Les vacances d’été approchent à grands pas !

C’est l’occasion pour nous tous de nous poser les bonnes questions : comment voyager de manière responsable et respectueuse ?

En l’honneur de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable, le 2 juin, nous vous proposons, ci-dessous, quelques éléments de réponse…

Eco-responsables à plein temps !

Adopter une attitude éco-responsable, c’est agir pour la protection de l’environnement et la conservation de la diversité biologique au quotidien – en vacances comme à la maison !

Si certains pays fonctionnent différemment – notamment concernant le recyclage des déchets – les règles de base restent les mêmes :

  • Attention à votre empreinte écologique : ne jetez pas vos déchets dans la nature ! Par exemple, un sac plastique met environ 400 ans à se décomposer et peut blesser ou être ingéré par la faune locale (terrestre ou aquatique). Pensez à apporter des sacs réutilisables lors de vos déplacements : cela vous évitera de surconsommer les sacs plastique.
  • Attention à votre empreinte carbone : pour compenser un trajet en avion, vous pourriez prendre les transports en commun ou louer un vélo plutôt que de louer une voiture, une fois arrivé(e) à destination !
  • Attention à ne pas gaspiller les ressources naturelles : les ressources naturelles sont précieuses et dans certains pays, la pénurie d’eau – en particulier – pose un problème majeur aux populations locales. Par respect pour vos hôtes, qui prennent soin de l’économiser tout au long de l’année, veillez à ne pas gaspiller l’eau !
  • Privilégiez des lieux moins touristiques : la surexploitation des zones naturelles peut, dans certains cas, mener à la destruction d’un écosystème. C’est le cas pour les plages d’Asie du Sud-est, victimes de leur popularité. Alors, pour préserver ces lieux trop touristiques, sortez des sentiers battus !
  • Respectez la faune et la flore locale ne rapportez pas de végétaux, ne touchez pas les animaux et n’achetez surtout pas de souvenirs fabriqués à base de coraux,d’écailles de tortues, d’ivoire, etc.

Encourager le développement durable des populations locales !

  • Pour favoriser l’économie locale, n’hésitez pas à rapporter des souvenirs fabriqués par des artisans ou par des artistes locaux ! Ce souvenir aura une valeur double : il vous rappellera de bons moments passés dans le pays et cela aidera cet artisan ou cet artiste à développer son activité.
  • Sur place, consommez des produits locaux. Vous aurez l’opportunité de découvrir la cuisine locale – c’est l’un des meilleurs moyens de découvrir un pays !
  • De plus, si vous souhaitez faire don de matériel scolaire à une école locale, par exemple, il est recommandé d’acheter le matériel sur place : ainsi, vous voyagerez léger, vous n’aurez pas à payer de frais pour un envoi par la poste ou pour un éventuel excédent de bagage et vous aiderez à promouvoir l’économie locale.

Devenir ambassadeur/ambassadrice du partage et de l’entraide !

Visiter un nouveau pays, c’est s’intéresser à sa culture, à son histoire et à son peuple.

C’est aller à la rencontre de l’Autre, découvrir et partager.

Quel intérêt de parcourir le monde pour aller s’enfermer dans un ghetto touristique, coupé de la vie locale ?

Lorsque vous visitez un nouveau pays, prenez le temps d’entrer en contact avec sa population : apprendre quelques mots ou quelques phrases afin de pouvoir communiquer, même de manière basique, dans la langue locale est la première étape !

De plus, les personnes que vous rencontrerez seront fières de partager avec vous des anecdotes sur leur pays – ou même un sourire, tout simplement – s’ils voient que vous vous intéressez à leur culture !

Voyager,  c’est partager !

Décourager les pratiques néfastes du volontourisme

Si vous voyagez dans un pays en voie de développement, ne tombez pas dans le piège du volontourisme !

Le fait d’aller prendre des selfies dans un orphelinat pendant une demi-journée n’apporte rien à personne : le volontourisme peut même se révéler néfaste (les enfants ne comprennent pas ce qui se passe et sont exploités) et participer à ce genre d’expériences ne fait qu’encourager cette pratique !

Si vous voulez soutenir les enfants issus de communautés défavorisées, engagez-vous sur le moyen ou le long terme mais pas sur une demi-journée !

Idem pour la faune sauvage : ne payez pas pour prendre des selfies aux côtés d’un animal sauvage, qui aura été drogué pour se laisser approcher par des touristes.

Cette pratique encourage la capture, le trafic et la maltraitance d’animaux sauvages – ne l’encouragez pas !

Non au tourisme sexuel !

Le tourisme sexuel (passible de sanctions pénales) est l’un des fléaux qui exploite les personnes les plus vulnérables à travers le monde : les enfants et les femmes dans une situation d’extrême pauvreté en sont les victimes, dans la plupart des cas.

Il est important de se mobiliser contre de telles pratiques afin d’éradiquer le tourisme sexuel.

Le bénévolat humanitaire international : une solution éthique et responsable !

Découvrir un pays en participant à une mission de bénévolat permet d’allier voyage et action d’intérêt général.

En rejoignant un programme de bénévolat international ou en effectuant votre stage à l’étranger, vous serez au contact direct de la population, en immersion totale.

Vous apprendrez beaucoup sur les coutumes du pays tout en œuvrant pour une bonne cause.

Vous aurez la satisfaction d’aider des communautés en difficulté et ferez des rencontres qui vous changeront la vie !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse info@globalong.com.

 

 

Participez à une mission de bénévolat à l’international !

Découvrez les missions en photos !

Découvrez les témoignages des bénévoles !

GlobAlong en vidéos !

Tout savoir sur l’Association GlobAlong

La Charte du volontaire international

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire