La Charte du volontariat international soutenue par GlobAlong

La Charte du volontaire international : observer, apprendre, recevoir et donner.


La charte du volontaire international détaille les 20 principes fondamentaux encourageant les bonnes pratiques du volontaire international qui s'engage à nos côtés pour le développement mondial !

Cette charte du volontariat international soutient et encourage le volontariat responsable et réactif à l’étranger et apporte un soutien aux volontaires et aux bénévoles internationaux.

GlobAlong s’efforce à développer et promouvoir un guide de bonnes pratiques auprès des volontaires qui vont effectuer des missions de bénévolat international en relation avec des organisations locales.
De ce fait, nous visons à assurer l’impact positif des missions de volontariat à l’étranger : pour le bénévole, pour l’organisation GlobAlong, pour l’organisation d’accueil qui met en place la mission et pour les communautés locales.

Chaque association partenaire et chaque bénévole doit respecter la Charte du volontaire.
Cette charte est donc soutenue par les équipes de GlobAlong, par les volontaires et par les associations partenaires qui nous accompagnent dans cette démarche.

Les principes de la charte :

En tant que bénévole, je m’engage à :

  1. Dire non au volontourisme et à ses dérives
     
  2.  Une période minimum d'engagement (de 3 mois pour certains projets).
     
  3. Suivre les réglements intérieurs de GlobAlong et de mon association d'accueil.
     
  4. Fournir un extrait de casier judiciaire.
     
  5.  Me familiariser avec le descriptif du rôle qui me sera attribué ainsi que sur l’organisation d’accueil avant mon départ.
     
  6. Refléter mes motivations et mes attentes pour ma mission de volontariat.
  7. Etre ouvert(e) d’esprit.

  8. Adopter une attitude positive et en cas de problème, toujours privilégier la médiation.

  9. Me conduire de manière professionnelle en toute circonstance, être flexible et chercher à m’adapter.

  10. Respecter et soutenir les populations locales sans aucuns préjugés. 

  11. Respecter les coûtumes locales et adopter un rôle d’apprenant et d’invité.

  12. Respecter et protéger la faune et la flore locale.

  13. Prendre soin de ma sécurité physique et de ma santé mentale.

  14. Prendre des photos ou des vidéos avec l'accord préalable des personnes concernées.

  15. Interdiction formelle pour tous les volontaires de se retrouver seul(e) dans une pièce avec un/des enfant(s) sans autorisation (sous peine de renvoi immédiat, sans préavis).

  16. S'engager à ne pas mettre en danger même indirectement les populations que je viens soutenir (alcool, drogues, violence, mauvais comportement, etc.) sous peine de renvoi immédiat sans préavis.

  17. S'engager à suivre la/les journée(s) d'introduction au programme dès votre arrivée dans votre pays d'accueil.

  18. S'engager à prévenir par mail l'organisation GlobAlong immédiatement en cas de souci sur le projet.

  19. Transmettre les expériences et connaissances acquises à l’étranger à l’organisation GlobAlong

  20. Accepter et signer la Charte du volontaire international.

GlobAlong encadre des missions de bénévolat à l’étranger et s’engage à apporter soutien et conseils aux volontaires avant, pendant et à leur retour de mission. 

GlobAlong s'engage à vérifier chaque association d'accueil sur le terrain.

Soutenue par l’équipe de GlobAlong, par les bénévoles et les coordinateurs locaux, cette charte a pour but d’amener tous les acteurs participant au bon fonctionnement de ces missions humanitaires à réfléchir à un certain nombre de questions. Ensemble, nous pourrons ainsi nous assurer que les attentes des volontaires sont réalistes et en adéquation avec le contexte du développement mondial.

Attention, cette charte ne vise pas à remplacer le réglement intérieur et les conditions d’engagement pour les missions de bénévolat international de GlobAlong et des associations d'accueil, mais vise plus à les compléter.

En acceptant cette charte du volontaire international, vous montrez votre soutien envers les 20 principes présentés ci-dessus.

Votre engagement :

Le facteur déterminant au bon déroulement d’un projet de volontariat international est l’attitude des bénévoles qui doit refléter : 

un esprit d’équipe

la solidarité et le respect entre bénévoles, coordinateurs et communautés locales

En tant que bénévole international(e), avez-vous pris le temps de définir vos motivations ? Avez-vous pris le temps de définir vos attentes concernant le projet ?

Vos motivations peuvent avoir un impact fort sur les attentes que vous vous êtes faites du projet et de ce fait, sur votre expérience à l’étranger.
Par conséquent, définir vos motivations s’avère être une étape importante dans la préparation de votre projet.

Il est également nécessaire de prendre en compte le contexte dans lequel vous allez agir. Par exemple, avez-vous pris en compte les inégalités et la pauvreté qui touchent les populations locales de la région où se déroulera votre projet ? Si ces questions vous paraissent abstraites, leur impact dans la vie des communautés locales est bien réel.

Etre conscient(e) du contexte dans lesquel vous allez évoluer sur le lieu de votre projet vous permet de mieux appréhender les situations que vous pourrez rencontrer. 

Il arrive que des bénévoles expriment leur frustration et estiment qu’ils n’ont pas accompli les changements qu’ils espéraient voir face aux problèmes considérables dans leur communauté d’accueil. 

Vous devez rester positif/positive : il faut bien commencer quelque part et vous avez contribué à apporter votre pierre à l’édifice.

De plus, il est bon de noter qu’une expérience de volontariat humanitaire est un échange et un enrichissement mutuel : les relations que vous construirez avec les autres et la possibilité d’apprendre à connaître une autre culture sont des expériences précieuses.

Les témoignages présents sur le site de GlobAlong peuvent vous aider à vous faire une meilleure idée des projets, de l’environnement dans lequel vous serez amené(e) à évoluer et des tâches qui pourraient vous être attribuées. De cette façon, nous veillerons à ce que vos attentes correspondent au mieux à la réalité, une fois que vous participerez à la mission dans votre communauté d’accueil.

Une connaissance (même basique) du pays, de la région et de la communauté où se déroulera votre projet favorisera votre intégration à ce nouvel environnement.

Vos motivations peuvent être diverses et variées :

Voyager

Sortir de votre environnement quotidien

Etre solidaire envers des populations défavorisées

Vous informer de la situation politique d’un autre pays sur le terrain

Aider les gens

Ajouter une expérience sur votre CV

Contribuer au développement mondial

Découvrir le monde avant de commencer un nouvel emploi

Changer le monde à votre niveau

Promouvoir la justice

Vous lancer un défi

Essayer quelque chose de nouveau et connaître une nouvelle culture

La clé de la réussite d’un projet de bénévolat humanitaire à l’étranger ? La préparation !

Le fait de vous familiariser avec votre futur rôle de bénévole vous facilitera la tâche une fois sur le terrain : vous aurez une meilleure idée des tâches qui pourraient vous être attribuées et du nombre d’heures passées sur le lieu du projet chaque semaine.
La description détaillée du programme atteste du réel besoin de volontaires afin de contribuer au développement d’un projet utile qui, au final, aura un impact visible dans le quotidien des communautés locales auprès desquelles vous interviendrez.

La période d’introduction au programme de bénévolat vous permettra de vous préparer sur divers aspects : vous aurez l’occasion d’améliorer vos compétences linguistiques, d’appréhender une mission au contact d’enfants ou d’adultes vulnérables, d’aborder les éventuels problèmes de développement local, d’intégrer des connaissances sur la région afin de pouvoir tisser un lien interculturel avec les communautés locales, d’aborder les questions de sécurité sur le lieu du projet, de prendre des photos et vidéos qui pourront mettre en valeur et encourager le développement de projets locaux etc.

Les bonnes pratiques à adopter concernant la diffusion d’images et de messages prises lors de votre mission de bénévolat à l’étranger :

A noter : l’utilisation de téléphones portables n’est pas toujours autorisée sur le lieu de projet, notamment pour des raisons de sécurité.

  1. Choisissez de diffuser des images et des messages promouvant des valeurs telles que le respect, l’égalité, la solidarité et la justice.

  2. Choisissez de présenter une image ou une situation dans son contexte (que ce soit dans son contexte immédiat ou dans un contexte plus général) afin de participer à une meilleure compréhension des réalités et des difficultés rencontrées lors de projets humanitaires.

  3. Eviter de diffuser des images/messages qui pourraient avoir un impact négatif sur les populations, situations ou lieux visités (stéréotypes, exagération, discrimination).

  4. Utiliser des images, des messages ou des études seulement si vous avez reçu l’autorisation expresse des sujets (ou de leurs parents ou responsables légaux) qui consentent à vous céder leur droit à l’image.

  5. S’assurer que les personnes représentées aient l’opportunité de s’exprimer afin de mieux présenter leur histoire

  6. Définir si les sujets souhaitent être nommés ou identifiés et respecter leur décision.

  7. Se conformer aux meilleurs standards en matière de droits de l’Homme et de protection des personnes vulnérables.

Comment vous comporter dans le respect des populations locales ?

Si vous vous renseignez sur la culture locale, vous pourrez mieux appréhender les différences culturelles que vous pourriez rencontrer sur le terrain. Cela pourrait inclure : une meilleure adaptation aux conditions de vie, un changement de régime alimentaire, un changement des codes sociaux, etc.

Les communautés locales peuvent être amenées à se demander pourquoi vous venez œuvrer à leurs côtés et quelles sont vos attentes. Soyez prêt(e) à répondre à ces questions, à passer du temps avec les populations locales et à construire des relations humaines basées sur le dialogue et la compréhension mutuelle, pas sur des préjugés ou des suppositions.

La période d’introduction avant de commencer votre mission permet d’aborder différentes questions, notamment en ce qui concerne les différences culturelles. Le fait d’arriver sur le lieu de votre projet avec une connaissance, même basique, de la langue parlée par les communautés locales vous permettra de profiter au maximum de votre expérience dans le pays.

Votre rôle et votre responsabilité en tant que bénévole international(e):

En tant que bénévole, vous représentez l’organisation GlobAlong, l’organisation qui développe le programme dans votre pays d’accueil et leurs valeurs communes. Vous participerez à la vie quotidienne de la communauté et vous engagerez à accomplir les missions définies dans le programme.

En étant l’ambassadeur/l'ambassadrice du programme auprès des communautés locales, vous avez une réelle responsabilité envers les prochains volontaires car vous devez représenter le programme de façon positive.

Certaines organisations d’accueil ont mentionné qu’il peut y avoir des problèmes dès lors que les volontaires n’ont pas conscience des différences entre les us et coûtumes dans le pays d’accueil et dans le leur.

Les volontaires doivent respecter les éventuels conseils et opinions des membres du personnel et d’autres volontaires participant à la mission, et accepter qu’il n’y a pas qu’une seule façon d’accomplir une tâche. C’est d’ailleurs l’une des notions clés garantissant le bon déroulement d’une mission humanitaire à l’étranger.
L’organisation et la gestion des structures peuvent varier en fonction des cultures : il est donc essentiel que les communautés locales soient consultées et contribuent activement au développement des projets.

En tant que bénévole, vous devez garder une certaine ouverture d’esprit et une attitude positive. Vous venez pour apprendre autant que pour aider. Cela vous permettra de vous intéresser à la culture locale, de poser des questions, de recevoir des informations qui vous permettront de vous enrichir plutôt que d’imaginer que vous êtes celui/celle qui arrive avec toutes les réponses.

Il est préférable de suivre les recommandations de GlobAlong en ce qui concerne les cadeaux/le soutien financier que vous souhaitez apporter aux populations locales dans le cadre de votre mission humanitaire.
Bien que tous les bénévoles soient conscients de la pauvreté et des inégalités sociales qu’ils seront amenés à voir dans leur pays d’accueil, beaucoup d’entre eux disent, à leur retour, qu’ils n’étaient pas préparés à ce que des collègues ou d’autres membres de la communauté leur demande une aide financière et n’ont pas su comment réagir face à cette situation. Parfois, les volontaires offrent de l’argent et des cadeaux avec les meilleures intentions du monde. Malheureusement, ce geste peut être mal pris et causer des tensions entre les volontaires et les communautés locales. Le fait de suivre les directives recommandées par GlobAlong vous permettra d’éviter de tels malentendus et de construire des relations conviviales avec les populations locales.

Comportez-vous avec professionnalisme, restez flexible et essayez de vous adapter quand vous êtes en mission.

Veillez à respecter les recommandations vestimentaires.

Veillez aussi à arriver / partir à l’heure afin de ne pas perturber le bon déroulement du programme : en effet, cela pourrait entraîner des retards dans l’avancement / l’accomplissement de certaines tâches ainsi qu’une baisse de moral au sein de l’équipe.

Vous participez à ce projet dans le but de rendre service à la communauté locale, pas dans le but de faire du tourisme.

Il est important de communiquer à votre coordinateur-coordinatrice local(e) tout problème ou toute inquiétude que vous pourriez avoir au cours de votre mission. 

Si la situation se présente, n'attendez pas, afin d’éviter d’éventuels malentendus ou situations difficiles.

Nous vous recommandons également de respecter les consignes qui vous ont été données concernant les tâches à réaliser. En effet, l’équipe du projet prendra en compte votre profil en même temps que les besoins sur le terrain. Vous pourrez être amené(e) à changer de rôle au cours d’une mission s’il manque des effectifs dans une équipe ou si les objectifs du projet évoluent. Il est indispensable que vous restiez flexible et que vous vous adaptiez aux situations qui se présentent. Le fait de ne pas se conformer aux consignes pourrait nuire au bon fonctionnement du programme de volontariat.

Les actions des volontaires internationaux font toute la différence sur le terrain et participent à l’amélioration des conditions de vie des communautés qui n’ont que très peu de moyens.

Il est demandé aux bénévoles :

  1. Si possible un engagement sur le long terme

  2. De la patience pour comprendre et assimiler le contexte de développement et les solutions à apporter

  3. Une ouverture d’esprit et une prise d’initiative dans l’identification des besoins du moment afin d’apporter des contributions positives

  4. Une adaptation à une culture différente

  5. De prendre soin de leur sécurité et de leur bien-être physique et mental en suivant les recommandations de GlobAlong. 

  6. Vous êtes le/la seul(e) à pouvoir le faire et ce point est fondamental pour le bon déroulement de votre programme humanitaire.

  7. Un débriefing pendant et après votre mission peut vous permettre de faire le point sur votre expérience et de nous transmettre vos impressions ou d’éventuelles suggestions qui pourront améliorer le programme sur lequel vous vous êtes engagé(e). Les photos et vidéos que vous nous transmettrez pourront donner aux futurs bénévoles un meilleur aperçu de la mission.

En tant que bénévole, vous vous engagez à respecter la Charte du volontaire international et agissez comme ambassadeur/ambassadrice des organisations (GlobAlong et votre organisme d’accueil) que vous représentez à l’étranger, tout au long de votre mission. Cela représente une grande responsabilité mais aussi une expérience gratifiante !

En signant une copie de la Charte du volontaire international, vous confirmez que vous êtes en accord avec les objectifs et les valeurs qui y sont présentés.

Glossaire :

Pays en voie de développement : différents noms sont couramment utilisés pour parler des pays moins riches que le nôtre, comme « pays du Tiers monde », « pays pauvres », « pays du Sud ». Dans cette charte, nous avons choisi d’utiliser le terme « pays en voie de développement » car c’est le terme le plus généralement accepté et parce que nous encourageons les volontaires à se concentrer sur les questions de développement lors de leur mission.

Le développement : le développement est une question complexe qui peut avoir un certain nombre de définitions. Pour nous, le développement signifie l’autonomisation des communautés locales : aider les populations à prendre le contrôle de leur vie, à exprimer leurs propres besoins et à trouver des solutions à leurs problèmes. De plus, la dimension durable est devenue fondamentale, alliant développement et protection de l’environnement pour les générations futures.

Les communautés d’accueil : les communautés d’accueil sont les personnes avec qui les volontaires interagissent lors de leurs projets à l’étranger.

Les projets d’accueil : les projets d’accueil sont les organisations ou les groupes communautaires dans le pays qui accueille les volontaires.

L’organisation GlobAlong : GlobAlong encadre les projets depuis la France et vous apporte du soutien et des conseils avant, pendant et après votre mission.

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse suivante : info@globalong.com

Que penser de GlobAlong ?

Le service de volontariat international ?

Si vous souhaitez participer à un voyage humanitaire à l’étranger, cliquez ici !

Pour découvrir les témoignages des participants aux missions de volontariat humanitaire, c’est par ici !

Pour découvrir les missions de bénévolat en photos, c’est par là !

GlobAlong en vidéos !

Accueil