Non aux Disneylands de l’humanitaire :
les êtres humains ne sont pas des attractions touristiques !

Démocratisé depuis les années 50 (suite à l’apparition des congés payés), en constante augmentation depuis les années 90 (suite au développement du transport aérien et des classes moyennes), le tourisme est aujourd’hui le troisième secteur d’activité le plus puissant au monde.

Chaque année, ce sont plus de 800 millions de personnes qui préparent leurs séjours… et les chiffres ne cessent d’augmenter !

Face au tourisme de masse, le mouvement du « voyager autrement » commence à prendre de l’ampleur.

De nombreux touristes sont en quête d’authenticité et de dépaysement.

Dans certains cas, la découverte d’une nouvelle culture se fait de manière positive, naturellement.

Dans d’autres, malheureusement, l’expérience est plus mitigée et laisse un goût amer… Il s’agit du volontourisme.

Halte aux pratiques nocives du volontourisme !

Malgré l’intention louable des voyageurs, difficile d’allier une part de loisirs et une action caritative pendant leurs congés !

Cette envie d’authenticité et de dépaysement est quasi impossible à atteindre en un temps très limité, dans des pays où la plupart des touristes ne connaissent ni la langue locale ni la culture des autochtones.

Cette expérience peut se résumer, en fin de compte, par la « disneylandisation » de la découverte d’un peuple : les populations locales sont stéréotypées et les touristes n’ont pas l’opportunité d’échanger avec eux, d’apprendre leur culture etc.

Pire, des activités à la limite du voyeurisme peuvent être proposées au groupe de voyageurs : le matin, on rencontre les enfants d’un orphelinat, on se prend en photo avec eux, puis l’après-midi, direction la plage !

A force de vouloir tout faire en même temps, en seulement quelques jours, on n’accomplit… pas grand-chose.

Ce phénomène, appelé le volontourisme, peut se révéler néfaste pour les populations locales dans le besoin qui sont encouragées par des organisations internationales aux pratiques douteuses à solder leur dignité.

En contrepartie, les organisations de volontourisme s’assurent bien de donner bonne conscience à des touristes qui n’auront, en réalité, rien accompli d’utile à leur contact, qui auront, par ignorance, exploité le malheur de communautés défavorisées et contribué à encourager ces pratiques.

Car c’est sur le moyen ou le long terme que l’on peut faire avancer des projets ensemble, dans le respect mutuel et en fonction des besoins réels des communautés locales.

Avant de choisir vos prochaines vacances et si vous voulez effectuer une action bénévole à l’étranger, demandez-vous :

Mon action sera-t-elle utile aux communautés locales ?

Où va mon argent ?

Suis-je en train de participer aux dérives du volontariat liés aux arnaques du volontourisme ?

L’association de volontariat international que j’ai choisie est-elle sérieuse ?

Toutes ces questions (et bien d’autres) liées au volontariat international sont à se poser avant de s’engager.

Vous trouverez ici un article qui vous aidera à préparer votre projet de volontariat international.

Nous vous conseillons de privilégier les associations de volontariat international ou les organismes solidaires basés en France. Ce sont généralement des organisations ou des associations reconnues, contrairement à d’autres.

Que vous souhaitiez effectuer un service volontaire international ou vous engager à nos côtés au quotidien, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : info@globalong.com

Peu importe l’association de volontariat international que vous choisirez, veillez à ce qu’elle respecte toujours ces points essentiels :

Les membres de l’association ont-ils déjà visité le projet pour lequel vous vous engagez ?

Sont-ils réellement engagés financièrement et humainement aux côtés des associations d’accueil ?

Les conditions légales pour votre accueil sont-elles respectées ?

Pendant votre service volontaire international, serez-vous en sécurité ?

Si à ces simples questions, l’association de volontariat international qui vous soutient a des difficultés à vous répondre, un conseil : passez votre chemin !

Il y a en France une multitude d’associations ou d’ONG sérieuses et capables de vous aider.

Alors, pour une mission de volontariat international réussie, faites le bon choix !

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse suivante : info@globalong.com

Que penser de GlobAlong ?

Le service de volontariat international ?

Si vous souhaitez participer à un voyage humanitaire à l’étranger, cliquez ici !

Pour découvrir les témoignages des participants aux missions de volontariat humanitaire, c’est par ici !

Pour découvrir les missions de bénévolat en photos, c’est par là !

Tous les bénévoles de GlobAlong s’engagent à respecter la Charte du volontaire international !

GlobAlong en vidéos !

Les photos accompagnant cet article nous ont été transmises par des volontaires engagés contre le volontourisme !

Laissez un commentaire

*

Avis Globalong – Actualités, critiques, conseils et témoignages pour préparer votre voyage solidaire