Témoignage de Marine, adhérente de l’association GlobAlong et bénévole au Togo

Au moment du retour, après ma mission de bénévolat au Togo, j’ai eu besoin de prendre du temps pour réfléchir à mon séjour, aux belles choses que j’ai découvertes et aux magnifiques moments passés là-bas.

Voici donc un petit aperçu de ce que j’ai vécu au Togo en tant que bénévole dans le domaine de la santé :

Cette aventure s’est décidée au dernier moment. Je suis infirmière, je viens de poser ma démission car j’ai trouvé un autre travail dans le domaine.

Cela fait plusieurs années que je pense à partir, à m’épanouir d’une autre façon, à m’enrichir d’une expérience particulière.
Autour de moi, j’ai des proches qui se sont déjà engagés, qui m’en parlent, me font part de leur expérience…
Tout ceci m’attire. Je suis souvent partie, mais toujours dans le cadre du tourisme… et toujours accompagnée.

En l’espace d’un mois, tout s’est débloqué. J’ai contacté l’association Globalong, je me suis rendue compte que ce voyage était possible tant en terme de temps qu’en terme professionnel avant de débuter mes nouvelles activités. J’ai booké avec le chéri et c’est parti, je me suis lancée… Mais j’avais peur 🙂

Ma première nuit devait peut-être se passer dans un hôtel à Lomé car mon avion a atterri tard dans la nuit. Finalement, nous sommes partis en pleine nuit pour Atakpamé, la ville dans laquelle j’allais réaliser ces 3 super semaines d’aventures.

Le premier trajet vous met tout de suite dans le bain : je ne parvenais pas à m’endormir tellement j’étais secouée en raison des trous sur la route et des questions qui trottaient dans ma tête. C’est vraiment l’inconnu qui vous arrive en pleine face en quelques secondes. Juste le temps de descendre de l’avion, de récupérer ses bagages et c’est parti !!!

J’ai donc fait connaissance en pleine nuit avec ma coloc de chambre, avec qui j’ai vécu toute mon expérience, jusqu’à repartir ensemble pour le retour à l’aéroport (même pas fait exprès) :). On ne se connaissait pas mais on s’est tout de suite très bien entendues. On a ri, partagé nos expériences et vécu ensemble durant 3 semaines non stop ! Et c’était super !
On a eu la chance de travailler dans les mêmes lieux de mission et de pouvoir partir en excursions ensemble !
Pour tous ces bons moments passés avec elle, je l’en remercie du fond du cœur !
Nous étions aussi accompagnées de deux autres super bénévoles (qui ne se sont pas rencontrées en raison des dates), mais avec qui nous avons bien rigolé.

Je me souviendrai toujours des heures passées à table à nous raconter nos vies 🙂

Le matin, je travaillais dans un petit hôpital à Atakpamé et l’après midi, dans un orphelinat. Dès les premiers instants, tout s’est très bien déroulé. Tout est très bien organisé.
On se sent rapidement en sécurité avec les gens, la population, le coordinateur et tous ceux que l’on rencontre sur le terrain.
Les Togolais vous offrent un accueil très chaleureux et sont très souriants.
Je m’étais préparée avant mon départ à vivre et à voir des choses difficiles. Par moments, effectivement, il en a été ainsi, mais grâce à la bonne ambiance collective et à l’entourage dans lequel j’ai baigné durant le séjour, à aucun moment je ne me suis sentie en difficulté.

À l’hôpital, j’ai pu découvrir tous les petits services qui se proposaient à nous.
J’ai participé aux consultations avec le médecin assistant, aux soins infirmiers, aux vaccinations auprès des enfants, en passant par la découverte du laboratoire et de la maternité.
Tous les professionnels ont été bienveillants à mon égard. J’ai vécu dans cette petite clinique – de nombreux moments de partage tant sur les connaissances que sur leur façon de vivre et le monde qui nous entourait à ce moment-là. Et nous échangeons encore à l’heure qu’il est, c’est ça qui est super ! Les moyens et les techniques sont différents des nôtres, mais j’ai aimé apprendre d’eux et je me suis sentie reconnue et considérée comme une collègue.

À l’orphelinat, les choses sont différentes, les soins également. Moi qui ai peu l’habitude de m’occuper d’enfants aussi nombreux, paradoxalement, j’ai trouvé que l’apprentissage se faisait rapidement et naturellement.
C’est bien évidemment grâce au personnel : les « Tatas », comme on les appelle, sont très à l’écoute et reconnaissantes de notre travail ou simplement, de notre présence. On se sent bien, on se sent accueillis comme « à la maison ». J’ai essayé de participer au mieux aux tâches de la vie quotidienne.
Les enfants vous adoptent rapidement.
Ils rient, ils sautent, ils dansent, ils jouent et vous donnent chaque jour envie de proposer des activités diverses, personnalisées
. Parfois nous avons essayé les rondes ou les chants, mais chaque journée était rythmée par leurs voix, leurs envies et leur atmosphère. C’est eux qui vous bercent et vous animent. Je les ai suivis. Chaque instant était un moment de bonheur.
Bien sûr, il y a la rencontre de la maladie, des conflits entre certains, de l’éducation du personnel qui peut venir heurter vos propres valeurs. Mais j’ai appris un peu plus sur ces enfants, ces tatas, leurs croyances et leur monde.
Comme il est dit dans de nombreux témoignages : nous arrivons avec nos valises, notre matériel, nos cadeaux et toute notre bonne volonté, mais c’est nous qui recevons le plus !

Toute cette effervescence m’a remplie d’humanité durant mon séjour. Chaque jour depuis mon retour, je songe à ces beaux moments vécus en leur compagnie. Je les en remercie infiniment !

L’un des moment qui m’a le plus touchée a été cette matinée de la Toussaint. Une messe était organisée et tous les enfants de l’orphelinat étaient assis au centre de la place principale.
À mon arrivée, dans l’entrée, j’ai entendu les chants et je les ai imaginés danser, debout, tapant dans leurs mains. En me rapprochant peu à peu de la scène, les larmes me sont montées aux yeux tellement c’était beau et plein de gaieté.
Arrivée au cœur de l’événement, j’étais pleinement dans la vie de l’établissement, dans la vie des enfants. J’ai beaucoup observé durant toute la cérémonie.
J’ai beaucoup appris sur les petits grâce à ces contacts quotidiens mais également sur moi-même. Je continue à leur donner la main…

Le séjour a également été rythmé par des excursions qui m’ont fait découvrir la beauté du paysage togolais !  C’est incroyablement verdoyant et composé de collines et de reliefs. Ces expéditions ont été possibles grâce à notre coordinateur qui a été, tout au long des semaines, disponible et acteur de notre bien-être. Si j’avais un doute ou une question, je pouvais lui en faire part et j’avais un retour très rapidement. Merci Richard !

J’ai eu également la chance de rencontrer d’autres bénévoles au cours des petits week-ends de détente. Tous ont été super et nous avons beaucoup partagé également.
D’ailleurs, grâce à certaines rencontres, j’ai eu l’occasion de passer une matinée dans un hôpital d’Atakpamé. Cette expérience a été très enrichissante ! On se met à disposition rapidement et on apprend encore, on échange et on accompagne, on soigne. Avoir le cœur bien accroché est  parfois une bonne chose dans ce cas-là 🙂 Merci à tous les autres bénévoles rencontrés sur notre chemin grâce à Globalong !

 Et parce qu’on garde le meilleur pour la fin : Merci Chantal, Richard et les enfants pour votre accueil, votre sourire et vos soins ! Nos échanges durant ces trois belles semaines resteront gravés dans mon esprit. Je me suis sentie comme dans ma famille. Merci pour votre confiance et votre adaptation à nous. J’espère que nos chemins se recroiseront un jour. Je ne vous oublie pas. Je ne peux rien dire de plus à part de les féliciter pour leur engagement ! C’est une belle famille !

Un petit mot aux futurs participants pour conclure : si vous avez l’idée de le faire, lancez-vous ! N’ayez pas peur de vivre ces échanges !

Marine

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

Découvrez plus de photos de nos adhérents engagés au Togo !

Découvrez les programmes de bénévolat au Togo !

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire