Témoignage de Léa, adhérente de l’association GlobAlong et bénévole en Jamaïque

Pendant la période d’introduction, on nous a expliqué quelques règles à respecter et donné quelques notions culturelles pour nous acclimater.

Pendant la période de bénévolat, on se rendait à l’orphelinat du lundi au vendredi, de 10h à 16h/17h et on faisait des activités sportives et de création avec les enfants.

Les orphelines avaient énormément de choses à nous apprendre et d’amour à nous donner et toutes les « aunties » (en français : taties) qui travaillaient avec nous étaient dynamiques et pleines d’humour.

Miss Nickie, la responsable, est une femme d’une gentillesse incroyable et au cœur d’or !

Nos hôtes étaient également géniaux, toute la famille. On a passé de super moments avec eux le soir à raconter nos anecdotes ou à jouer avec eux à des jeux locaux.

Les autres bénévoles avaient tous quelque chose de spécial, de nouveau à apporter, on était une véritable famille, même notre hôte à dit que nous étions un très bon groupe car nous prenions tous nos repas ensemble pour parler de notre journée.

Le premier jour, j’ai eu besoin de l’aide de la coordinatrice locale pour me redonner le moral et me donner l’envie de continuer et de ne pas baisser les bras, ce qui a très bien marché car le deuxième jour et le reste s’est super bien passé !

J’ai également eu le temps de visiter la Jamaïque pendant mon temps libre.

Je recommanderais aux futurs volontaires de ne pas manquer les lieux suivants : Blue lagoon, blue mountains, Maroon museum, Dunn’s river.

D’un point de vue administratif, pour un CV, cette expérience de bénévolat peut être bénéfique car cela prouve une curiosité d’apprendre. D’un point de vue personnel, cela permet d’en apprendre plus sur soi, de savoir ce qui nous plaît dans la vie (pour les choix, le travail, etc…) et d’être plus indépendant, d’oser aller vers l’inconnu.

Le retour à la maison était difficile à cause du décalage horaire et beaucoup de nostalgie des bons moments passés là-bas.

Le conseil que je donnerais aux futurs participants ? Foncez ! Sortez de votre zone de confort ! Saisissez l’occasion sans trop vous poser de questions car ça en vaut la peine.

Léa

PS : Petite anecdote: étant la première arrivée, j’ai décidé le deuxième jour d’accompagner notre chauffeur (le fils de notre hôte) à l’aéroport pour accueillir un autre bénévole français (comme moi) et qui s’appelait Benoît, donc un HOMME. Le chauffeur m’a donc demandé de lui apprendre quelque mots de français pour accueillir Benoît. Je lui ai appris « oui » et « Bonjour Benoît ». Il ne faisait que de les répéter pour les mémoriser et disait « Bonjour Benoît » à toutes les personnes blanches masculines qu’il voyait, au cas où. Après une heure de pratique « Benoît » l’appelle, sauf que c’était la voix d’une femme. Le chauffeur me dit : « Dis donc Léa ! Tu m’as bien eu ! Benoît est une femme ! ». Je lui ai donc dit que ce n’était pas possible. La jeune fille s’avance vers nous mais c’était une jeune fille américaine qui s’appelait Paige, pas un homme français qui s’appelle Benoît… Alors on a passé toute une heure à s’entraîner à dire « Bonjour Benoît »… Pour rien… Ça nous a fait rire pendant un long moment !
Une autre petite anecdote : avec 2 bénévoles, sur la plage, nous nous amusions à nous lancer une grosse amande (avec sa coque) en guise de balle car nous n’avions pas de ballon, mais à la fin, notre jeu s’est transformé en un immense cercle qui prenait une bonne partie de la plage car les locaux se sont petit à petit ajoutés à notre cercle et on a passé un super moment à se passer l’amande alors que certains d’entre eux avaient des ballons!

Pour plus d’informations sur les missions humanitaires ou les stages à l’international, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse :

info@globalong.com

Découvrez le programme de bénévolat sur lequel  Léa s’est engagée !

Découvrez plus de photos de nos adhérents engagés en Jamaïque !

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire