Témoignage de Mégane, bénévole avec Globalong au Sri Lanka

11847733_10155934850660707_1735247206_oJe suis partie au Sri Lanka pour un séjour humanitaire de 3 semaines le 12 juillet 2015 (une semaine d’immersion + deux semaines avec à l’orphelinat des éléphants). Mais je suis revenue plus tard que prévu soit le 7 août. J’ai choisi de prendre 3 jours pour visiter le Sri Lanka avant de reprendre l’avion.

J’ai décidé de partir car j’avais tout simplement envie de me sentir utile. Je viens d’être récemment diplômée, il fallait que je fasse profiter des populations beaucoup plus démunies que la mienne. Et j’espère que j’y ai contribué pendant ces cours avec les enfants.

11857541_865120730244137_1969819190_nJ’avais soif de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux animaux aussi fantastiques soient-ils. Un rêve s’est concrétisé aussi : celui de partager la vie d’un éléphant pendant 3 semaines. J’aimerais montrer aux gens que tous ces animaux, en voie de disparition ou maltraités n’ont jamais eu leur mot à dire peu importe les misères vécues et je suis fière de pouvoir contribuer à leur bien-être. Il faut des personnes comme nous pour les protéger ; et j’étais heureuse d’en rencontrer aussi qui passent leur vie à les protéger.
DSCN0035Finalement, de retour en France je me suis dit que nous étions tous beaucoup plus riches que nous ne le pensions…

Pendant la première semaine d’immersion, nous avons visité les bassins de tortues (là où on recueille les tortues maltraitées, enroulées dans les filets de pêche, blessées), la fabrique de tissus, le fort de Galle (très joli endroit qui parait un peu plus européen), les plages qui sont magnifiques (mais malheureusement les vagues étant trop fortes, on ne peut s’y baigner), les boutiques d’épices, les temples bouddhistes … Ah et le dernier jour de notre semaine d’introduction, nous avons décidé d’aller11830829_865120710244139_539826166_n nous baigner dans un hôtel 5 étoiles qui disposait de deux piscines immenses, c’était le paradis l’espace d’une après-midi !

J’ai adoré les cours de langue car cela me permettait de me fondre un peu plus dans « la masse ». Les Sri Lankais sont très curieux mais très timides aussi, cela m’a permis de briser la glace plus facilemet notamment avec les enfants pendant les cours que je donnais à l’orphelinat dans un petit village.

DSCN0041

La semaine de bénévolat a été fantastique. Bon, je dois dire que le premier jour je n’ai pas dormi de la nuit, car même enroulée dans ma moustiquaire j’entendais des bruits étranges. Le confort est vraiment très rudimentaire … les lézards nous espionnent quand on se douche dehors, et des grenouilles ont élu domicile dans le robinet de la salle de bain. J’en ris aujourd’hui, mais quand je suis arrivée le premier jour j’ai pleuré. Cela dit, étonnamment parlant, je ne sais pour quelle raison, notre corps et notre esprit s’acclimatent et deux jours plus tard, he bien, on les aime ces petites bêtes (de loin certes) mais on s’habitue …

DSCN0057Et puis le schéma se répète sur les nouveaux arrivants à qui on explique tout ça, on voit le même visage crispé (comme celui qu’on faisait le premier jour) et on leur dit que d’ici deux ou trois jours on fini par s’habituer… Ce qui est véridique, croyez-le ou non !

J’ai rencontré des personnes extraordinaires, d’âges différents, malheureusement toutes d’un autre pays que moi, il fallait dès lors pour moi mettre à profit mes années d’expérience dans les langues étrangères pour me greffer au groupe. J’ai rencontré une chouette amie avec qui j’ai passé un mois inoubliable, on a partagé nos moments de doute, de fatigue, de 11854034_865120706910806_55926906_npeur ensemble, j’espère qu’on se reverra.

J’imagine que cette expérience m’a changé à vie car je sais où je veux être désormais. Ces populations ont besoin de personnes comme nous et j’ai besoin d’eux pour me dire que finalement les galères par lesquelles on passe sont sensiblement différentes et ne valent parfois rien à côté de ce que ces gens traversent. J’ai aimé me dire que j’étais beaucoup plus riche que je ne le pensais quand j’ai vu pour la première fois ces enfants qui m’ont touché droit au cœur ! Je me suis sentie utile.

DSCN0043J’ai souvent dépassé mes limites (ne serait-ce qu’au niveau du confort…). Et j’ai appris que pour surmonter certains états d’égarement, il fallait être proche des autres et créer des liens. Je dois d’ailleurs aller rendre visite à une amie qui vit aux USA, pas mal non ?
J’ai pris beaucoup de photos aussi car mes élèves en France étaient aussi curieux que moi à l’idée de ce séjour ; j’espère pouvoir leur faire partager cette vision du monde qu’encore trop peu de personnes partagent, la richesse humaine tout simplement et le besoin d’aider les autres pour se sentir exister.

DSCN0185J’ai été très heureuse de rentrer pour retrouver mes proches, les deux premiers jours ce sont bien passés mais je dormais très mal. Je sursautais dès que j’entendais le moindre bruit, je pensais encore probablement aux lézards et aux rats ^^. Et puis, il y a certains moments où je me suis retrouvée seule et là je me suis sentie inutile. Car je pense sans cesse à ces enfants que je pourrais aider et qui ont soif de connaissances.
Mais je me dis que maintenant je sais ce qui est épanouissant pour moi, je pense avoir trouvé cette petite étincelle et je ferai tout mon possible pour retourner à la découverte d’un autre pays dès que j’aurai les fonds et le temps pour.

Réduire la semaine d’introduction serait bénéfique pour le mental des volontaires !

Je recommanderai Globalong sans hésiter.

Pour découvrir plus de photos du Sri Lanka, cliquez ici !

Pour découvrir les programmes de bénévolat au Sri Lanka, cliquez ici !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire