Volontariat international aux Îles Galapagos - bien se préparer !

Tout savoir sur les Îles Galapagos avec GlobAlong

 

Le Climat en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Les coutumes en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud Tabac et drogues en Afrique du Sud
Les horaires en Afrique du Sud - heures d ouverture Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud Pourboires en Afrique du Sud
Echange culturel en Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud Heure, décalage horaire Afrique du Sud  Liens utiles Globalong en Afrique du Sud 
     

Un peu de géographie

Les îles Galápagos sont un archipel de l'Équateur situé dans l'Est de l'océan Pacifique, à la latitude de l'équateur. L'île Isabela, la plus vaste, se trouve à quelque 1 102 km des côtes équatoriennes. Une distance de 929 km sépare le continent de la plus orientale des îles, San Cristóbal. L'archipel se compose d'une quarantaine d'îles volcaniques, il forme une province de l'Équateur depuis 1832 avec Puerto Baquerizo Moreno pour capitale. Il accueille le parc national des Galápagos et la réserve marine des Galápagos qui constituent un site du patrimoine mondial de l'Unesco

Un peu d’histoire...

La première civilisation en Equateur date de 3500 ans avant J.C. Il y a eu un grand nombre de groupes ethniques comme les Valdivias ou les Machalillas sur la côte, les Quitus près de Quito ou les Canaris près de Cuenca. Chaque civilisation a développé sa propre architecture, poterie et religion. Après des années de résistance, les Canaris ont été les premiers à succomber à l’expansion des Incas et ont été intégrés à leur empire.

Suite à une succession de guerres et alliances entre les civilisations, la région a finalement totalement adopté l’empire des Incas. Après le décès du roi Huayna Capas, l’empire a été divisée en deux : son fils ainé Atahualpa a hérité du nord, dont la capitale était Quito et son autre fils Huascar a hérité du sud, dont la capitale était Cusco. En 1530, Atahaualpa a vaincu Huascar et est ainsi devenu le gouverneur de tout l’empire des Incas.

Moins d’une année plus tard, en 1531, les conquistadores espagnols, sous Fransisco Pizarro, sont arrivés. Ils ont trouvé l’empire des Incas en pleine guerre civile. Bien que les espagnols étaient moins nombreux, ils étaient plus armés et mieux organisés, ce qui leur a permis de vaincre les Incas facilement. Les gouverneurs espagnols ont régné sur l’Equateur pendant presque 300 ans, au départ depuis Lima au Pérou, puis depuis la Colombie. Ils y ont introduit le catholicisme, l’architecture coloniale, ainsi que l’espagnol, qui est aujourd’hui la langue officielle.

Quito comptait 10.000 habitants en 1809, quand, le 10 août, le premier appel pour l’indépendance de l’Espagne eu lieu « Primer Grito de la Independencia ». Le surnom de Quito « Luz de America » (la lumière de l’Amérique) vient du fait que la première tentative de lutte pour l’indépendance ait eu lieu ici et a servi comme source d’inspiration pour le reste de l’Amérique Latine. L’indépendance a été obtenue en 1822, quand le sauveur Simon Bolivar a battu l’armée espagnole lors de la bataille de Pichincha. Suite à cette bataille, l’Equateur a d’abord rejoint la république « Gran Colombia » sous Simon Bolivar, avant de gagner son indépendance en 1830.

L’histoire moderne de l’Equateur est une succession de conflits. Une lutte interne entre Quito et Guayaquil a à plusieurs reprises mené à des affrontements violents. A la fin du 19e siècle, les leaders des deux camps ont été assassinés et le pays a été gouverné par des dictatures militaires pendant une grande partie de son histoire moderne.

La démocratie a été instaurée en 1979 et les élections libres continuent depuis.

L’Equateur et le Pérou se sont livrés à un long conflit pour le contrôle du bassin Amazonien. Une guerre a commencé en 1941 et les deux pays disent avoir été envahis par l’autre. Après quelques semaines de guerre et sous la pression des Etats-Unis et plusieurs autres pays d’Amérique du Sud, la lutte a cessé. Les deux pays ont signé le protocole de Rio le 29 janvier 1942. Le territoire en question a été attribué au Pérou. Deux autres guerres non-déclarées ont eu lieu avant que les deux pays trouvent enfin un accord en 1998. Depuis, la stabilité règne. 

Le climat en Equateur

Le climat en Equateur dépend de l’altitude. Des plages tropicales aux volcans enneigés, vous trouverez tous les climats de la planète en Equateur. Le climat varie selon les régions. Sur La Costa, le climat est tropical, à La Sierra, il est tempéré et à El Oriente, vous trouverez le climat de la jungle amazonienne.

Grace à sa proximité de l’équateur terrestre, il y a très peu de variations d’heures de jour. Le soleil se lève toujours à 6h et se couche toujours à 18h.

Dans la région de l’Amazonie

Il fait généralement chaud, humide avec des précipitations. La température varie entre 23 et 26°c. La saison sèche s’étend de novembre à février selon les régions.

Les hautes terres des Andes

Il fait généralement plus froid que ce qu’on croirait. Le climat dans les Andes varie selon l’altitude et le moment de l’année. A Quito, les températures varient entre 7°c la nuit et 26°c à midi.

Les basses terres des côtes

Dans cette région, il fait plus chaud, entre 25 et 31°c à l’année. La saison des pluies s’étend de décembre à mai.

Les îles Galapagos

Les îles Galapagos profitent d’un climat chaud et sec toute l’année, avec une température de 28° C en moyenne.

Le régionalisme est un problème en Equateur. Les 4 régions sont tellement différentes, non seulement d’un point de vue géographique, mais également culturellement, que la plupart des Equatoriens s’identifient plus à leur région qu’à leur pays. Historiquement, il y a eu des épisodes ou des soldats ont préféré aider l’ennemi plutôt que de voir leur région influencée par une autre région.

L’Equateur abrite également un grand nombre de migrants des pays voisins, comme la Colombie ou le Pérou, dont la plupart ont fuit la violence liée au trafic de drogues. Ils sont venus en Equateur pour chercher une vie meilleure grâce à la hausse des salaires suite à l’adoption du dollar américain comme monnaie nationale en l’an 2000.

Comment s’habiller en Equateur ?

Les équatoriens sont généralement mieux habillés que les autres habitants des pays sud-américains ou même européens. Si vous portez de vieux vêtements usés et des tongs, attendez vous à recevoir des regards, voire des commentaires. Cela étant dit, les équatoriens sont très patients avec les habitudes des visiteurs gringo, et seront toujours respectueux envers vous – tant que vous n’essayez pas de rentrer dans un restaurant ou dans une boite branchée en étant mal habillé !

Même si le climat est plus clément que dans beaucoup d’autres pays, il n’est pas coutume de porter les vêtements de plage ailleurs que... à la plage ! Les hommes portent généralement des pantalons, des t-shirts, des polos ou des chemises. Les femmes sont généralement élégantes et portent des pantalons, jeans ou jupes. Les shorts ne sont pas acceptables à part sur les plages. Lors des sorties au restaurants ou dans les bars, les gens s’habillent mieux, mais restent élégants et discrets. Laissez donc votre bustier jaune fluo à la maison !

Dans les Andes, couvrez vous un peu plus que sur la côte ; non seulement parce qu’il y fait plus froid, mais également parce que la société est plus conservatrice. Les shorts sont exclusivement réservés aux terrains de foot, et les tongs sont considérés comme bizarres. Les hommes ne devraient jamais sortir torse nu et les femmes ne devraient jamais sortir en portant juste un brassard de sport ou un maillot de bain.

Si vous souhaitez vous fondre dans la masse, prévoyez des pantalons, ne portez pas de tongs, et si vous sortez le soir, messieurs, prévoyez une chemise et vous mesdames, des vêtements élégants. 

Fêtes et jours fériés en Equateur

Les fêtes sont importantes pour la plupart des équatoriens. Pendant les « feriados », les banques, bureaux de poste, musées et bureaux de fonction publique sont fermés. Un conseil : n’essayez pas de voyager pendant la Semana Santa – pâques est une saison particulièrement importante. Les bureaux ferment tous entre le jeudi et le lundi de pâques. Pendant ce temps, vous pourrez déguster fanesca, le plat national de l’Equateur. Cette soupe, faite d’oignons, cacahuètes, poisson, riz, courgette, fèves, chochos, maïs, lentilles, petits pois et melloco (tubercule), représente par ses ingrédients toutes les régions du pays.

  • - 1er Janvier 2018: Nouvel an
  • - Du 12 au 13 Février 2018: Carnaval
  • - 30 Mars 2018: Vendredi Saint
  • - 1er Avril 2018: Pâques
  • - 1er Mai 2018: Fête du travail
  • - 24 Mai 2018: Anniversaire de la bataille de Pichincha
  • - 25 Juillet 2018: Jour de Guayaquil
  • - 10 Août 2018: Fête de l’indépendance
  • - 9 Octobre 2018: Indépendance de Guayaquil
  • - 2 Novembre 2018: Toussaints
  • - 25 Décembre 2018: Noël
  • - 31 Décembre 2018: Nouvel an

Culture et Société

Démographie

La famille est une notion très importante en Equateur, non seulement les personnes proches, mais même les parents éloignés. Les maisons de retraite sont plus nombreuses aujourd’hui, mais la plupart des personnes âgées vivent toujours avec le fils cadet et sa famille. Les parrains et marraines sont également très importants, et restent des amis de la famille et portent conseil à leurs filleuls. Il y a quelques familles très riches et puissantes en Equateur. La classe moyenne n’est pas très importante et n’a pas de pouvoirs si on compare à d’autres pays de l’Amérique du Sud. La plupart des équatoriens vivent toujours sous le seuil de pauvreté.

Les visiteurs partent tous avec la même impression ; les équatoriens sont polis, affectueux, ouverts d’esprit et heureux de vivre.

Il existe une expression en Amérique du Sud : compadrazgo. C’est un lien d’amitié très fort. Les gens qui sont liés par compadrazgo se respectent et sont loyaux les uns envers les autres. Il peut arriver que l’on se dispute et se critique en famille, mais cela est impensable entre compadres

Us et Coutumes

Mariage et Famille

Une famille équatorienne compte en moyenne 2 à 4 enfants. Le père est considéré comme le chef de la famille, tandis que la mère s’occupe des enfants et de la maison. Cependant, le nombre de femmes qui travaillent a sensiblement augmenté depuis quelques années, surtout dans les villes.

Les équatoriens ne sont pas très individualistes. La famille, proche ou éloignée, est très importante et la loyauté envers le groupe est plus importante que l’accomplissement personnel.

Etre Equatorien

La clé de la bonne communication, que ce soit dans les restaurants, les transports en commun, les magasins, les bureaux ou sur votre mission, sont la politesse et la bonne conduite, bref, suivez l’exemple des équatoriens. Il vaut mieux être presque trop poli, comme c’est d’usage, que de montrer de l’agressivité, être trop direct ou critiquer la culture locale ouvertement.

Quand vous entrez dans un magasin, un restaurant, ou même quand vous regardez juste les stands au marché, saluez toujours les gens par un buenos dias, buenas tardes ou buenas noches, selon le moment de la journée. Les femmes se font souvent la bise entre elles, tandis que les hommes se serrent la main. 

Deux autres mots importants sont disculpas (pardonnez-moi), et con permiso (avec votre permission). Demandez toujours la permission avant de prendre les gens en photo dans la rue. Et quand ils acceptent, attendez-vous à leur donner un pourboire !

Si vous êtes invité chez quelqu’un

Si vous êtes invité pour une fête ou un repas, pensez à apporter un petit cadeau comme un gâteau ou une bouteille de vin. Ne dépensez pas trop d’argent pour ne pas mettre vos hôtes mal à l’aise. Les Equatoriens sont très généreux et si vous offrez un cadeau important, ils vont avoir l’impression de vous devoir quelque chose ou de faire pareil (voire mieux) si vous les invitez à votre tour.

La gratitude est une qualité très appréciée par les hôtes. Remerciez les souvent. Les familles de classe moyenne et supérieure ont souvent une empleada, une femme qui vit dans la maison et qui aide avec les tâches quotidiennes. Cependant, vos hôtes apprécieront que vous proposiez d’aider à débarrasser la table etc.

La vie sociale

Les hommes se marient généralement avant leurs 30 ans, et les femmes peu après leurs 20 ans. A la campagne, ils se marient plus jeunes. La vie en couple sans être marié est généralement bien vue, sauf dans la haute société.

Que vous soyez un homme ou une femme, vous devez serrer la main aux gens pour les saluer. Les amis proches se font souvent une bise. Les hommes peuvent se prendre dans les bras s’ils sont proches. Les jeunes et les amis s’appellent par leur prénom, mais si vous vous adressez à une personne âgée ou à une personne qui représente l’état ou qui est supérieure à vous hiérarchiquement, vous devez utiliser son nom de famille précédé par son titre.

Comment bien s’entendre avec les équatoriens ?

Ils acceptent facilement les étrangers et sont polis et tolérants. Cependant, vous pouvez, avec ces quelques conseils, vous intégrer facilement.

Afin de vous entendre avec les équatoriens…

… ne leur dites pas comment gérer leur pays !

Bien que la plupart des équatoriens ne soient pas politiquement engagés, ils sont très patriotiques et n’apprécient guère que les étrangers considèrent leur pays comme « sous développé ». Afin d’éviter les problèmes ou situations embarrassantes, évitez de discuter de politique en public et ne participez pas à d’éventuelles manifestations. Ils ont le droit de gérer leur pays comme bon leur semble !

… soyez raisonnable et juste.

Si on vous demande un prix exorbitant au marché, ne soyez pas étonné. On s’attend à ce que vous marchandiez, et cela marche toujours mieux avec de l’humour. Restez raisonnable, et n’essayez pas d’obtenir un tarif ridiculement bas. Beaucoup d’équatoriens sont extrêmement pauvres ! Négociez un tarif acceptable, mais pas toujours le plus bas.

… ne vous énervez pas !

Peu importe à quel point une situation est frustrante, vous n’arriverez à rien si vous vous énervez. 

… réfléchissez avant de vous plaindre.

Si une personne commet une erreur – avec le repas que vous avez commandé ou si votre linge est endommagé à la laverie, n’oubliez pas que si vous demandez à être remboursé ou si vous refusez de payer, ce sera l’employé qui sera directement sanctionné. Le patron prélèvera la somme de son maigre salaire. Réfléchissez toujours aux conséquences de vos actes, le plus souvent il s’agit de quelques centimes d’euros pour vous, mais cela représente peut être une semaine de salaire pour l’employé.

ET SURTOUT, LE PLUS IMPORTANT :

… souriez et riez autant que possible !

La bonne humeur est le premier pas pour résoudre d’éventuels problèmes entre équatoriens et étrangers. Gardez cela à l’esprit avant de vous énerver ! 

Le transport

Le bus est le meilleur moyen de se déplacer en Equateur. Tous les principaux sites d’intérêt se trouvent à moins d’une journée de bus de Quito et les tarifs sont très intéressants. Un trajet en ville coûte environ 30 cents. Les bus électriques et écologiques qui font le trajet entre la ville et l’aéroport coûtent environ 25 cents. Vous pouvez acheter votre ticket directement dans le bus.

Le taxi est un autre moyen de transport utile et bon marché. Un trajet en ville revient à entre 1 et 3 USD, et le prix double la nuit. Les passagers supplémentaires ne sont pas facturés. Les taxis ont des compteurs et sont obligés de les allumer. Parfois, certains chauffeurs prétendent que le compteur ne fonctionne pas, mais insistez ou changez de taxi si c’est le cas. Si le taxi n’est pas équipé d’un compteur, négociez bien le prix avant de monter à bord. 

Le train peut être plus considéré comme une aventure qu’un moyen de transport. Les rails n’ont pas été entretenus, faute de moyens, et un grand nombre de lignes ont été fermées pour cause de glissement de terrain ou d’inondation. 

Tabac, drogues et alcool

Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues. 

Horaires d’ouverture

Les magasins ouvrent généralement de 9 h à 19 h, avec des fermetures à 20 h pour les centres commerciaux.

Les banques sont ouvertes au public de 9 h à 16 h.

Pendant la semaine sainte en avril, tout s'arrête. Les administrations sont ouvertes du lundi au vendredi de 8 h à 16 h 30 à Quito.

Argent

Depuis l’an 2000, la devise nationale de l’Equateur est le dollar américain. Essayez d’amener des USD pour éviter de changer les devises sur place. Ne prenez pas de gros billets, car les petits marchants ne pourront pas vous rendre la monnaie. N’amenez pas trop d’argent en espèces pour votre sécurité.

Vous trouverez des distributeurs d’argent dans la plupart des banques et partout dans les grandes villes. Le système est un peu moins fiable qu’en Europe. Ne vous inquiétez pas pour la sécurité des transactions, mais les distributeurs sont souvent en panne (hors ligne) et il faudra peut être en essayer plusieurs.

Prenez des photocopies de vos documents importants que vous garderez toujours sur vous, et laissez les originaux chez la famille d’accueil ou à l’école. Faites attention lors des retraits d’argent. Ne laissez jamais personne vous aider, même les enfants peuvent être des voleurs !

Dans les bons hôtels et restaurants, le service est facturé 10% directement sur l’addition. Si le service n’est pas facturé, laissez un pourboire si vous avez été satisfait. Il n’est pas coutume de laisser des pourboires aux chauffeurs de taxi, mais vous pouvez le faire si le chauffeur a été particulièrement agréable.

Les plus importants postes de dépenses sont inclus dans votre programme (logement, cours, nourriture), mais vous êtes responsable de vos dépenses personnelles. Il faut prévoir un budget pour des cahiers, des stylos, du papier, et éventuellement des timbres, des enveloppes, des encas, des produits de beauté, des souvenirs, des excursions, et des frais de communication. 

Electricité

L’électricité en Equateur est de 110-120Volts, 60Hz. Si vous avez un appareil, qui n’accepte pas le 110-120V, il vous faudra un convertisseur. Vous pourrez acheter un adaptateur standard directement au marché local. Voici les prises qui sont acceptées en Equateur:

Pourboires

Donner un pourboire en Equateur est conseillé en ce qui concerne les chauffeurs de taxis, restaurateurs/serveurs ainsi que les guides. Ils permettent aux gens de compenser pour leur salaire bas, mais ne vous sentez pas obligé de laisser des pourboires, cela reste un moyen de récompenser un bon service. 

Echange culturel

Afin de comprendre la différence culturelle, et de vous présenter à vos hôtes, vous pouvez amener avec vous quelques objets représentatifs de votre pays. Une carte, un CD avec l’hymne nationale, des habits traditionnels de votre région, des jeux, des photos ou encore des petits cadeaux souvenirs que vous pourrez offrir ou échanger.

Vous pouvez aussi apporter des recettes et faire découvrir votre cuisine – à condition de trouver les bons ingrédients. Faites découvrir des herbes aromatiques locales ou une boisson méconnue à l’étranger…

Si vous participez à une mission de bénévolat avec des enfants, vous pouvez apporter des cahiers de coloriage représentant des monuments connus de chez vous ou des CDs avec des chansons pour enfants… Laissez-vous guider par votre imagination mais sans surcharger vos bagages!

Numéros d’urgence

Police 101:
Pompiers : 102

Urgences générales : 911

Ambassade de France en Equateur

Calle General Leonidas Plaza 107 y Patria
Quito
Tel : +593 2 294 38 00

Décalage horaire

GMT-6 ou -7 selon la saison. Il n’y a pas de différence entre l’été et l’hiver en Equateur. 

Comment partir aux Îles Galapagos avec Globalong?

En savoir plus sur Globalong Combiner des cours d espagnol et du bénévolat avec GlobAlong Le Service Volontaire International - Globalong
Témoignages Globalong L association Globalong Charte du volontaire international - Globalong
     

Retour à la page d'accueil

Accueil