Témoignage d’Alban, bénévole au Vietnam avec Globalong

Mission de bénévolat humanitaire avec GlobalongJe suis parti à Hanoi pour une durée de 8 semaines.
Les week­ends étant libres avec les autres volontaires nous avons eu l’opportunité de partir en voyage plusieurs fois. On pouvait prendre des jours de congés si on le demandait. Pour ma part, en 2 mois j’ai pu visiter Moc Chau, Sapa et la baie d’Halong, en plus d’Hanoi.
J’ai fais des rencontres plus qu’intéressantes, certaines me marqueront pour toujours. Que ce soit avec la population locale, notamment avec les éducateurs qui m’ont reçu au centre de Phuc Tue et avec qui j’ai travaillé pendant 2 mois, ou avec les autres volontaires internationaux. C’est très enrichissant de vivre au quotidien des gens venus du monde entier !

J’ai toujours souhaité faire de l’humanitaire à l’étranger, pour découvrir une culture tout en se rendant utile. J’ai choisi le Vietnam car c’était l’occasion de revenir sur les terres de mes grands-parents paternels. Je m’attendais à vivre une belle aventure humaine, mais aussi à m’immerger au maximum dans la culture vietnamienne. Objectifs atteints !!

bénévolat Globalong Vietnam HanoiLa première semaine, nous avons un cours d’intronisation à la culture vietnamienne, utile et suffisant je pense. Le “city tour” était vraiment super, un bon moyen de faire connaissance avec ceux qui arrivent en même temps que nous, tout en visitant des lieux sympathiques d’Hanoi. En revanche un léger regret concernant les cours de vietnamien. J’en ai reçu deux, très bons mais trop courts pour la durée de mon bénévolat.

La période de bénévolat c’était : super bien ! J’ai mis quelques jours à me faire au travail (première expérience avec des enfants handicapés mentaux, éducation différente au Vietnam, chaleur,…) mais très vite le courant a pris, aussi bien avec les enfants qu’avec les éducateurs. Les journées passaient très vite, car même si la chaleur empêchait souvent l’organisation d’activités, la plupart des enfants étaient très joueurs et j’arrivais à communiquer avec eux assez facilement par des gestes ou quelques mots vietnamiens.

Enseigner l'anglais avec Globalong misison de bénévolat VietnamLa seule vraie difficulté était la distance, puisqu’il me fallait environ 1h30 pour aller au travail (traversée d’Hanoi d’ouest en est via deux bus), ce qui est assez usant à la longue.
J’y ai remédié en louant un scooter (30minutes seulement mais un peu plus dangereux :p)

Sans la coordinatrice que j’ai rencontré sur place, j’aurais eu beaucoup de difficulté à accomplir ma mission. En effet les éducateurs ne parlaient aucun mot d’anglais, et je ne maîtrisais pas suffisamment le vietnamien pour les comprendre.

Faire du bénévolat avec Globalong au VietnamElle était présente deux jours par semaine, et grâce à elle je comprenais mieux les attentes des éducateurs, et les comportements de certains enfants.

Sans elle mon bénévolat aurait été plus “fade” dans le sens où tout serait resté superficiel entre les éducateurs et moi, nous n’aurions pas pu échanger autant sur nos pays, comprendre les blagues que nous nous faisions, etc…

J’ai appris beaucoup sur le plan humain, relationnel. Je n’ai jamais entendu un vietnamien se plaindre de sa situation, ou se fâcher en public.

Mission de bénévolatavec Globalong au VietnamÇa m’a marqué, tout comme leur sens de l’accueil. Tout ça aide à relativiser et à s’ouvrir aux autres plus facilement. Ma mission m’a également donné l’envie de continuer à m’investir dans le bénévolat en France. Et puis, mon anglais a aussi beaucoup progressé.

Je n’ai aucune déception sur ma période de bénévolat mis appart l’apprentissage superficiel du Vietnamien. J’ai trouvé que le soutien apporté par Globalong était de bonne qualité et il ne m’a rien manqué.

Mission de bénévolat avec Globalong au VietnamLe retour chez moi était difficile : Vivre deux mois dans l’agitation permanente d’Hanoi (bruit, trafic, sorties avec les volontaires, etc…) puis se retrouver soudainement à la campagne ça change ! Les premiers jours sont plaisants car on se repose, mais ensuite on a vraiment envie d’y retourner !!

Mon conseil aux futurs participants est de bien se renseigner sur le Vietnam avant de venir. La cuisine par exemple. Une écossaise ne mangeait rien car elle n’aimait pas la cuisine asiatique. La ville d’Hanoi est particulière, le bruit est omniprésent, c’est assez pollué et il fait très très chaud en été.

J’ai déjà conseillé Globalong a un ami et je le conseille à tous les autres qui souhaitent partir !

Pour découvrir les missions au Vietnam c’est par là !

Découvrez plus de photos du Vietnam ici !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à l’adresse: info@globalong.com

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire