Volontariat international au Sri-Lanka - bien se préparer !

Tout savoir sur le Sri-Lanka avec GlobAlong

Le Climat en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Les coutumes en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud Tabac et drogues en Afrique du Sud
Les horaires en Afrique du Sud - heures d ouverture Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud Pourboires en Afrique du Sud
Echange culturel en Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud Heure, décalage horaire Afrique du Sud Liens utiles Globalong en Afrique du Sud
       

L'histoire du Sri-Lanka en bref !

Les premiers habitants

Les experts ont du mal à parvenir à un consensus concernant la présence des Tamouls au Sri Lanka, également connu sous le nom d'Eelam dans les premières œuvres de la littérature tamoule, avant la période Chola (aux alentours du xe siècle). Selon une théorie, il n'y aurait pas eu de présence tamoule organisée au Sri Lanka avant les invasions venues au xe siècle du sud de l'Inde. Selon une autre, les Tamouls seraient la population indigène de l'île.

L’indianisation

Les chroniques des Singhalais - de langue singhalaise indo-européenne - rapportent que ceux-ci sont originaires du nord de l'Inde, près du Bengale, peut-être de l'Orissa, arrivèrent dans l'île vers -600. Le bouddhisme s'installa trois siècles plus tard, traditionnellement du fait de l'action missionnaire initié par l'empereur Ashoka, en même temps qu'un système d'irrigation sophistiqué notamment dans le centre et le nord.
Contrairement à l'Inde où la tradition historique est peu répandue, le Sri Lanka dispose de plusieurs chroniques historiques. Ces chroniques, mêlant certains épisodes légendaires aux faits historiques, sont néanmoins considérés par les chercheurs comme une source relativement fiable, bien que moins rigoureuse que les chroniques chinoises, car de nombreux éléments ont pu être confirmés par recoupement avec des sources étrangères et les fouilles archéologiques. Elles permettent même parfois d'éclairer l'Histoire de l'Inde.

Trois chroniques couvrent l'histoire de l'île :

• le Dīpavamśa ou Dipavamsa ("généalogie de l'île"),
• le Mahavamśa ou Mahavamsa ("grande généalogie"), compilée par Mahanama,
• Le Cūlavamśa ou Culavamsa ("dernière généalogie"), reprenant l'histoire de l'île au ive siècle, date où s'arrêtaient les chroniques précédentes, jusqu'à la conquête britannique.
L'île connut des royaumes unifiés avec comme capitales Anuradhapura de -200 vers 1070, puis Polonnaruva jusqu'en 1200. L'île fut, autour de l'an mille, complètement intégrée au royaume tamoul des Chola. Elle conserva d'ailleurs un royaume tamoul avec Jaffna comme capitale, de 1200 jusqu'à la prise de la ville par les Portugais en 1619.

Influences extérieures

La situation de l'île au milieu de l'océan Indien en a fait un centre de commerce très important au cours de l'Histoire. Les marins de la Rome antique la nomment « Taprobane ». Les commerçants arabes, qui prennent le relais et maîtrisent les échanges entre la Méditerranée et le monde indien jusqu'à l'arrivée des Portugais, la connaissent comme « Serendip » - dérivé depuis le nom sanskrit Sinhala-dweepa - qui est la racine du mot anglais « serendipity », ou en français « sérendipité », signifiant découverte heureuse faite par hasard. C'est de cette implantation et de sa descendance que provient la population musulmane (7 %). Les navigateurs portugais à la recherche des épices s'emparent en 1505 des régions côtières et introduisent le catholicisme. Les Hollandais les supplantent en 1658.

Le climat au Sri-Lanka

La saison sèche, la plus agréable, s'étend de décembre à mars sur les côtes ouest et sud, ainsi que dans les montagnes, et de mai à septembre sur la côte est. En plus des conditions climatiques favorables, les touristes en basse saison sont moins nombreux et les billets d'avion moins chers.

Pour les plages...

Le Sri Lanka est une destination balnéaire pratiquement toute l’année. Quand il pleut à l’est, il fait habituellement beau à l’ouest et inversement. La principale saison touristique coïncide avec la mousson du nord-est, qui dure de décembre à mars. Pendant cette période, le soleil brille sur les plages des côtes ouest et sud, où l’industrie touristique bat son plein. En revanche, il pleut souvent sur la côte est et de nombreux hôtels sont fermés. Même au pic de la mousson du sud-ouest, les matinées sont souvent ensoleillées sur la côte ouest avant les orages de l’après-midi.
Le nord de l’île est généralement beaucoup plus sec et vous pourrez profiter des plages en toute saison.

Températures au Sri Lanka

La température est uniforme sur le littoral (27°C), mais fraîchit avec l'altitude : 20° en moyenne à Kandy (450 m) et 16°C seulement à Nurawa Eliya (1 890 m). La chaleur est maximale (35°C) entre mars et juin. La période allant de novembre à janvier est généralement la plus fraîche. La température de l'eau avoisine les 27°C toute l'année, mais la mousson la rend souvent agitée et trouble.

Comment s’habiller au Sri-Lanka?

Le style vestimentaire au Sri Lanka varie selon les zones urbaines, rurales et les banlieues. Dans les endroits touristiques les vêtements occidentaux sont acceptés et fréquents ; cependant, dans les régions rurales, les sri lankais sont habillés de façon plus traditionnelle et les vêtements occidentaux ne sont pas acceptables. Nous conseillons donc à nos volontaires de faire attention à la façon dont ils s’habillent durant le programme de volontariat. Les conseils qui vont suivre dans ce guide ne sont pas des consignes strictes, mais des mises en garde pour que vous vous sentiez à l’aise parmi la population locale :

En toute circonstance nous déconseillons de porter les hauts sans manches (pas de débardeur), ainsi que les shorts dans les lieux publics et parmi la population locale. La population rurale se sent à l’aise dans des pantalons larges. Les femmes devraient toujours porter un soutien gorge, et éviter les décolletés. Il est inapproprié de se baigner sein-nu au Sri Lanka. Pour les missions d’enseignement, achetez-vous un sari ou apportez une jupe longue avec chemise ou bien une tenue très formelle pour le travail. Pour messieurs, nous vous conseillons un pantalon avec chemise, polo ou un beau tee shirt.

Fêtes et jours fériés 2018 au Sri-Lanka

• 01er Janvier 2018: Jour de l'an
• 15 Janvier 2018 : Jour de Pongal
• 04 Février 2018 : Jour de l’indépendance
• 13 Février 2018 : Fête de Shivaratri (Shiva)
• 01 Mars 2018 : Fête bouddhiste
• 30 Mars 2018 : Vendredi Saint
• 31 Mars 2018 : Fête bouddhiste
• 14 Avril 2018 : Nouvel an Tamoul
• 1er Mai 2018 : Fête du travail
• 29 Mai 2018 : Naissance de bouddha
• 09 Juin 2018 : Fête bouddhiste
• 15 Juin 2018 : Fin du ramadan
• 27 Juillet 2018 : Fête bouddhiste
• Les deux premières semaine d'Août
• 22 Août 2018 : Festival Hadji
• De la mi-Août à la première semaine de Septembre
• 06 Septembre 2018 : Fête bouddhiste
• 24 Octobre 2018 : Fête bouddhiste
• 07 Novembre 2018 : Devali
• 01er Décembre 2018 : Mawlid (naissance du prophète Mohamed)
• 22 Décembre 2018 : Fête bouddhiste
• 25 Décembre 2018 : Noël
• De la première semaine de Décembre à la première semaine de Janvier

La culture au Sri-Lanka

En tant qu’étranger au Sri Lanka, votre entourage vous quémandera souvent des cadeaux ou de l’argent. Ne laissez pas leur demande affecter l’amitié que vous leur portez. Ils tentent juste leur chance avec quelqu’un qu’ils considèrent comme plus riche qu’eux. La population est composée d’ethnies différentes : 74% de Cingalais, 18% de Tamoul, 7% de Moor (musulmans) et les autres ethnies ne représentent que 1%. La population Cingalaise est divisée en deux ; les Cingalais du sud – occidentalisés à cause des colonisateurs – et les Cingalais de Kandy – plus traditionnels, ils ont résisté aux colonisateurs jusqu’en 1818. On fait également une distinction entre les tamouls Indiens et les tamouls du Sri Lanka, qui se sont installés sur l’île depuis le 19e siècle.

Nourriture

Si elle ne figure pas parmi les meilleures d'Asie, la cuisine sri lankaise est savoureuse et d'excellente qualité. Le plat de base est le curry (très fort !) servi avec du riz. En cas de surchauffe buccale, prenez un peu de yaourt au lait de bufflesse (curd) ou du concombre. À l'inverse, rajoutez un peu de pol sambol, mélange de piment rouge, de noix de coco râpée et d'épices. Le curry sri lankais comprend une variété de petits plats que vous devez mélanger du bout des doigts avec la main droite (gauchers, attention en toutes circonstances) pour en faire une boulette.

On trouve aussi d'excellents poissons, des crabes et des crevettes dans les villes du littoral. Essayez les hoppers (petites crêpes servies avec un œuf, ou avec du miel et du yaourt) et les string hoppers (rien à voir : ce sont des galettes de nouilles à la vapeur)... Le lamprai (riz bouilli ajouté à des légumes et de la viande et légèrement cuit dans une feuille de bananier) est le plat traditionnel cinghalais.

Le rotty, mélange de toutes sortes d'ingrédients (œuf, oignons, jambon, piments...) enveloppés dans une sorte de crêpe élastique, est un en-cas bourratif que l'on trouve sur tous les étals.

La religion

Le bouddhisme n'est pas à proprement parler une religion, mais un système philosophique et un code moral. Le Sri Lanka pratique la doctrine Hinayana, dite du "Petit Véhicule" et connue sous le nom de « Theravada ». Si le bouddhisme donne l'impression d'une foi chaleureuse, une tendance "militante" s'est cependant développée au Sri Lanka depuis la fin du XIXe siècle : elle repose sur la croyance selon laquelle Bouddha confia aux Cinghalais la tâche de transformer leur île en citadelle du bouddhisme dans sa forme la plus pure. Cette institutionnalisation et cette politisation sont regrettables à maints égards.

Arts

Le bouddhisme, religion dominante du principal groupe ethnique, joue un rôle primordial à la fois spirituel et culturel : littérature, art et architecture en sont largement imprégnés.
Les images du Bouddha sont prédominantes dans la production des sculpteurs. Mais le calcaire, très utilisé dans les sculptures anciennes, explique leur mauvais état de conservation. On trouve aussi certaines sculptures en jade, cristal de roche, marbre, ivoire, quartz rose... Les escaliers des temples anciens et des palais offrent une grande richesse de détails. L'architecture sri lankaise a créé son propre style, relativement inchangé au cours des siècles : le dagoba, monument bouddhique composé d'un hémisphère plein contenant des reliques de Bouddha, en est le plus remarquable élément. L'influence des vagues successives de commerçants et de colonisateurs est visible de partout : églises et forts portugais, quartiers hollandais (comme à Galle), villes de montagne à l'aspect britannique...

Le théâtre liturgique, antérieur au bouddhisme, met en scène la guérison, l'exorcisme et la fertilité ; les représentations, qui se déroulent dans les villages, durent souvent toute la nuit. Quant à la danse, elle est issue des rituels folkloriques.
La culture reflète les différents groupes ethniques, mais la dénomination commune est le bouddhisme. Voyager dans un pays différent, dominé par une religion différente peut être difficile, et la plupart des voyageurs subissent le « choc culturel » Découvrez le guide. En plus de ce guide, vous participerez à la semaine d’introduction, qui vous familiarisera avec la culture Sri Lankaise. Les notions que vous allez découvrir vont être mises en pratique par des excursions. La population urbaine à Galle est habituée aux étrangers, c’est donc vis à vis de la population rurale qu’il faudra faire attention.

Coutumes au Sri-Lanka

Voici quelques exemples de ce qui se fait et surtout de ce qui ne se fait pas au Sri Lanka:

• Il est rare de montrer de l’affection entre un homme et une femme. Le fait de s’embrasser, se prendre dans les bras ou se tenir les mains est un signe de manque de valeurs morales dans les yeux des sri lankais. Il est cependant assez fréquent de voir des hommes se tenir la main amicalement.
• Il est déconseillé d’exprimer la colère ouvertement. Cela atteint la dignité de la personne visée.
• Le marchandage est coutume. Ne marchandez pas si vous n’êtes pas réellement intéressés. Si le prix que vous proposez est accepté, n’essayez pas de revenir en arrière, et n’essayez pas de marchander davantage. Si vous approchez un vêtement vers votre corps pour voir s’il vous va, le vendeur va penser que vous allez l’acheter. N’approchez jamais les vêtements contre vous si vous ne voulez pas les acheter.
• Le style vestimentaire est très conservatif. Les hommes ne devraient pas se mettre torse-nu. Les femmes devraient éviter de montrer les épaules, les décolletés et porter des shorts. Les costumes et cravates sont réservés aux occasions spéciales. 
• Les conversations peuvent comporter ce que nous considérons des « silences inconfortables », qui sont considérés normales au Sri Lanka.
• La critique ne doit pas être faite en public.
• On mange avec la main droite. Ne demandez pas plus que ce que vous pouvez manger. Il est considéré poli de demander à être resservi.
• Les cadeaux ne sont en général pas ouverts devant la personne qui les offre.
• La tête est sacrée et doit être respectée. N’enlevez jamais la coiffe d’une autre personne, même pour plaisanter.
• Les invitations sont souvent faites à la dernière minute. Ne soyez pas surpris et ne le prenez pas mal, cela est coutume. Si vous êtes occupé, même une brève apparition est appréciée.
• La main gauche sert à se nettoyer après une visite aux toilettes. Elle n’est jamais utilisée pour se passer des objets, que ce soit de la nourriture ou l’argent.
• Ayubowan veut dire bonjour et au-revoir, et est combiné avec un geste de prière – les deux mains jointes.
• C’est la personne qui invite qui paye. Les sri lankais ne se partagent pas l’addition. L’on s’attend à ce que les invités retournent l’invitation une autre fois.
• Les chaussures sont considérées sales. Ne demandez pas aux autres de toucher vos chaussures. La plupart des sri lankais enlèvent les chaussures avant d’entrer quelque part.
• Les temples doivent être visités dans le sens d’une montre. Cela s’applique également aux gombas. Enlevez vos chaussures avant d’entrer et habillez-vous respectueusement.
• Le temps est une notion flexible. Si vous donnez un rendez-vous à 15h, la personne pourrait arriver à 16h ou plus. Dans les zones rurales il n’est pas rare d’avoir un jour ou plus de retard pour un rendez-vous. En tant qu’étranger il est cependant attendu que vous soyez à l’heure. 

Se déplacer au Sri-Lanka

Le réseau routier est très peu développé comparé aux pays occidentaux. Tous les véhicules circulent du côté gauche (comme en Angleterre). Dans les grandes villes il y a souvent des bouchons, et le code de la route n’est pas toujours respecté. Nous vous demandons donc d’être très vigilant sur la route et de ne pas vous fier aux règles du code de la route que vous connaissez. Sur les routes vous trouverez tous types de véhicules, allant du simple vélo aux camions surchargés en passant par les charrettes en bois, les Jeeps et même les éléphants, ce qui rend la circulation difficile.
Il y a plusieurs façons de voyager au Sri Lanka.

L’avion

Le plus grand aéroport domestique est celui de Ratamalana à Colombo. Il y a des vols quotidiens vers de plus petites villes comme Batticaloa, Gal Oya ou Palali. La taxe d’aéroport pour des vols domestiques est d’environ 150 LKR (0,90€).

Le train

Le train est un moyen de transport agréable pour visiter le Sri Lanka. La plupart des grands sites touristiques sont desservis, mais il y a très peu de places en première classe, ou en place climatisée. Une nouvelle ligne rapide entre les plus grandes villes a été mise en place par le gouvernement, en reliant notamment Colombo et Kandy.

Les bus

Le réseau d’autobus est vaste, et offre un moyen de transport acceptable dans tout le pays. Il y a deux types de bus au Sri Lanka : Ceux du Central Transport Board et les bus privés. Les deux sont très bon marché, et ils sont très demandés. Autant vous dire qu’ils sont toujours bien remplis !

Les taxis

Les taxis sont disponibles dans les grandes villes. Nous vous conseillons fortement de négocier le tarif avant de monter à bord, car très peu de taxis sont équipés de compteurs.

Trois roues

Appelés bajajs ou auto-rickshaw, ils sont omniprésents au Sri Lanka. Négociez toujours le prix avant de monter à bord. En général, ils attendent les clients devant les hôtels ou les sites touristiques.
Ne prenez pas de taxi motos mais préferez les tuks-tuks. Si besoin, demandez conseil à une personne de confiance.

Location de voiture :

Il y a plusieurs compagnies de location de voiture. Vous pouvez louer une voiture avec chauffeur pour une ou plusieurs journées, ce qui est une bonne solution pour visiter sans s’occuper des transports en commun et du trajet pour y aller. En plus cette solution reste bon marché.
Avant de vous lancer et découvrir le pays, demandez toujours conseil à votre coordinateur, qui pourra vous renseigner et vous aider à planifier votre voyage.

Tabac, drogues et alcool, règlementation au Sri-Lanka

Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues.
L’alcool est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et ne doit jamais être consommé dans les lieux publics en dehors des restaurants ou bars qui en vendent.

Horaires d’ouverture au Sri-Lanka

Tout est fermé les jours de pleine lune (poya), sauf certains commerces tenus par des musulmans.
Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 13h et parfois le samedi matin.
Les bureaux sont accessibles du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30.
Les postes sont ouvertes du lundi au vendredi de 8h à 17h, sauf dans les grandes villes où elles peuvent fermer plus tard.
Les magasins sont fermés le samedi après-midi et le dimanche. Attention, ceux tenus par des musulmans ferment le vendredi entre 12h et 14h30 pour la prière.

Moyens de Paiement au Sri-Lanka

Cartes de crédit :

Dans la majorité de magasins, hôtels et agences de voyages, vous pourrez payer par carte bancaire (VISA, AmericanExpress, MasterCard…).
Vous pouvez faire le change dans n’importe quel bureau de change officiel, que vous trouverez un peu partout dans les grandes villes. Faites de la monnaie dès que vous pourrez, car les chauffeurs de « rick-shaw » et autres moyens de transport ne peuvent pas rendre la monnaie sur les gros billets.

Electricité au Sri-Lanka

L’électricité au Sri Lanka est de 230 Volts, avec une alternance de 50 cycles par seconde. Si vous avez un appareil qui n’accepte pas le 230V ou 50Hertz, il vous faudra un convertisseur. Vous pourrez acheter un adaptateur standard directement au marché local pour environ 2€. Il y a souvent des coupures d’électricités, notamment pendant les gros orages, amenez donc une lampe torche ou lampe frontale.
Voici les prises qui sont acceptées au Sri Lanka :

Pourboires au Sri-Lanka

Les pourboires permettent aux gens qui travaillent de compenser leur salaire bas. Mais ne vous sentez pas obligé de laisser des pourboires, cela reste un moyen de récompenser un bon service. 

Echange culturel a Sri-Lanka

Afin de comprendre la difference de culture et de vous présenter à vos hôtes, vous pouvez ammener avec vous quelques choses representatives de votre pays. Une carte, un CD avec l’hymne nationale, des habits traditionnels de votre region, des jeux, des photos ou encore des petits cadeaux souvenirs que vous pourrez offrir ou échanger. Vous pouvez aussi apporter des recettes et faire découvrir votre cuisine – à condition de trouver les bons ingrédients! Faites découvrir des herbes aromatiques locales ou une boisson méconnue à l’étranger… Si vous participez à une mission avec des enfants, vous pouvez apporter des cahiers de coloriage représentant des monuments connus de chez vous ou des CDs avec des chansons pour enfants… Laissez vous guider par votre imagination mais sans surcharger vos bagages!

Numéros d'urgences au Sri-Lanka

A Galle (social):
Mahamodera Hospital & Faculty of medicine, Karapitiya , Galle
Téléphone : 0094-9-12226123

A Kegalle (éléphants):
Le médecin familial à Kegalle (20 mins) parle anglais. Les consultations sont gratuites cependant, si vous avez besoin de médicaments, vous devrez les payer (les médicaments ne coûtent pas très cher).
Ambassade de France au Sri Lanka
89, Rosmead Place 7
Colombo

Décalage horaire avec la France

GMT+5h30 = 4h30 de plus qu'en France en hiver, 3h30 de plus en été

Comment partir au Sri-Lanka avec Globalong

Bénévolat humanitaire au Sri-Lanka aec GlobAlong

Bénévolat animalier auprès des éléphants au Sri-Lanka

Bénévolat auprès des tortues au Sri Lanka

En savoir plus sur Globalong

Le Service Volontaire International - Globalong

Charte du volontaire international - Globalong

Témoignages Globalong

L association Globalong

 

     

Revenir à la page d'accueil 

Accueil