Globalong vous met en garde avant votre volontariat international de service !

Le tour du monde du volontariat humanitaire et ses dérives

Les arnaques de l’humanitaire "gratuit":stage infirmiere avec globalong

Vous aurez bientôt un peu de temps libre et vous souhaitez l’utiliser à bon escient pour réaliser l'engagement de votre vie : participer à une mission humanitaire à l’international.

Animé(e) par le désir d’aider les autres et sensible aux difficultés rencontrées par les communautés défavorisées des pays en voie de développement autour du monde, vous êtes prêt(e) à vous lancer dans l’aventure. 
Enfin ! Vous attendiez cela depuis tellement longtemps.

Seulement, d’un point de vue financier (crise économique oblige), le coût du billet d’avion aller-retour représente déjà une dépense conséquente. Si l’on y ajoute des frais supplémentaires, vous devrez partir un peu moins longtemps ou un peu plus tard, le temps d’économiser. Ce serait dommage...

Vous vous dites :stage médical globalong

« De toute façon, pourquoi devrais-je financer mon séjour si je viens faire du bénévolat ? Je veux bien ne pas toucher de salaire, mais payer le gîte et le couvert en plus du transport, ça risque de faire beaucoup. Donner de mon temps n’est-il pas suffisant ? »

Vous avez trouver une association en ligne proposant des séjours humanitaires gratuits. Vous êtes tenté(e)…

C’est là qu’il faut rester vigilant(e) avant de foncer tête baissée ! 

L’humanitaire gratuit, c’est tentant à première vue, mais une fois que l’on a pesé les pours et les contres, on a vite fait de déchanter !

mission humanitaire globalong

Prenez le temps de réfléchir aux points suivants, afin que votre engagement d’humanitaire ne tourne pas au cauchemar !

" L’humanitaire gratuit", une belle utopie :

Entre les associations qui se servent de l’argent des participants pour s’en mettre plein les poches tout en reversant trois fois rien aux pays d’accueil et les associations qui promettent une gratuité totale pour la prise en charge des bénévoles sur le terrain, que choisir ?

Eh bien… à vrai dire… ni l’un ni l’autre ! Vous pouvez trouver un juste milieu en passant par une association solidaire raisonnable, faisant preuve de transparence.

Ne vous leurrez pas : l’accueil des bénévoles a un coût et il serait injuste de s’attendre à ce que des communautés en difficulté dans un pays en voie de développement offrent le gîte et le couvert aux bénévoles quand eux-mêmes ont du mal à joindre les deux bouts.Volontariat een Amérique du sud avec globalong 
S’ils avaient ce genre de moyens, ne pensez-vous pas qu’ils commenceraient par embaucher du personnel local ? Ces communautés ne bénéficient souvent pas d’aides gouvernementales ni de subventions.

Si certaines associations demandent des frais de participation aux bénévoles, c’est justement pour couvrir ce genre de dépenses, afin que l’accueil des bénévoles ne deviennent pas un fardeau pour les communautés locales qu’ils viennent soutenir. Il est donc normal que les bénévoles participent à financer leur séjour : ils dépenseraient aussi de l’argent pour se nourrir, pour payer l’eau, l’électricité et les transports chez eux (sans doute plus que dans leur pays d’accueil).

Attention cependant à bien vérifier ce que couvrent les frais demandés ! 
Ce point est essentiel car il peut faire la différence entre une bonne et une mauvaise expérience de volontariat international.

Veillez bien à ce que l’organisation que vous sélectionnez propose :

Association pour le volontariat international

  • des programmes de volontariat dans des pays d’accueil qui ne sont pas à risque pour les volontaires (ne se trouvant pas dans une zone de guerre ou de conflit, ce que vous pourrez vérifier sur le site du Ministère des Affaires Etrangères)
  • des projets vérifiés par un membre de leur équipe, ne prônant pas les pratiques abusives du volontourisme (durée d’engagement minimum et soutien à des projets utiles au développement des communautés locales)
  • d’assurer votre sécurité sur le terrain (accueil et soutien d’un coordinateur local)
  • de la transparence (en répondant clairement à vos questions, comme par exemple : qui fait quoi, où ira votre argent, quelles actions sont faites sur le terrain ?)volontaire globalong
  • une éthique de développement durable et d’entraide aux populations dans le besoin (en promouvant des valeurs telles que l’échange interculturel, le partage, la dignité)

Ce que vous pourriez risquer* en vous engageant sur une mission de volontariat international gratuite :

En Amérique Latine :

benevolat international avec l'association globalongCertaines associations non vérifiées peuvent demander aux volontaires de régler les frais de participation en espèces à leur arrivée dans le pays d'accueil.

En plus d'être douteuse (car vous ne garderez aucune trace écrite de vos transactions et n'aurez donc aucune garantie que le projet sur lequel vous vous êtes engagé(e) existe bel et bien), cette pratique peut s'avérer être dangereuse : en effet, il est déconseillé d'apporter une grosse somme d'argent liquide sur soi lorsqu'on voyage à l'étranger car les risques de perte et de vol existent.

De plus, vous pourriez vous trouver dans une situation délicate si la personne qui vient vous accueillir à l'aéroport se met à vous demander plus d'argent...

"Comment m'assurer que l'association avec qui je souhaite m'engager est fiable et que ma mission de bénévolat à l'étranger existe bel et bien ?"

Volonntaire de France au Cambodge

Le conseil de l'équipe de GlobALong : 

Ne vous engagez jamais avec une association qui vous demande de régler les frais de participation en espèces une fois sur place, dans votre pays d'accueil.

Les avantages du paiement par carte de crédit :

Simple, efficace et sûr, le paiement par carte de crédit reste l'option de paiement à privilégier pour régler vos frais de mission de bénévolat à l'international.En plus d'une trace écrite que vous avez bien effectué votre paiement, le fait d'utiliser votre carte de crédit peut présenter un autre avantage non négligeable : de plus en plus de banques proposent une assurance voyage pour les paiements effectués par carte de crédit, ce qui vous permet d'économiser sur une assurance voyage à laquelle vous auriez dû souscrire en supplément.association humanitaire francaise globalong

Méfiez-vous des missions de bénévolat à l'étranger dites "gratuites" ou à très faible coût car elles réservent souvent de bien mauvaises surprises aux volontaires. Préférez des associations françaises ou européennes qui vous encouragent à présenter un dossier d'inscription et à régler les frais de participation avant le départ, par carte de crédit, chèque ou virement bancaire.

Cela vous permettra de garder une trace de votre paiement et vous permettra de ne pas apporter beaucoup d'argent liquide sur vous. Ainsi, vous ne mettrez pas votre sécurité en jeu et partirez l'esprit plus tranquille !

Engagez-vous sur des projets vérifiés (sécurité sur place, hébergement, bien fondé du projet dans votre pays d'accueil et utilité de votre engagement) où un coordinateur local est présent à vos côtés 7 jours sur 7. Si vous pouvez discuter avec votre coordinateur local, lire les témoignages d'anciens participants et voir des photos de votre projet avant votre départ,
vous serez d'autant plus rassuré(e). 

volontariat international en Afrique aavec une association

En Afrique :

Certains volontaires qui ont voulu s’engager auprès d’associations humanitaires en Afrique pour venir en aide à des communautés locales (constructions d’un puits ou d’une école dans un village) nous ont relaté des faits inquiétants : rançonnés et même dans un cas, kidnappés, ces bénévoles sont rentrés de leur séjour quelque peu secoués : partis avec des rêves en tête et l’envie d’accomplir de belles choses, ils ne s’étaient pas préparés à un tel cas de figure.

A cause de cette expérience, ils ont eu peur pour leur vie bien qu’ils soient (heureusement) rentrés sains et saufs et n’ont finalement rien pu accomplir sur le terrain. Il s’agit là d’une situation extrêmement rare, cependant, sachez que vous vous exposez à
des dangers en partant à l’aventure sans être bien entouré(e).

La sécurité est votre première priorité, ne l’oubliez jamais.

Bénévole de France en Afrique

Vous ne pouvez pas aider les autres si vous ne prenez pas soin de vous dans un premier temps.

"Comment assurer ma sécurité dans un pays en voie de développement ?"

Le conseil de l'équipe de GlobALong : 

Le meilleur moyen, c’est de passer par une association solidaire qui a visité le pays et vérifié les projets, qui est en contact constant avec un coordinateur local qui pourra épauler les bénévoles en cas de besoin.

En Asie :

De nombreuses associations en Asie ont recours aux pratiques douteuses du volontourisme :

Volontariat international au Cambodge

les bénévoles partagent leur temps entre des visites, des journées farniente à la plage… et accessoirement une visite éclair sur un projet  humanitaire, le temps de prendre quelques selfies pour justifier à leur entourage qu’ils ont fait quelque chose « de bien ».

Peu respectueuses des populations locales et tout simplement inutiles voire néfastes, ces interventions sur le très court terme sont à bannir ! Même si les volontaires s’engagent à la base avec de bonnes intentions, il est clair qu’ils n’ont pas réfléchi aux conséquences que leur action pouvait avoir sur ceux qu’ils sont censés venir aider. Il faut prendre conscience, par exemple, qu’un enfant d’un orphelinat a besoin d’un minimum de stabilité pour s’épanouir. 

Cet enfant a besoin du soutien, de l’attention et de l’affection de volontaires qu’il/elle pourra voir quotidiennement sur le moyen ou long terme, à qui il pourra faire confiance et avec qui il pourra nouer des liens affectifs. 

volontariat international avec une association de france

Même si, malheureusement, cela reste temporaire car le bénévole repartira après quelques semaines ou quelques mois, cette situation est préférable au défilé de touristes solidaires venus visiter l’orphelinat quelques heures, plus pour se donner bonne conscience que pour accomplir quoi que ce soit. Réfléchissez à l’impact – positif ou négatif – que peut avoir votre engagement.

Vous avez une grande responsabilité : celle d’apporter de la bienveillance à des communautés qui n’ont déjà pas une vie très facile.

"Comment faire en sorte que mon engagement ait un impact positif auprès des populations locales ?"

Le conseil de l'équipe de GlobALong : 

stage à l'étranger Une durée minimum d’engagement (à partir de deux semaines voire plus) garantie que votre action aura un impact positif sur les communautés que vous venez soutenir.

Si une organisation vous propose d’intervenir un ou deux jours dans une structure notamment pour des personnes vulnérables comme un orphelinat, refusez catégoriquement : ces pratiques de volontourisme à la limite du voyeurisme ne vous apporteront rien et surtout, n’apporteront rien aux enfants de l’orphelinat. Soyez responsable et attendez d’être plus disponible pour vous engager et faire une réelle différence dans la vie des personnes que vous souhaitez soutenir !

*Ces récits vous sont donnés à titre d’exemple. Ils nous ont été rapportés par d’anciens bénévoles qui regrettent de ne pas avoir mieux choisi les organismes avec lesquels ils sont partis en mission de volontariat à l’étranger. 

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse suivante : info@globalong.com

Tout savoir sur GlobAlong

Le service de volontariat international ?

Tous les adhérents de l'association GlobAlong s’engagent à respecter la Charte du volontaire internati

GlobAlong en vidéos !

Retour à la page d'acceuil 

 

 

 

Accueil