À Madagascar, île d’une grande beauté mais où plus de 90% de la population vit sous le seuil de pauvreté, la déforestation inquiète…

Sur l’Île Rouge, l’agriculture intensive de produits agricoles (comme le riz, base de l’alimentation des Malgaches) contribue à la destruction de la forêt tropicale.

En effet, les paysans qui ne possèdent pas beaucoup de terres fertiles détruisent des parcelles entières de forêt pour cultiver leurs récoltes sur de plus grandes surfaces. Les arbres sont abattus et la surface de terre est brûlée afin de produire du charbon de bois.

Comme les agriculteurs n’ont, la plupart du temps, aucun moyen mécanique pour cultiver la terre, ils ne produisent qu’un rendement très faible.

Aujourd’hui, les conséquences de cette pratique se font ressentir : les cultures des plaines ne parviennent plus à être correctement irriguées à cause de la déforestation et de l’érosion des sols, qui ont conduit à l’assèchement des cours d’eau des montagnes. Les populations locales sont désemparées car qui dit mauvaise récolte dit famine

De plus, la déforestation menace de détruire les écosystèmes riches et fascinants de l’île, sa faune et sa flore sauvages dont le lémurien, animal endémique de l’Île Rouge, qui est en danger d’extinction. Afin de protéger cette espèce ainsi que de nombreuses autres espèces menacées par la déforestation à Madagascar, une solution à long terme a été mise en place !

Ce sont de jeunes agriculteurs qui incarnent l’espoir d’un renouveau !

Récemment, des projets de formation-développement, soutenus par des ONG internationales, ont été mis en place.

On encourage ainsi des jeunes issus de communautés défavorisées à s’engager pour la protection de la nature et à apprendre de nouvelles techniques agricoles durables pour sauver la forêt tropicale et sa faune sauvage, pour produire plus et mieux afin de nourrir leurs familles et de vivre de leur labeur sans pour autant anéantir leur environnement.

Ces projets éco-responsables sont une source d’inspiration pour les communautés locales d’autres régions du pays.
Celles-ci ont à leur tour pris conscience des enjeux écologiques de la conservation des forêts tropicales et de tous les trésors naturels qu’elles contiennent.

Merci à ces jeunes agriculteurs qui s’engagent pour sauver les forêts tropicales 🙂

Si, vous aussi, vous souhaitez agir dans le domaine de la protection de l’environnement, vous pouvez vous engager dès aujourd’hui sur une mission d’éco-volontariat à Madagascar.

Pour plus de renseignements, contactez-nous à l’adresse info@globalong.com.

Découvrez le programme de protection des lémuriens à Madagascar !

Devenez adhérent.e de l’association GlobAlong !

Découvrez les photos de nos adhérents à Madagascar !

Découvrez aussi leurs témoignages !

Globalong en vidéos !

Soutenez la Charte de l’éco-volontariat

Photos non contractuelles

Sources : BBC News World, Sciences et Avenir

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire