Témoignage de Pauline, bénévole avec Globalong en Bolivie

20150719_113714Je suis partie 6 semaines en Bolivie, deux à Sucre et quatre à San Miguel avec Globalong. J’avais un but double. A 19 ans, je voulais me connaître mieux, partir seule loin de mon confort pour voir mes limites. La deuxième chose est que je voulais voir d’autre modes de vie, apprendre de personnes différentes de celles que j‘ai l’habitude de côtoyer.

La partie introduction et cours de langues s’est très bien passée.

20150719_111342La période de bénévolat quant à elle s’est déroulée en plusieurs phases. D’abord, l’intégration, l’approche a été lente et un peu difficile. Mais après ces quelques jours, tout est allé beaucoup plus vite et c’était exceptionnel.

A Sucre, j’ai joué à la parfaite touriste avec les cousins de la fille de ma famille d’accueil qui ont 20 et 22 ans. Ils habitent à Vienne et n’étaient pas revenus en Bolivie depuis 6 ans.

20150719_162731Avec ses autres cousins, ils m’ont fait visiter la ville chaque après-midi après l’école. Ce qui est marrant est qu’à Sucre, il y a deux prix dans les musées celui pour les nationaux et celui pour les étrangers légèrement plus élevé. Pour ne pas que je paye plus chère, ils me faisaient passer pour la femme d’un des cousins et cela a bien fonctionné.

Dans la forêt, j’aurais aimé faire le tour dans les pampas mais je n’ai pas eu le temps.

Elsa cookingPar contre, j’ai fait deux fois le tour dans le parc Madidi gratuitement avec l’agence de la communauté en officiant en tant que “traductrice”. En tout cas, pour le meilleur ou pour le pire, dans la forêt aucun jour ne se ressemble.

Les rencontres ont été la plus belle chose de ce voyage. En deux semaines à Sucre, j’ai gagné une famille entière (12 petits-enfants). La relation avec cette famille a été tellement forte que je ne sais pas si je pourrais rapidement les oublier.

Salsa 1Dans la forêt, les liens ont mis plus de temps à se créer mais j’ai rencontré des personnes exceptionnelles. Certains m’apparaissent comme des amis de toujours avec qui je peux discuter de tout. Ils me manquent vraiment. Ce sont des amitiés fortes qui j’espère pourront se garder par Facebook ou Whatsapp (même s’il n’y a pas de réseau dans la communauté).

Le point négatif de ces rencontres est que je ne sais pas quand je pourrais revoir ces personnes à qui je me suis si vite attachée.

futbolín.elsa

J’ai appris à m’adapter à un style de vie différent du mien et que ce soit dans le travail ou ma vie privée cela m’aidera. J’ai aussi améliorer mon espagnol qui est un vrai plus pour mes études.

Je recommanderai sans problèmes Globalong et voici mon conseil : N’ayez aucun a priori sur la communauté et aucune attente. Ne pas trop manger de riz avant de venir. Se laisser quelques jours à la fin (entre 4 et 6) pour aller voir le Salar d’Uyuni.

 

Pour découvrir les programmes de bénévolat en Bolivie cliquez ici !

Participez aussi, à un programme d’écovolontariat en Bolivie !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire