Témoignage de Mégane, bénévole avec Globalong au Sri Lanka

J’ai toujours voulu partir faire de l’humanitaire une fois dans ma vie, et suite à mon année scolaire un peu spéciale, c’était l’occasion de partir à ce moment-là. Je tenais vraiment à partir toute seule pour 2 raisons. La première, c’est pour me concentrer seulement au projet que j’ai choisi de faire, qui est l’orphelinat et les éléphants. Me rendre compte comment ils vivent, et apporter un peu d’aide et d’amour à ces petits que la vie n’a pas gâtés. La deuxième est d’être totalement « immergée » dans un pays, une culture et un mode de vie différents, sans aucuns point de repère, pour me prouver que je suis capable de partir seule, de me débrouiller seule que ce soit avec une langue qui n’est pas la mienne,
ou bien juste de prendre l’avion avec escale.

Avant de partir, j’ai lu des témoignage qui disaient que la période d’introduction était trop longue, mais je trouve pas du tout. Les matins on avait cours de langue, de culture et d’histoire du Sri Lanka. Et les après-midi, on visitait la ville et les horizons, quelques temples, et on a pu aussi aller à deux plages. Je trouve que c’est bien, car on peut quand même visiter et profiter du pays avant de commencer vraiment notre mission, surtout quand on part plus d’un mois.

Mes programmes de bénévolat se sont très bien passés. J’ai vraiment aimé aller chaque matin, et parfois toute la journée, passer du temps avec ces petits.

J’allais surtout avec les bébés et ceux jusqu’à 1ans et demi, car j’ai passé 2 matinées à la pre-school, ce n’est pas pour moi, car je ne sais pas trop comment m’y prendre avec des plus grand qui sautent, courent partout… Avec les éléphants, ça s’est très bien passé aussi. C’est très impressionnant de travailler avec de si grands animaux.

Durant mon programme, le coordinateur m’a aidé à organiser une petite excursion de 4 jours. Nous sommes allés à Dambulla, au Lion’s rock, à Kandy etc. Il nous a aussi aidé pour préparer une excursion pour aller voir les baleines ainsi que pour m’aider à prolonger mon VISA.  Durant ce programme j’ai aussi rencontré 3 françaises, nous nous sommes bien entendues, et j’ai toujours contact avec elles.

Lorsque nous allions dans une ville pour acheter des fruits, ou des bricoles, lorsque nous disions que nous n’étions pas des touristes mais des volontaires, les marchands baissaient directement les prix, et connaissaient les endroits où nous travaillions, et donc nous pouvions un peu
parler de cela.

De même avec les chauffeurs de Tuk Tuk. Une fois, nous étions dans le bus avec une autre volontaire, et une dame assez âgée nous regardait en souriant (car nous étions les seules « blanches » dans le bus), et nous avons sortis quelques mots et phrases en Cingalais que nous avions appris, et ça la rendu très heureuse que nous essayons de parler avec elle dans sa langue. Un après-midi, lorsque j’étais aux éléphants, nous sommes aller voir une cérémonie dans une école, pour les enfants qui passaient en classe supérieure, et une fois fini, ils sont venu vers nous et étaient très intéressés par nos appareils photos, alors je les ai laisser faire pleins de photos d’eux, et ça les faisaient beaucoup rire.

Ces programmes de bénévolat m’ont permis de me rendre compte que je suis capable de me débrouiller seule, même dans une autre langue. Que les gens sont beaucoup plus bienveillants que ce que j’imaginais. Je me sens plus autonome maintenant, et j’ai plus confiance en moi. A part le décalage horaire, tout s’est très bien passé pour mon retour en France.

Un petit conseil pour les futurs bénévoles: Ne pas prendre trop de vêtements, pas de jeans car il fait trop chaud, apporter des jouets et des peluches aux tout petits de l’orphelinat, car pour les plus grand, c’est très bien aménagé, par contre pour ces petits, ils n’ont rien.

Concernant la communication avec GlobAlong, il n’y a rien à dire , car j’avais beaucoup de question avant de partir, et j’ai toujours reçu des réponse très rapidement. Quand j’étais là-bas, j’ai pu rencontrer la directrice de Globalong, Sophie, et on a un peu parler de l’association, et ce qu’elle faisait au Sri Lanka, mais aussi dans les autres pays, et j’ai pu constater que c’est une association qui a beaucoup aidé l’orphelinat, dans tout ce qui était structures pour les enfants. Et le fait qu’elle se déplace dans chaque pays pour voir comment ça se passe sur place, on voit encore que c’est une association qui prend vraiment au sérieux ses engagements et qui n’envoient pas ses bénévoles « n’importe où ».

Mégane.

Pour découvrir plus de photos du Sri-Lanka, cliquez ici !

Pour découvrir les programmes de bénévolat au Sri Lanka, cliquez ici !

Pour découvrir le programme de bénévolat au Sri Lanka avec les éléphants , cliquez ici !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire