Devenez éco-volontaire en Nouvelle-Zélande
un pays extraordinaire et une population extrêmement accueillante.

L'éco-volontariat en Nouvelle-Zélande

Devenez éco-volontaire en Nouvelle-Zélande !

La nature occupe une part importante de la vie en Nouvelle-Zélande et les parcs nationaux couvrent plus de 30 000 km2 du territoire. Ils offrent des paysages à la fois diversifiés et magnifiques et procurent un habitat naturel pour de nombreuses espèces animales.

  • Jour d'arrivée Vendredi à 11h au bureau d'accueil
    flight_land
  • Jour de départ Vendredi à 16h
    flight_takeoff
  • Langue parlée / Niveau Anglais B2 / intermédiaire supérieur
    hearing
  • Durée minimale et maximale 2 à 12 semaines
    event
  • Nb. de jours d'engagement 4 - 5 jours par semaine
    insert_emoticon
  • Difficulté d'adaptation 1/5
    pan_tool
  • Type d'hébergement Logement pour bénévoles
    home
  • Pension Complète
    next_week

Qui peut faire du bénévolat en Nouvelle-Zélande ?

Tout le monde ! Nous avons tous quelque chose à apporter, il suffit d’avoir 18 ans et d'avoir d'assez bonnes connaissances en anglais (Cliquez ici pour évaluer votre niveau d'anglais). En fait, presque tout le monde peut participer ! Vous n’avez pas besoin de compétences spécifiques ou d'expériences, juste un niveau de forme physique raisonnable et être en bonne de santé.

Stage étudiant à l'étranger

Les éco-volontaires s’engagent pour la protection de la faune et la flore néo-zélandaise au quotidien aux côtés de professionnels confirmés dans la protection de l’environnement et la lutte contre la pollution. Devenir écovolontaire en Nouvelle-Zélande est l’occasion unique de se mettre au service de la nature tout en découvrant un pays extraordinaire et une population extrêmement accueillante. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de lieux qui ont déjà accueilli les écovolontaires en Nouvelle-Zélande. 

AUCKLAND :

Protection de l'environnement et de la biodiversité : 

En partenariat avec les habitants sensibles à la protection de l’environnement, et aidés par les autres éco-volontaires, les bénévoles ont participé à un programme de conservation environnementale dans une réserve agricole près d’Ardmore pour rendre aux zones humides fragilisées leur état naturel et contribuer ainsi à la survie de milliers d’espèces. Pendant leur mission en Nouvelle Zélande les volontaires ont atteint les objectifs fixés et ils ont :

  • Planté 4000 arbres
  • Amélioré la qualité de l’eau
  • Participé à l’accroissement de la biodiversité
  • Agi en faveur de la protection de la faune
  • Sensibilisé les populations à la protection de l’environnement
  • Aidé dans les travaux quotidiens de la pépinière   
  • Participé aux soins procurés aux plantes et autres espèces
  • Aidé à la plantation
  • Effectué des recherches sur la biodiversité
  • Etc…

Conservation écologique durable (parc national) :

C’est sur un site naturel extraordinaire surplombant la baie de Kaipara que les éco-volontaires se sont engagés pour la protection d’un des parcs nationaux les plus importants du pays qui nécessitait une attention toute particulière. Les parcs nationaux Néo-zélandais attirent chaque année de nombreux visiteurs et malheureusement beaucoup d’entre eux font preuve d’incivisme et polluent volontairement ou involontairement l’environnement. A travers ce programme d’éco-volontariat, les bénévoles internationaux ont pu aider à préserver cet environnement en réalisant des aménagements naturels qui ont permis de conserver durablement certaines zones fragilisées du parc et ont participé à des campagnes de sensibilisations contre la pollution domestique. Pendant leur séjour en Nouvelle Zélande les bénévoles ont :

  • Aidé à la conservation des zones naturelles du parc
  • Participé à la reforestation du parc
  • Désherbé
  • Paillé les arbres et les plantes
  • Construit des enclos et des barrières de protection
  • Participé à l’entretien et à l’aménagement du parc
  • Ramassé et planter les graines
  • Entretenu les sentiers pédestres
  • Etc…

Eco-volontariat sur une île de Nouvelle-Zélande :

En rejoignant ce programme, les éco-volontaires sont intervenus dans un parc national protégé sur une petite île Néozélandaise. Les responsables de ce projet environnemental manquent cruellement de moyens humains, et l’aide des bénévoles internationaux leur est indispensable pour mener à bien leur mission. Cette île compte de nombreuses forêts de kohekohe et taraire qui sont devenues le sanctuaire d’oiseaux rares, comme le Butor, la Marouette, le Pluvier guignard, etc. 

Les bénévoles ont pu :

  • Contrôler la pousse du chèvrefeuille japonais
  • Lutter contre les parasites
  • Protéger l’environnement
  • Participer à la protection du papillon de nuit,
  • Entretenir les sentiers
  • Réaliser du paillage
  • Protéger le Pluvier guignard

WELLINGTON : 

Protection des espèces menacées : 

Ce sanctuaire a été créé pour protéger les espèces menacées et le personnel lutte tous les jours pour la protection de la vie sauvage.  C’est le premier projet environnemental créé à Wellington et il est entouré d’une clôture de 8,6 km de long qui protège de l’attaque des prédateurs. Ce centre de protection de la vie sauvage accueille des variétés d’insectes, des reptiles et des oiseaux menacés ou en voie d’extinction. La présence des bénévoles internationaux a permis de :

  • Clôturer le périmètre de sécurité
  • Construire un sentier pédestre pour les visiteurs
  • Aménager les lieux de vie des animaux
  • Participer à des campagnes de sensibilisation
  • Participer à la reforestation
  • Etc…

Gardez les yeux grands ouverts, vous aurez peut-être l’occasion de croiser un kakariki , un takahé ou un tuatara ! 

CHRISTCHURCH :

Sauvegarde environnementale des cours d'eau néo-zélandais :

Les bénévoles ont participé à un projet de conservation près du fleuve Anamata qui vise à aider et à sensibiliser les propriétaires terriens pour protéger et préserver les cours d’eau en mettant l’accent sur le développement durable. Ce travail commun a permis de réduire considérablement l’érosion et à participer à la conservation de la biodiversité. Pendant leur séjour en Nouvelle-Zélande les bénévoles ont pu :

  • Participer à la conservation environnementale du
    fleuve
  • Réduire l’érosion
  • Promouvoir la biodiversité
  • Sensibiliser au développement durable
  • Sensibiliser les acteurs locaux à la protection de la nature
  • Etc…

Vivez au cœur de la nature et partagez le quotidien de professionnels passionnés et engagés, soucieux de l’environnement. 

Préservation des zones côtières :

Les bénévoles se sont rendus sur la côte ouest Néo-zélandaise pour participer à un projet de sauvegarde de l’habitat en zone côtière. Ce programme est très important, puisqu’il est adjacent à un des parcs nationaux les plus importants du pays. La protection des zones marines est prise très au sérieux par les ONG environnementales néo-zélandaises qui s’impliquent au quotidien à mener cette mission. Les côtes de la Nouvelle-Zélande sont des lieux très prisés par les touristes et la surpopulation met considérablement à mal la biodiversité.. C’est le manque cruel de main d’œuvre qui a obligé ces ONG à demander l’aide extérieure des volontaires et sans leur engagement, la biodiversité néo-zélandaise serait peut-être déjà en voie d’extinction. 

L’écologie en Nouvelle-Zélande est souvent une des préoccupations majeures des populations, mais très peu d’entre elles (souvent par manque de temps) s’y engagent à plein temps. Il y a aussi le fait que la Nouvelle-Zélande est un petit pays, et l'on y compte plus de moutons que d’habitant. 

  • Participer au reboisement des forêts
  • Désherber
  • Ramasser les graines
  • Sensibiliser les populations
  • Entretenir les plages
  • Lutter contre la pollution domestique
  • Entretenir les sentiers de randonnés
  • Etc…

Le projet a lieu aux alentours de Punakaiki, qui est un petit village de la région de West Coast sur l’île du sud de la nouvelle Zélande. Les Pancake Rocks se trouvent à Punakaiki et sont l’attraction touristique de la région. Situés à Dolomite Point au sud du village, c'est une région calcaire érodée, où la mer s’engouffre pendant la marée haute par des geysers maritimes verticaux. Vous aurez l’occasion d’explorer les Pancake Rocks via des chemins taillés à même la roche. Vivez la Nouvelle-Zélande autrement, faites un geste utile pour demain et rejoignez d'autres éco-volontaires afin de vivre une expérience unique. Pour plus d'informations sur les programmes éco-volontaires en Nouvelle-Zélande, n'hésitez pas à nous contacter à info@globalong.com

 

Retour vers la page de bénévolat en Nouvelle-Zélande

Cliquez ici pour découvrir notre album photo de la Nouvelle-Zélande !

Découvrez quelques témoignages ici !

Globalong en vidéos !

Que penser de GlobAlong?

Volontariat international

Protection de l'environnement en Nouvelle Zélande

À Auckland, vous pourrez profiter d’un climat ensoleillé, et vous pourrez découvrir la culture polynésienne, goûter au fameux vin néo-zélandais et aussi vous balader sur les magnifiques plages d’îles paradisiaques ou bien faire de la randonnée. C'est l'une des plus grandes villes de Nouvelle-Zélande, elle est riche en activités, en cultures et en paysages. Située sur l’île du Nord, elle s’étend d’une extrémité à l’autre du pays. La mer ne sera jamais très loin de vous, profitez-en pour vous mettre au surf, un sport extrême très pratiqué sur l’ile !

Wellington est la capitale du pays - elle a été surnommée « la petite capitale la plus cool du monde ». Située sur l’île du Nord, elle est le centre politique du pays. C’est aussi un endroit parfait pour faire du shopping, boire un café et sortir le soir, car la vie nocturne y est animée.  

Christchurch est la deuxième plus grande ville de la Nouvelle-Zélande, la première de l'île du Sud et la capitale régionale de Canterbury. Elle est située au nord de la péninsule de Banks, sur la côte est de l'île du Sud. La ville a longtemps été le point de départ d’expéditions vers l’Antarctique. Christchurch accueille chaque mois de janvier un festival international de musiciens ambulants, le "World Buskers Festival".

L'hébergement et les repas en Nouvelle-Zélande : 

L'hébergement dépend du projet d'éco-volontariat sur lequel vous serez affecté(e). Vous pourriez être logé(e) en chambre partagée dans une maison avec les autres volontaires, dans un hôtel, une caravane, une auberge, une bergerie ou bien dans un camping (dans ce cas, les tentes seront fournies). Les repas et le logement seront organisés à partir du premier vendredi soir lors de votre journée d'intégration. En règle générale, les petits déjeuners sont composés de produits céréaliers, pains ou toasts, thé ou café. Lors du déjeuner, vous mangerez un sandwich maison accompagné d'un fruit. Les volontaires se retrouvent pour cuisiner et préparer le dîner ensemble. Aucun problème si vous n'êtes pas  cuisinier(e) dans l'âme, ce qui importe en Nouvelle-Zélande, c'est la convivialité.

Il est important que tout le monde aide à mettre la table, débarrasser, ranger, faire le ménage et la vaisselle pour vivre en harmonie et profiter pleinement du programme d'éco-volontariat. Si vous suivez un régime alimentaire particulier ou que vous êtes allergique à certaines denrées alimentaires, vous devrez vous préparer vos propres repas. N'oubliez pas de nous le signaler lors de votre inscription. 

protection des parcs nationaux en Nouvelle Zélande

Notre priorité, c'est la sécurité des adhérents, voilà pourquoi nous mettons tout en œuvre pour que votre mission ou votre stage étudiant en Nouvelle-Zélande se déroule dans les meilleures conditions. Nous suivons les recommandations du ministère des Affaires Étrangères et sommes en contact permanent avec nos collaborateurs, nos adhérents et d'autres ONG humanitaires partenaires. 
Nous mettons à disposition de nos adhérents plusieurs supports d’aide et de conseil pour chaque destination :

  1. Le guide du pays pour bien vous préparer avant votre départ
  2. Le guide du voyageur
  3. Notre équipe en France vous soutient avant, pendant et après votre voyage
  4. Les équipes locales en Nouvelle-Zélande sont joignables 7/7
  5. L'éauipe locale et les autres volontaires apportent un soutien quotidien aux adhérents
  6. Le service de volontariat international
  7. La Charte du volontaire international
  8. Stop au volontourisme !
  9. Étudiant(e)s en volontariat international
  10. Voyager solo à l'international quand on est une femme
  11. Assurance voyage
  12. Le choc culturel
  13. Congé de solidarité internationale 2020/2021 ?
  14. Globalong en vidéos
  15. La santé en voyage
  16. Comment réduire les effets du décalage horaire ?
  17. Les guides
  18. Infos complémentaires
  19. Australie vs Nouvelle-Zélande

Pour tous les programmes et les stages étudiant en Nouvelle-Zélande, nous travaillons avec des professionnels confirmés qui sont formés dans l'accueil et la gestion des volontaires internationaux. Ils sont disponibles 7 jours sur 7 pour vous soutenir, vous conseiller et vous aider en toute situation.