Léna Durand
Léna Durand
2022-05-17
Je suis actuellement sur la route du retour... Alors oui, peut-être que les klaxons h24 et les 48 degrés de New Delhi ne vont pas me manquer tout de suite mais c'est quand même le cœur lourd que je quitte ce magnifique pays qu'est l'Inde (ses animaux, sa végétation, son architecture, ses plats et j'en passe) ainsi que ces magnifiques enfants (qui ne se plaignent jamais, sont contents d'un rien et sont très travailleurs). J'ai vécu un mois incroyable, une expérience que je n'oublierai jamais, encore merci à vous pour votre organisation !
Fanny Porret
Fanny Porret
2022-05-07
Nous étions un groupe de 4 étudiants à devoir réaliser un stage de 8 semaines dans le cadre de nos études en ergothérapie, et nous avons décidé de nous lancer dans l'aventure humanitaire aux côtés de l’association GlobAlong pour le réaliser. Nous avons été très bien accueillis par Janaka qui a pris le temps de nous présenter toutes les personnes avec qui nous allions être en lien durant notre stage, et de nous expliquer le déroulé et les missions de ce dernier. C'était une expérience incroyable, que l'on a pu vivre dans des conditions optimales grâce à Globalong, Janaka et sa famille, tous les acteurs sur place, les patients et leur famille que nous avons eu la joie de rencontrer. Une expérience aussi belle professionnellement qu'humainement, avec un nombre incalculable de rencontres. Les paysages nous ont complètement émerveillés... Bref, on a qu'une envie, c'est de ressauter dans un avion et recommencer ce type d’expérience ! Toutes les rencontres que nous avons pu faire dans le cadre de notre stage en ergothérapie sont toujours ancrées dans nos têtes. Comme nous allions également faire des séances à domicile, une nouvelle proximité s'est faite avec les membres de chaque famille, avec qui nous avons pu partager un bout de leur quotidien. Nous avons pu récupérer avant de partir quelques contacts, ce qui nous permet d'avoir des nouvelles de nos anciens patients (et de leurs proches) de temps en temps. Sur place, durant 5 semaines, nous avons partagé notre quotidien avec un autre volontaire danois, venu pour enseigner le football à de jeunes garçons. Il a prévu de venir nous rendre visite en France en mai 😉 Enfin, nous avons également pu rencontrer, lors de nos week-ends d'excursion, d'autres voyageurs (Français, mais aussi Néerlandais, Danois). Comme déjà énoncé, les rencontres ont rythmé nos 8 semaines d'expérience, et chacune d'elle a contribué à rendre cette aventure incroyable. Merci encore pour votre accompagnement et votre disponibilité, avant et pendant notre mission !
Johanna Blouet
Johanna Blouet
2020-11-01
Je suis partie faire du bénévolat en Afrique du Sud car je souhaitais découvrir le monde tout en y apportant mon aide. Je recommande l’association Globalong pour leur vivacité de réponse, leur bienveillance et leur écoute. Ma famille d'accueil au Cap a été incroyable, très gentille et plus que disponible pour moi ! Les autres volontaires à Port Elizabeth ainsi que les managers et propriétaires du refuge pour animaux sauvages ont également été formidables, bienveillants, gentils...et surtout patients et à l'écoute de mon anglais loin d'être parfait. J’ai fait uniquement des rencontres enrichissantes. Les moments que j'ai passé pendant les périodes de bénévolat ont été incroyables. Les enfants que j'ai rencontré à l'hôpital avaient besoin de beaucoup d'amour et d'attention, nous avons partagé des rires, des joies et des activités variées. Cette expérience me donne l'envie de découvrir le monde, encore plus qu'avant mon départ. Elle me donne également la sensation d'être plus libre et surtout capable et débrouillarde, dans n'importe quelle situation, et surtout elle va m'aider à encore moins m'attacher aux petits tracas du quotidien.
Laura Carton
Laura Carton
2020-04-01
Je voulais partir pour avoir une expérience enrichissante avec les animaux, plus tard j'aimerai travailler en parc animalier, donc il était important pour moi d'avoir une expérience à l’étranger. J'adore également voyager, c'était donc parfait pour moi ! Cela c'est très très bien passé, le centre est vraiment bien organisé , les organisateurs son disponible si nous avions la moindre question. Pour tout ce qui est organisation et échange avec Globalong, nous avons une personne référent pour notre voyage donc le suivie est top. En tout cas c'était une super expérience, très enrichissante! Merci beaucoup pour le suivi "
evelyne santi
evelyne santi
2019-12-26
"L’équipe sur place a été formidable, et ils m’ont tout bien expliqué pour que je ne sois pas perdue. La période de bénévolat s’est passée « comme sur des roulettes ! » Les enfants me manquent et je ressens un grand vide ! Je suis allée voir les éléphants dans le nord, le coordinateur sur place nous conseille selon les envies de chacun. Cette expérience permet de « remettre » l’être humain sur le chemin. « Vous allez vivre des moments de votre vie qui resteront gravés à jamais !"
Julie Landreau
Julie Landreau
2019-10-28
J’ai voulu partir pour me rendre utile durant mes vacances scolaires et pour découvrir une autre culture. Les séjours sont sécurisés et encadrés grâce à l’organisation de Globalong. La période de bénévolat s’est très bien déroulée et a été très enrichissante. J’ai visité Waterford , Clonmel. J’ai rencontré dans le cadre des missions de volontariat des personnes avec un esprit ouvert, très sociable. Ce fut un plaisir de passer mon séjour avec eux. Lors de ces expériences, il est nécessaire de se sociabiliser avec notre nouvel entourage et apporter son aide utilement en soumettant des idées par exemple. J’ai passé un séjour très convivial. Le rire était à l’honneur que ce soit avec l'équipe de travail ou au sein de la famille. De réels relations se sont créées et nous gardons encore tous contact.
melvyn
melvyn
2019-09-21
Dans le cadre de mes études et je cherchais un stage dans le domaine de l'environnement, je souhaitais aussi améliorer mon anglais et l'idée de faire du bénévolat me plaisait bien. GlobAlong a fait preuve de réactivité lors des questions posées sur le séjour et l'organisation. Le bénévolat s'est bien passé, il y avait beaucoup de travail (beaucoup de plantations d'arbres), les teams leaders étaient très bien. Les autres volontaires venaient d'un peu de partout et cela permet de rencontrer des personnes très différentes. J’ai pu visité Sky tower (éventuellement saut à l'élastique du haut de la tour); Rangitoto Island - Auckland whale and Dolphin Safari; le centre de l'ile du Nord le parc de Rotorua (300 km d'Auckland). Je pense avoir amélioré mon niveau d'anglais et je vais mettre cette expérience sur mon cv.

Osez changer de vie, Mesdames !  

Voyager solo pour une période de volontariat international peut faire hésiter, surtout quand on est une femme.

Peur de l’inconnu, peur du danger, peur de se sentir seule… Pourtant, cette démarche de plus en plus populaire est bien souvent à l’origine d’expériences inoubliables si vous avez envie de changer de décor, de découvrir d’autres cultures ou de vous rendre utile… C’est aussi une occasion en or pour faire une pause, pour faire le point et pour vous retrouver !

Personne dans votre entourage avec qui partir ? Pas de problème ! Ce n’est pas ça qui va vous empêcher de vous lancer dans l’aventure ! Après tout, mieux vaut voyager seule que mal accompagnée, non ?

Surtout que lorsque l’on s’engage sur un projet humanitaire, on n’est jamais vraiment seul(e).

Comment savoir si le voyage solo est fait pour vous ?

Si vous avez très envie de vous lancer mais que l’idée de partir seule à l’autre bout du monde vous effraie un peu, prenez le temps de bien réfléchir à ce qui vous freine réellement.

La peur du danger ?

Les médias ne présentent pas toujours une image très sereine des voyages solidaires hors des sentiers battus.
Si la prudence est de mise (chez soi comme ailleurs, ceci dit), voyager à l’étranger ne rime pas automatiquement avec insécurité, fort heureusement !
L’essentiel est d’observer votre nouvel environnement, de vous adapter aux us et coutumes locales, de vous écouter et de faire confiance à votre instinct afin de définir des limites.
Si le fait de traverser une ruelle mal éclairée ne vous inspire rien, restez dans une rue plus fréquentée ! Acceptez des invitations seulement quand vous vous sentez à l’aise… comme vous le feriez chez vous !

La peur de l’inconnu ?

Le voyage enrichit s’il est basé sur le partage. 

De ce fait, vous devez vous ouvrir aux autres et ne surtout pas vous replier sur vous-même si vous sentez que le choc culturel vous gagne. 

Allez au contact des autres voyageurs et des populations locales afin de profiter pleinement de votre voyage : ce serait dommage d’avoir fait le premier pas pour ensuite vous priver de découvertes et de rencontres inattendues.

Veillez cependant à respecter les us et coutumes locales.

Par exemple, si certaines activités ne sont pas mixtes dans le pays que vous visitez, vous pourrez alors plutôt vous joindre à un groupe de femmes.

La crainte de vous sentir seule et de vous ennuyer ?

Si vous optez pour une mission de bénévolat humanitaire à l’international, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Entre les activités sur votre lieu de projet, les visites et les activités pendant votre temps libre, votre programme sera rempli d’expériences enrichissantes. Les rencontres avec les populations locales (qui accueillent en grande majorité les bénévoles avec beaucoup d’enthousiasme et de bienveillance) sont un atout majeur des programmes de bénévolat à l’étranger.

Loin de vous retrouver « dans votre bulle », vous serez au contact direct des communautés de la région où vous avez choisi de vous engager. De plus, vous aurez l’opportunité d’échanger avec les autres volontaires internationaux venus des quatre coins du monde. A vous aussi de vous créer des opportunités pour faire ces belles rencontres. Si vous allez vers les autres, vous n’avez pas de souci à vous faire : vous serez bien entourée !

Quelques idées pratiques qui vous faciliteront la vie une fois sur le terrain :

Pensez à faire un bilan médical avant votre départ et à renouveler vos ordonnances si vous suivez un traitement médical : vous pourrez toujours trouver des médecins et des pharmacies sur place mais pas forcément sur votre lieu de projet (notamment si vous vous trouvez dans un milieu rural dans un pays en voie de développement). De cette façon, vous partirez l’esprit plus tranquille.

Pensez à apporter des produits d’hygiène et d’hygiène intime (coupe menstruelle/tampons/serviettes hygiéniques, gel hydroalcoolique, lingettes, papier toilette/mouchoirs, shampooing sec etc.) dans vos valises, afin d’être prête à tout : vous n’aurez pas forcément accès aux mêmes conditions sanitaires selon votre lieu de projet et vous devrez vous adapter !

Emportez une petite bouteille d’eau réutilisable : 

vous n’aurez pas forcément des boutiques à tous les coins de rue là où vous serez, ainsi veillez à toujours avoir un peu d’eau sur vous afin de rester bien hydratée.

Alors, prête pour l’aventure ?

Si une expérience de bénévolat humanitaire en solo vous tente, sélectionnez un programme ici et rejoignez nos équipes locales !

Pour des conseils pratiques pour bien préparer votre voyage humanitaire, cliquez ici !

Pour des conseils pour mieux appréhender le choc culturel, cliquez ici !

Que penser de GlobAlong ?

4 trouvés sur “Voyager solo en mission humanitaire quand on est une femme : pourquoi il faut oser !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *