants et distributeurs de billets. Pratique pour régler une note de restaurant ou d’hôtel, sans frais bancaires ni commission. 

Sûre, la carte n’est pas liée au compte bancaire de l’utilisateur et elle est protégée par une puce et un code PIN personnel. Assistance internationale d’urgence 24h/24 en cas de perte ou de vol. La carte est alors remplacée gratuitement sous 24h avec des fonds d’urgence.

Source : Le routard

engagement en australie avec une associationElectricité et prises en Australie

Les prises sont alimentées en 220-240 V, soit un voltage presque identique à la France. Les prises de courant sont à trois fiches plates, d’où la nécessité d’un adaptateur. On en trouve facilement dans les boutiques de souvenirs et les auberges de jeunesse. 

Source : Le routard 

Numéros d’urgence en Australie :

Police fédérale : 131 444 / sauf pour le Victoria : 03 9247 66 66

Décalage horaire avec la France:

volontaire en australieL’Australie est divisée en trois fuseaux horaires :

Australian Western Standard Time ou AWST (UTC + 08:00) pour l’Australie occidentale ;

Australian Central Standard Time ou ACST (UTC + 09:30) pour le Territoire du Nord et l’Australie méridionale ;

Australian Eastern Standard Time ou AEST (UTC + 10:00) pour les États à l’est, ainsi que la Tasmanie.

À savoir : certains États n’appliquent pas le changement d’heure. Cela concerne le Northern Territory, le Western Australia et le Queensland. En outre, tous les États ne changent pas d’heure à la même date... Bref, c’est un peu le bazar !

Lors du passage à l’heure d’été, entre le 1er dimanche d’octobre et le 1er dimanche d’avril, il n’y a plus trois fuseaux horaires qui s’appliquent sur le territoire, mais cinq.

Concrètement, à cette période, lorsqu’il est 10h à Paris, il est 19h30 à Adelaïde, 20h à Sydney et Melbourne.

Source : Le routard

 

Comment partir en Australie avec Globalong?  

 

En savoir plus sur Globalong

 

 

 

Le Service Volontaire International - Globalong  

  Témoignages Globalong

  Charte du volontaire international - Globalong

  L association Globalong

Revenir à la page d'accueil

Accueil