Témoignage de Nicolas, bénévole avec Globalong au Kenya

10523527_10206432854757767_3685687659042002339_nAprès 12h de vol me voici enfin arrivé au Kenya. A mon arrivé ma host Cécilia m’attend déjà devant l’aéroport, je suis donc rassuré. Une fois chez elle j’ai été présenté à la famille et à l’autre volontaire canadienne Marianne déjà présente sur place. Marianne était volontaire à l’orphelinat. Malheureusement elle partait le jour de mon arrivé mais nous avons tout de même passé la journée ensemble.

Etant son dernier jour au Kenya je l’ai accompagné à l’orphelinat afin qu’elle puisse dire au
revoir aux enfants.

11933480_10206432903918996_443545586681958301_nBien que je n’étais venu qu’en simple visiteur, je me suis directement sentit à l’aise au milieu de tous ces enfants remplis de joie de vivre.

Le lendemain de mon arrivée je me suis rendu sur mon lieu de travail à l’hôpital. J’ai directement été pris sous l’aile de mon Manager qui s’appelait Bhavik.

Lors de ma première semaine au sein de l’hôpital je me suis rendu dans différent service afin de découvrir le fonctionnement de chacun d’entre eux.

11118367_10206432752755217_8527072285822876707_nJ’ai eu l’occasion d’observer un jeune homme se faire recoudre le doigt.

Je dois avouer que ce n’était pas facile à regarder.

J’avais beau le rassurer il n’arrêtait pas d’hurler, au final je crois bien que c’est moi qui avait besoin d’être rassuré :).

En conclusion de cette première semaine, mise à part le doigt couper, ma semaine n’avait pas beaucoup été mouvementée.

11254539_10206418543239988_8811911948529840101_nCela est du au fait qu’il s’agissait d’un hôpital privé et que la majeure partie des patients avaient donc de l’argent et ne présentaient pas de soins urgents en particuliers.

La majorité des consultations étaient des consultations banales; mal de tête, mal de vente ou infection urinaire.

Cela s’explique par le fait que les personnes nécessitant de grosses interventions se rendent directement à l’hôpital International de Nairobi.

12065543_10206432875958297_6272228220806993348_nA l’issu de cette première semaine je me sentais plus comme un stagiaire qu’un volontaire.

Je n’avais pas l’impression de me rendre utile et d’apporter mon aide à la population.

Certes l’équipe de l’hôpital était vraiment gentille avec moi et Bhavik, que je remercie, faisait réellement tout son possible pour que je me plaise au sein de l’hôpital.

Mais malheureusement ce lieu ne répondait pas à mes attentes en tant que volontaire.

12108788_10206418495918805_7999241154445552729_nEn fin de semaine, j’ai donc décidé d’en informer Sophie de Globalong qui m’a conseillé d’en parler avec ma Host et Coordinatrice, Cécilia.

Comprenant ma situation, Cécilia a essayé de me faire rentrer dans les plus gros hôpitaux des alentours mais administrativement cela aurait pris beaucoup de temps et il ne me restait plus que deux semaines de mission.

Elle m’a donc emmené dans une association, situé dans le plus grand bidonville d’Afrique, KIBERA.

10940984_10206418487958606_8577909728921626454_nCette association fondée par Marguerite, s’occupe de personne atteintes par le VIH et vivant au sein du bidonville.

Une « Children house » (petit orphelinat) a également été construit afin de recueillir quelques enfants abandonnés.

Cette association apporte un soutien morale, psychologique et aussi nutritive aux mères et familles qui rencontrent de nombreuses difficultés à se nourrir et à surmonter la maladie.

12109086_10206418531919705_1862910266915591566_nJ’ai eu l’occasion de rencontrer quelques une de ses femmes qui malgré tout cela, gardent la tête haute et prient pour un meilleur avenir pour elle mais surtout pour leurs enfants. L’un des jeunes de l’association appelé Ford, était présent avec moi pour me traduire les histoires de ces femmes lorsqu’elles ne parlaient pas anglais.

Cette expérience m’a réellement permis de découvrir la pauvreté qui règnent au Kenya mais aussi d’être proche de la population qui vit dans ce Bidonville.

12009756_10206432783755992_6172062292333034538_nC’est ce que j’attendais de ce voyage, je me sentais tout de même utile et heureux d’être au Kenya. En parallèle de cette association, j’essayais de me rendre assez régulièrement dans l’orphelinat auquel je m’étais beaucoup attaché. A côté de tout cela, je profitais aussi de mon temps libre pour découvrir le pays et sa culture.

Les nièces de Cécilia ont été superbes avec moi. Elles m’ont aidé dans mes débuts afin de me familiariser avec le centre ville de Nairobi et les différents moyens de locomotion.

11013349_10206432865398033_3308590908697181462_nLors de mon premier week-end je me suis rendu seul à Hell’s Gate.

Après avoir été accompagné par l’une des nièces jusqu’à l’arrêt de matatu en centre ville, j’ai du voyager pendant 3h avant d’arriver à Hell’s Gate, bien que cela paraisse long, le coût de transport est vraiment bas. J’ai du payer aux alentours de 6€ pour l’aller retour.

Une fois arrivé sur place j’ai réservé un vélo à 3€50 au lieu de 5€ après négociation. (Attention !

11061721_10206432866358057_6721478642999884667_nSi vous réservez un vélo non pas à l’entrée du parc mais au bord de la route principale.

Ne payer pas plus de 3€50 car même si l’on vous dit que les vélos à l’entrée coûtent 6€.

Vous devrez payer dans tous les cas 2€50 de frais pour faire rentrer dans le parc avec un vélo extérieur).

Lors de mon deuxième week-ends au Kenya je suis allé à l’orphelinat et je me suis rendu également dans deux des plus grands centres commerciaux de la capitale.

Bénévolat de Nicolas au Kenya avec GlobalongDurant ma deuxième semaine, Cécilia m’a conseillé sur les activités à faire durant mon séjour, elle m’a vivement conseillé d’aller faire un Safari a Masai Maraa et si possible d’aller sur la cote à Mombasa.

Concernant le safari, Cécilia m’a fait rencontré en ville, l’un de ses amis qui tient une agence proposant des séjours en safari.

Il faut être encore une fois prudent, meme s’il s’agit de l’un de ses amis, le business c’est le business.

Mission au Kenya avec GloablongIl me proposait de payer 450$ pour trois jours de safari avec pension complète et transport de chez Cécilia à Masai Maraa.

J’ai donc du mettre mes talents de négociateur à l’honneur pour obtenir un rabais de 100$ qui n’est point négligeable. Il faut savoir que je suis parti en haute saison, c’est à ce moment que les prix sont les plus hauts de l’année. Cela vous permet donc de savoir un peu près le tarif raisonnable.

Sinon mon séjour en safari c’est superbement bien passé.

Photo de Nicolas au KenyaJ’avais également réservé sous les conseils de Cécilia, un avion avec la compagnie JamboJet.com pour 120€ aller-retour pour Mombasa, ainsi qu’un superbe hotel/auberge (avec piscine) nommé Tulia House pour seulement 12$ la nuit sur booking.com .

Je vous recommande vivement cet hôtel qui se présente sous forme de dortoir.

Beaucoup de voyageurs assez jeunes y sont de passage.

Globalong au Kenya avec Nicolas en humanitariatLors de mes trois jours passés à Mombasa, je ne me suis pas senti seul une seconde !

Il y avait toujours quelqu’un de partant dans l’auberge pour aller manger une pizza ou aller a la plage, j’y ai d’ailleurs fait de superbes rencontres.

Mon expérience là-bas fut vraiment l’une des meilleurs passés au Kenya.

C’est à l‘issu de ses trois jours passés en safari puis à Mombasa que mon séjour prenait fin.

Mon dernier jour au Kenya a été assez intense.

Bénévolat kenya humanitaire GlobalongJe me suis rendu à l’orphelinat une dernière fois à fin de dire au revoir à tout ce petit monde qui a été tellement adorable avec moi, je me suis également rendu a l’association afin de les remercier pour leur gentilesse et leur savoir du partage.

Puis je me suis rendu en express à l’hopital Médecins Sans Frontières (financé par la Belgique) à Kibéra, que j’avais par hasard découvert quelques jours auparavant.

J’y avais rencontré le directeur qui parlait français mais qui a cette période était surbooker, il m’a donc demandé de passé avant de reprendre l’avion et que quelqu’un me ferait faire la visite de l’hôpital.

C’est exactement comme ça que ça s’est passé.

Bien que je n’y travaillais pas, ils m’ont gentillement accueillis et m’ont fait découvrir le fonctionnement de l’hôpital.

Voila à l’issu de cette visite c’était déjà la fin d’un magnifique voyage de 4 semaines au Kenya.

 

Mission en Afrique avec GlobalongCécilia et son petit ami m’ont raccompagné à l’aéroport, bien qu’ils auraient voulu que je reste un peu plus longtemps à leur coté.

En conclusion, j’ai passé un superbe voyage même si la mission n’a pas répondu totalement à mes attentes : peut-être que j’en attendais trop de cette excursions.

Mais Cécilia a su être présente pour faire en sorte que mon séjour soit des meilleurs.

Etant hyper autonome j’ai pu profiter du pays même en étant seul et faire de très bonnes rencontres.

C’est une expérience que je referais sans hésiter.

Mision au Kenya avec des enfants et GlobalongJe souhaiterai d’ailleurs repartir dès que possible au Kenya car une petite partie de moi y est restée.

Je conseillerais bien évidemment Globalong à toute personne souhaitant partir en humanitaire.

Pour les volontaires à venir, je leur conseillerai de partir avec pas mal d’argent de poche pour leur permettre de voyager dans le pays comme je l’ai fait.

 

Portrait du Kenya Nicolas GlobalongConcernant Cécilia elle est toujours là pour nous, et pour ma part m’a considéré comme un réel membre de sa famille.

De manière général, il faut toujours penser à négocier, pour ma part je suis d’origine antillaise donc noir de peau, je n’avais donc pas trop de mal à me faire passer pour un africain sachant que j’avais également appris un peu le Kiswahili, très utile lors des négociations.

La majorité des personnes me prenait pour un Kenyan ou un éthiopien. Soyez tout de même prudent, bien qu’on puisse se sentir en sécurité, nous ne sommes jamais à l’abris d’un vol ou autres.

Lors des négociations, ne sortez jamais votre argent tant que le prix n’a pas été fixé, car en voyant un portefeuille bien garnit le vendeur ne baissera pas le prix.

Par contre j’ai quelques informations à vous donnez concernant la période précédent mon voyage.

Comme toute personne souhaitant partir en humanitaire, j’ai cherché longuement sur différent sites et à travers différentes organisations, où j’y ai même passé un entretien. Globalong est le site qui m’a paru le plus finalisé, à ce niveau là globalong.com est vraiment TOP.

Il serait bien de demander aux personnes ayant voyager de s’identifier sur les photos mise sur la page Facebook de Globalong et à l’inverse, identifier Globalong dans leur photos, je pense que cela donnera beaucoup de crédibilité aux témoignages et aux photos des volontaires. Pour ma part, je vais poster des photos sur Facebook que je laisserai en diffusion libre, vous pourrez donc utiliser les photos si vous le souhaitez et elles seront également visibles pour toutes personnes qui souhaiteraient les voir.

 

Pour découvrir plus de photos du Kenya, cliquez ici !

Pour découvrir les programmes de bénévolat au Kenya, cliquez ici !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

2 commentaires pour “Kenya – Nicolas”

  1. Bonjour Nicolas,
    Je souhaite effectuer mon stage pré professionnel d’étudiant infirmier 3ème année au Kénya d’une durée de 7 semaines mais mon école me demande un retour d’expériences notamment en terme de prise en charge par l’association et au niveau de la sécurité à Nairobi et au Kénya.
    Sachant que je suis un homme et que j’ai 43 ans. Pourrais-tu m’en dire un peu plus sur ton expérience passée ? Si c’était possible, ce serait sympa si on pouvait échanger soit par mail soit par téléphone pour me préparer au mieux à vivre cette expérience si cela ne te dérange pas ?
    Dans l’attente d’une réponse de part assez rapide
    Merci d’avance
    Fabrice PONS

  2. Bonjour Fabrice vous pouvez nous joindre à info@globalong.com
    Merci et à bientôt.

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire