Témoignage de Julia, adhérente de l’association GlobAlong et bénévole au Togo

J’ai toujours voulu voyager en Afrique, simplement visiter me semblait peu. J’avais besoin de voyager utilement. Me sentir vivre vraiment. Être au cœur de la culture du pays. Et j’avais besoin de donner de l’amour à des enfants qui en ont besoin.

Je recommanderais l’association Globalong pour la sûreté de l’organisme et le suivi.

Pendant la période d’introduction – assez rapide – Richard (coordinateur local et famille d’accueil) nous a réunis autour d’une table et nous a bien présenté le Togo et son histoire.

Puis, à l’orphelinat, nous avons discuté 1h ou 2 avec le directeur sur le déroulement de la missionLa langue étant le français pas de souci à ce niveau.

J’ai eu besoin de l’aide du coordinateur local pour réserver des taxis pour les visites ou encore pour l’achat de l’ampoule dans ma chambre qui a cessé de fonctionner 3 jours avant mon départ.

La période de bénévolat s’est très bien passée. Nous avons eu un accompagnement constant par les sœurs qui dirigent l’orphelinat. Je ne me suis jamais sentie seule. Je me sentais définitivement à ma place avec les enfants et avec ces femmes.

Chaque personne est intéressante dans ce type de voyage.
Mais je pense que ma plus belle rencontre est celle avec Lorena, cette enfant handicapée, presque immobile, dont je me suis occupée durant tout mon séjour.
Son sourire est le plus beau des réconforts. Son rire est sa meilleure arme.
Et quand elle arrive à se déhancher un peu pour danser … la terre s’arrête de tourner.
Lorena est intéressante, elle a 1 millier de choses à nous apprendre.

J’ai toujours adoré l’Afrique. Suite à des soucis de santé, je ne pouvais pas voyager mais j’apprenais tout de même la culture de chez moi.

Arrivée au Togo, la famille d’accueil me surnommait l’Africaine, car ils trouvaient que je m’adaptais très bien et aussi parce que je portais souvent des vêtements africains.

Une fois, un homme, qui je pense tentais une approche pour un éventuel mariage, me demande pourquoi ma peau est comme ça. Je lui réponds que je suis blanche et française. Et il me dit: « Non, toi tu n’es pas française : ta peau est presque comme nous ! ». Je suis d’origine vietnamienne et j’ai, en effet, la peau plutôt mate. « Tu n’es vraiment pas comme les autres blancs ». Ça m’a fait grandement rire car je reste vraiment blanche !

Meilleure anecdote : je suis arrivée et un petit garçon commençait à se déplacer à 4 pattes assez vite. Il se levait et tombait immédiatement sur les fesses. Parfois, il s’appuyait sur mes jambes pour tenir debout.

Un jour, alors que j’étais assise au sol, il me regardait, assis lui aussi, il s’est levé et s’est lancé. Il a marché 4 pas vers moi… incroyable ! Je suis partie et il marchait comme un grand.

Grâce à cette expérience de bénévolat, j’ai grandi énormément, j’ai encore plus confiance en moi. J’ai envie d’aider les enfants malades.

Je recommande de faire des excursions après le programme : la cascade de Kpimé est un lieu somptueux. Et il faut rendre visite à Karim qui tient une auberge dans la montagne -mais
attention aux arnaques de prix avec les guides !

Je ne suis pas encore rentrée en France, je visite un peu le Sénégal.
Mais en arrivant à mon hôtel, j’ai ressenti une grande tristesse et un manque des enfants. Mais également une grande fierté. J’ai hâte de rentrer pour voir ce que je vais ressentir et découvrir mes nouveaux projets.

Mon conseil pour les futurs bénévoles qui souhaitent s’engager au Togo ? Laissez votre cœur en France. Vivez sur place comme si vous étiez l’un des leurs et non pas supérieurs à eux ! Vous aurez alors un autre cœur qui, lui, sera togolais.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

Découvrez plus de photos de nos adhérents engagés au Togo !

Découvrez les programmes humanitaires au Togo!

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire