Volontariat international au Vietnam - bien se préparer !

Tout savoir sur le Vietnam avec GlobAlong

 

Le Climat en Afrique du Sud Fetes et jours fériés en Afrique du Sud comment s habiller en Afrique du Sud
La culture en Afrique du Sud Les coutumes en Afrique du Sud Moyens de transport en Afrique du Sud Les horaires en Afrique du Sud - heures d ouverture
Tabac et drogues en Afrique du Sud Pourboires en Afrique du Sud Prises électriques en Afrique du Sud Moyens de paiement, argent en Afrique du Sud
Echange culturel en Afrique du Sud Urgences en Afrique du Sud Heure, décalage horaire Afrique du Sud Liens utiles Globalong en Afrique du Sud

Un peu d’histoire…

Bien que beaucoup de gens assimilent encore le Vietnam à la guerre, c’est en réalité un pays avec des paysages d’une beauté captivante et un quotidien tranquille. Les forêts tropicales et plaines continuent de révéler de nouvelles espèces animales, et encore plus rare ; ils ne sont pas détruits par l’homme.

Il y a des régions très différentes au Vietnam, et vous trouverez des paysages qui vont des plages de sable blanc, aux régions montagneuses et des grandes vallées aux Deltas. Deux grands Deltas traversent des régions de terres fertiles ; le Delta Rouge au nord, et le Delta du Mékong au sud. Le Vietnam propose également les plus belles plages de l’Asie de sud-est, et vous serez surpris par la qualité de sa cuisine.

Le pays a été occupé par bien des colonisateurs. Au 2e siècle, et pendant 1000 ans, le pays a été occupé par les chinois. En 1867, la France occupait la partie sud du pays, qui est devenue une colonie française. Le pays a ensuite gagné son indépendance après la défaite des français à Dien Bien Phu en 1954. Ont alors suivie les négociations des accords de Genève, qui ont divisé le pays en deux.
Pour des raisons politiques et idéologiques, les Etats-Unis et d’autres pays ont déclaré la guerre en 1965, jusqu’en 1973 quand les accords de paix de Paris ont donné la victoire à Ho Chi Minh. Malheureusement pour les vietnamiens, cela n’était pas la fin des hostilités. Ils ont été attaqués par les Khmers rouges depuis le Cambodge jusqu’à la fin de guerre froide en 1991.

Aujourd’hui, deux décennies après la réunification, le Vietnam a guéri ses blessures et est devenu une destination touristique pleine de grâce. Les relations internationales avec les Etats-Unis, et même avec la Chine se sont améliorées, et le pays connaît aujourd’hui une croissance de 8% par an.

Le climat au Vietnam

Le Vietnam s’étend sur une grande superficie, et abrite ainsi deux climats ; tropical et tempéré. Toute l’année, vous y trouverez des températures agréables et un taux d’humidité élevé. Les saisons varient selon les régions. On peut partager le Vietnam en deux régions:

Le Nord (de Mon Cai à Hai Van), avec un climat tropical et quatre saisons distinctes.
Le Sud (de Hai Van à Ha Tien) avec un climat tropical modéré, peu influencé par la mousson. Ici, les saisons sont partagées par la saison des pluies et la saison de sècheresse, avec un temps agréable toute l’année. La température moyenne varie de 21 à 27 degrés.

Fêtes et jours fériés 2018 au Vietnam

Il y a des festivités toute l’année au Vietnam, surtout au printemps, quand le travail agricole n’est pas très important. Chaque région a ses fêtes, qui suivent le calendrier lunaire ou les rituels agricoles.

• 1er Janvier 2018: Nouvel an
• Du 15 au 16 Février 2018: Nouvel an Viet
• Du 27 au 29 Mars 2018: Festival du Temple Hung Kings
• 25 Avril 2018: Journée de Commémoration du Roi
• 30 Avril 2018: Jour de la réunification
• 01er Mai 2018: Fête du travail
• Du 02 au 03 Septembre 2018 : Journées de l'Indépendance

La période de festivités la plus importante est la période du 12 au 22 février 2018, lors du festival de TET, qui célèbre la nouvelle année lunaire. Pendant ces trois jours de festivités et de jours fériés, tout est fermé et les vietnamiens adorent célébrer pendant 2 ou 3 semaines. Les missions de volontariat sont également fermées pendant cette période, prévoyez-le avant de partir. Fêter le TET aux côtés des vietnamiens, est une expérience inoubliable de moments de fête et de célébrations.

Comment s’habiller au Vietnam?

Le style vestimentaire au Vietnam varie selon les zones urbaines, rurales et les banlieues. Dans les endroits touristiques les vêtements occidentaux sont acceptés et fréquents ; cependant, dans les régions rurales les vietnamiens sont habillés de façon plus traditionnelle et les vêtements occidentaux ne sont pas acceptables.

Nous conseillons donc aux volontaires de faire attention à la façon dont ils s’habillent durant le programme de volontariat, surtout si vous sortez des villes pour visiter des zones rurales. 
Les conseils qui suivent ne sont pas des consignes strictes, mais des mises en garde pour que vous vous sentiez à l’aise parmi la population locale. En toute circonstance nous déconseillons les hauts sans manches (pas de débardeur), ainsi que les shorts dans les zones rurales. La population rurale se sent à l’aise dans des pantalons larges. Les femmes devraient toujours porter un soutien gorge, et éviter les décolletés. Il est inapproprié de se baigner sein-nu au Vietnam.

Si vous partez dans les montagnes du nord, prévoyez des vêtements chauds, car la température peut descendre très bas. Si vous partez au centre ou sur la côte, prévoyez des vêtements légers, car il fait souvent chaud et humide.

La culture au Vietnam

En tant qu’étranger au Vietnam, votre entourage vous quémandera souvent des cadeaux ou de l’argent. Ne laissez pas leur demande affecter l’amitié que vous leur portez. Ils tentent juste leur chance avec quelqu’un qu’ils considèrent comme plus riche qu’eux.

On peut dire que la culture a 3 origines au Vietnam. D’abord, il y a culture locale traditionnelle, puis celle influencée par l’occupation chinoise et enfin, celle influencée par les colonisateurs occidentaux.
La culture nationale a évolué en fonction de l’environnement naturel : un climat tropical avec de nombreuses rivières et un mélange de peuples diverses. Les conditions environnementales (telles que la température, l’humidité, la mousson, les cours d’eau, les bassins de cultures de riz), ont un impact important sur la vie spirituelle et quotidienne du pays, influençant le caractère et la psychologie des vietnamiens. Le pays a été formé il y a bien longtemps, et il a du résister aux envahisseurs étrangers, ce qui a créé un phénomène culturel proéminent : un patriotisme qui guide le quotidien.
Le pays compte 54 groupes ethniques, avec une majorité de Viet (84%), habitant majoritairement autour des rivières, des plaines et des côtes. Les autres minorités sont réparties dans les zones montagneuses, et comptent plus de 8 millions de personnes. Bien que le gouvernement ait fait beaucoup d’efforts pour aider les populations des montagnes à rattraper le niveau de vie des autres vietnamiens, la différence culturelle et financière est encore bien visible. Aujourd’hui de nouveaux programmes ont été créés afin d’équiper les villages les plus éloignés en matière d’hygiène, d’éducation et d’intégration, notamment en mettant en place des campagnes antipaludiques, et en construisant des écoles et des hôpitaux. Ces programmes connaissent un succès modéré malgré les efforts fournis.

Société Vietnamienne
Le confucianisme est la base de la culture vietnamienne. C’est une idéologie avec des règles et une éthique basée sur le respect que les gens se doivent selon leur relation. Pour résumer, les mots clés de la pensée sont : obligations, loyauté, honneur, piété filiale, respect de l’âge et des séniors et enfin, la sincérité.

La famille
• La base de la culture vietnamienne est la famille
• La « famille » comprend la famille proche, mais aussi la famille éloignée
• Il est commun que 3 générations vivent sous le même toit
• Selon la tradition confucéenne, le père est le chef de famille, et c’est lui qui doit gagner sa vie pour nourrir, héberger et habiller la famille. C’est également lui qui doit prendre les décisions importantes
• La plupart des vietnamiens croient que les esprits continuent à vivre après la mort. La famille pratique le « culte » des ancêtres afin d’être bien accompagnée dans la vie. Lors de l’anniversaire de la mort d’un défunt, une cérémonie est célébrée en l’honneur de la vie de cette personne. Les défunts sont également consultés lors de grandes prises de décisions et lors des grandes occasions telles que les mariages et les naissances.

La face
• Comme dans la plupart des pays asiatiques, le concept de face est extrêmement important
• C’est un concept qui est difficile à expliquer, mais globalement c’est une qualité qui reflète la réputation, la dignité et le prestige d’une personne
• On peut perdre face, gagner face ou donner face à une autre personne
• La face concerne évidemment les individus, mais également les entreprises
• Il est important de se souvenir qu’en tant qu’étranger on peut causer la perte de face sans le faire exprès, et il faut toujours se souvenir de l’importance des actions et des mots. Essayer de comprendre comment l’on perd, gagne ou conserve la face fait partie de l’intégration dans la société vietnamienne
• Lorsque vous demandez votre chemin à un vietnamien, ne faites pas toujours confiance à la réponse. Même s’il ne connaît pas le lieu que vous cherchez, il va vous indiquer une direction (au hasard) pour ne pas perdre face
• Ne criez jamais et ne vous énervez pas, les vietnamiens ne réagissent pas en cas d’excès de colère, et c’est vous qui perdrez face à leurs yeux.

Collectivisme
• L’individu est considéré secondaire au groupe – que ce soit la famille, l’école ou la collectivité
• Il y a donc des règles à respecter en société pour éviter de faire perdre face au groupe auquel vous appartenez.

Hiérarchie
• Le respect de la hiérarchie est très important. Il est généralement basé sur l’âge et le statut social
• Ceci fait partie de la pensée confucéenne, qui met l’accent sur l’ordre social. Chaque individu à une place distincte dans la hiérarchie, que ce soit dans la famille ou sur le lieu de travail
Un exemple évident est lors des repas, où les plus âgés sont servis en premier.

La religion
Les Vietnamiens vivent depuis des siècles dans un univers moral et religieux façonné par des croyances et des valeurs issues du culte des ancêtres, du bouddhisme, du confucianisme, du taoïsme, sans oublier le christianisme (catholicisme et protestantisme) ainsi que l’islam (très minoritaire).

- Le culte des ancêtres : la plus vieille pratique religieuse du Vietnam, antérieure au bouddhisme et au confucianisme. Les Vietnamiens considèrent que les âmes de leurs parents survivent après leur mort et qu'elles protègent leurs descendants.
Si un homme meurt sans descendance, si l’encens ne brûle plus sur l’autel, les âmes des disparus sont condamnées à une errance éternelle, faute d’être honorées aux dates anniversaires : pour une famille, c’est la plus terrible des malédictions!

Dans chaque maison vietnamienne, l’autel des ancêtres occupe une place importante. Il est le cœur du foyer.
Lorsqu’un Vietnamien décède, les membres de sa famille se ceignent la tête d’un bandeau blanc, couleur du deuil dans ce pays.
- Le bouddhisme vietnamien : de loin la première religion du Vietnam. Après la victoire communiste de 1975, beaucoup de bonzes ont été arrêtés et déportés dans des camps de « rééducation » malgré leur pacifisme et leur hostilité au gouvernement de l’époque. Plusieurs bonzes sont toujours enfermés de nos jours. La répression continue, même si elle s'est adoucie depuis l'ouverture du pays en 1992...
- Le confucianisme : Difficile de parler de religion transcendante avec le confucianisme qui ne se réfère à aucun dieu mais instaure une philosophie morale basée sur le respect de la hiérarchie familiale et sociale, la bonté naturelle de l’homme et sa capacité à se perfectionner. Inventé par Confucius (551-479 av. J.-C.), le confucianisme ne se préoccupe pas des origines du monde, ni des fins dernières de l'homme, mais il édicte un code moral basé sur 5 vertus : l'humanisme, l'équité, l'urbanité, l'intelligence et l'honnêteté.

Cuisine

La cuisine vietnamienne a beaucoup de qualités : elle est fine et légère, diététique, vraiment pas chère et très variée. Bien qu'elle s'en inspire parfois, elle se distingue de la cuisine chinoise par le fait qu'elle utilise moins de sauces, mais plus d'herbes et de légumes naturels.
Un ingrédient de base sépare foncièrement les cuisines vietnamienne et chinoise : c'est le nước mắm, sauce brunâtre obtenue par la fermentation de poissons salés. Un condiment national qui fait l'unanimité.

Coutumes au Vietnam

Il y a des coutumes dans les pays asiatiques qui diffèrent des nôtres, et le fait de les connaître à l’avance permet d’éviter des situations embarrassantes ou gênantes.
• Ne montrez pas d’affection pour le sexe opposé en public, même si vous êtes en couple ou mariés
•  Donnez des objets avec les deux mains
• Ne pointez pas du doigt, utilisez votre main
• Ne reposez pas vos mains sur vos hanches
• Ne touchez pas les gens sur l’épaule
• Ne touchez pas les personnes du sexe opposé
• Ne portez pas de vêtements courts (shorts, jupes etc.) à part à la plage
• Les personnes de sexe opposé ne se serrent jamais la main
• Les amis du même sexe peuvent se tenir la main et marcher bras-dessus bras-dessous
• La parole est très importante, ne promettez jamais quelque chose sans être sûr(e) de pouvoir tenir vos promesses

A table

• Si vous êtes invité chez une famille vietnamienne :
o Apportez des fruits, des bonbons, des fleurs ou de l’encens
o Enveloppez les cadeaux dans du papier coloré
o N’offrez jamais de mouchoirs, des objets noirs, des fleurs jaunes ou des chrysanthèmes
o Attendez qu’on vous montre votre place
o Laissez les plus âgés s’asseoir en premier
o Passez les plats avec les deux mains
• En général, on utilise des baguettes ou une cuillère plate
• Posez les baguettes sur la table ou sur le repose-baguette quand vous arrêtez de manger pour boire ou discuter
• Si vous mangez dans un bol, approchez le de votre bouche pour éviter que les aliments tombent
• Tenez la cuillère dans la main gauche
• En général les repas sont servis dans des grands plats et il faut se servir
• Essayez de finir votre assiette, c’est un signe de politesse
• Quand vous avez terminé, placez vos baguettes sur votre bol de riz
• Couvrez votre bouche quand vous utilisez des cures-dents

Le transport au Vietnam

Trains

La « Reunification express » est une ligne qui traverse le Vietnam en longueur, de Ho Chi Minh à Hanoï, passant par les collines de Sapa, Lang Son et Haiphong sur la côte. La traversée du nord au sud prend environ 40 heures. La route la plus touristique et populaire est celle qui relie Hanoï à Sapa. Sur cette ligne vous trouverez des trains de luxe avec restaurants. Il y a beaucoup de classes différentes, allant de la 3e classe à la classe climatisée avec sièges rembourrés ou encore avec couchettes, et en général les tarifs sont très raisonnables. Prévoyez votre voyage, il faut réserver votre billet au moins trois jours à l’avance, surtout le weekend. Le mieux pour organiser votre voyage est de passer par une agence qui prend une petite commission.

Bus :

Voyager en bus local peut s’avérer être un cauchemar ou un délice, selon vos attentes. Si vous cherchez un moyen rapide et efficace pour arriver à votre destination, ne prenez pas le bus. Si vous cherchez à vivre une expérience unique et avoir des anecdotes à raconter en rentrant, sautez dans le premier bus que vous verrez! Vous en sortirez transpirant(e), fatigué(e) et sûrement plein(e) de plumes de poules et poils de chèvres, mais vous aurez (sur)vécu(e) à un déplacement tellement unique, que vous vous en souviendrez toute votre vie.

Les stations de bus sont souvent un peu éloignées du centre et il faut prendre un taxi ou un taxi-moto pour y arriver. Lorsque vous descendez du bus vous serez accueilli(e) par une horde de personnes commissionnées pour vous amener à des hôtels ou magasins de souvenirs. 

Les bus ne partent qu’une fois remplis, ce qui signifie remplis au point que tout le monde soit mal installé, deux par siège, avec des sacs au dessus et en dessous et les poules et autres animaux sur les genoux. Quand vous pensez qu’il n’y a plus du tout de place, même pour une petite souris, le bus s’arrêtera, et laissera entrer encore plus de gens.
Les bus klaxonnent sans arrêt et la vitesse ne dépasse jamais les 50 Km/h.  En général, les tarifs sont affichés (en vietnamien), mais dans les zones rurales vous devrez surement négocier le tarif avec le chauffeur.
En bref, c’est le meilleur moyen de se rapprocher (au sens propre du terme) de la population locale et apprendre la langue.

Minibus

Une vraie alternative aux bus, qui peuvent effrayer même les plus courageux, les minibus vous garantissent une place assise, et sont climatisés. Vous pouvez acheter des billets dans les agences de voyages ou à l’hôtel.  Le billet coûte le double des bus, mais cela reste très abordable.

Vélo

Le Vietnam est une destination classique pour les balades à vélo, et vous y trouverez des voyages organisés d’excellente qualité. Les régions côtières sont assez plates, et les routes reliant les villages sont nombreuses. Vous pouvez également faire des balades autour du Delta du Mékong, en combinant le bateau avec le vélo. Vous pouvez acheter un vélo au Vietnam, mais si vous faites plus de 1m75, vous aurez du mal à en trouver à votre taille. Dans les régions touristiques vous pouvez en louer à des tarifs très bas. Dans les grandes villes il faut faire très attention à la circulation !

Horaires d’ouverture au Vietnam
 
Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 7h30 ou 8h00 à 17h00 ou 18h00, et ferment généralement entre 11h30 et 13h30. Parfois ils sont également ouverts le samedi matin. Les magasins ouvrent tôt et ferment entre 18h00 et 22h00, et sont généralement ouverts 7/7. 
 
Moyens de paiement au Vietnam
 
Vous pouvez changer l’argent dans les banques, les bureaux de change ou les hôtels. Ne changez pas dans la rue, vous vous ferez avoir !
Les cartes de crédit (VISA, Mastercard et American express) sont généralement acceptées dans les grandes villes, mais ne comptez pas dessus dans les zones rurales. Avant de partir d’Hanoï, retirez du liquide ou changez vos euros pour être sûr.
 
Tabac, drogues et alcool au Vietnam
 
Pendant la durée du volontariat et dans votre logement d’accueil il est strictement interdit de fumer, consommer de l’alcool ou des drogues.
L’alcool est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et ne doit jamais être consommé dans les lieux publics en dehors des restaurants ou bars qui en vendent.
 
Pourboires au Vietnam
 
Les pourboires permettent aux gens qui travaillent de compenser leur salaire bas. Mais ne vous sentez pas obligé de laisser des pourboires, cela reste un moyen de récompenser un bon service. 

Eau

Ne buvez que de l'eau minérale ou purifiée (décapsulée devant vous). L'eau du robinet, dans les villes, n'est pas potable, et il est formellement déconseillé de boire celle des campagnes. Il existe plusieurs marques d’eau minérale et purifiée en bouteilles plastique. Dans les hôtels, l'eau des Thermos est en principe bouillie. Il faut prévoir un petit budget car votre consommation sera assez élevée.

Electricité au Vietnam
 
L’électricité au Vietnam est de 220Volts. Si vous avez un appareil, qui n’accepte pas le 220V, il vous faudra un convertisseur. Vous pourrez acheter un adaptateur standard directement au marché local pour environ 2€.
Voici les prises qui sont acceptées au Vietnam :
 
Echange culturel au Vietnam
 
Afin de comprendre la différence de culture et de vous présenter à vos hôtes, vous pouvez amener avec vous quelques objets représentatifs de votre pays. Une carte, un CD avec l’hymne nationale, des habits traditionnels de votre région, des jeux, des photos ou encore des petits cadeaux souvenirs que vous pourrez offrir ou échanger.
Vous pouvez aussi apporter des recettes et faire découvrir votre cuisine – à condition de trouver les bons ingrédients. Faites découvrir des herbes aromatiques locales ou une boisson méconnue à l’étranger…
Si vous participez à une mission avec des enfants, vous pouvez apporter des cahiers de coloriage représentant des monuments connus de chez vous ou des CDs avec des chansons pour enfants… Laissez-vous guider par votre imagination mais sans surcharger vos bagages!
 
Numéros d’urgence au Vietnam

Hôpital Français :
Phuong Mai, Dong Da
N° d’urgence : +84 4 35 74 11 11
Tél. : +84 4 35 77 11 00

SOS International :
Vietnam : 51 Xuan Dieu, Tay Ho
Urgences : +84 4 39 34 05 55
Tél. : +84 4 39 34 06 66

AMBULANCE: 115
POMPIERS: 114
POLICE: 113

Décalage horaire avec la France
GMT +7H = 6h de plus qu'en France en hiver, 5h de plus en été.
 
Comment partir au Vietnam avec Globalong?

En savoir plus sur Globalong

Bénévolat humanitaire en Thaïlande avec GlobAlong

Le Service Volontaire International - Globalong

Témoignages Globalong L association Globalong

Charte du volontaire international - Globalong

  Retour à la page d'accueil 

 

Accueil