Témoignage de Victor, bénévole avec Globalong au Vietnam

15Cela faisait déjà un certain temps que je voulais partir en volontariat humanitaire.

Certains vivent pour l’argent, le pouvoir, ou les filles, mais moi (même si je ne cracherais pas dessus) je vis pour aider ceux qui en ont besoin.

De mon point de vue, chaque individu devrait pouvoir avoir accès à l’éducation, de quoi se nourrir, le tout en paix et en liberté.

Aussi décidais-je de franchir le pas en m’attaquant à l’éducation, en choisissant un programme d’enseignement d’anglais au Vietnam.

9Je savais que mon aide ne serait pas immense, mais si par les cours je pouvais ne serait-ce que contribuer à offrir un avenir à une personne, je n’aurais pas perdu mon temps.

Ainsi, après deux semaines de vacances en Thaïlande en compagnie de mon meilleur ami, avec lequel je voyage tous les étés, je fis ce que les Américains furent incapable d’accomplir en dix ans : débarquer à Hanoï.

A l’aéroport, un chauffeur me récupéra avec une autre volontaire, australienne, qui était arrivée par le même vol que moi ; ce après quoi nous partîmes vers la maison où 21916835354_1f6cf4d13d_znous logerions durant la majeure partie de nos trois semaines au Vietnam.

Une fois rendus, les volontaires locaux, principalement des vietnamiennes, et un sujet britannique expatrié nous accueillirent.

Tous étaient très amicaux, agréables.

Nous rencontrâmes également les autres volontaires déjà sur place, surtout 22550756431_3bd1aa3606_zoriginaire d’Europe, mais aussi de contrées plus lointaines.

Certains venaient d’arriver, d’autre étaient là depuis déjà plusieurs mois.

Les premiers jours furent consacrés à la découverte de la ville, du quartier et de la vie à la vietnamienne, ainsi qu’aux briefings pour nous préparer à nos travaux respectifs.

Le matin, je travaillais dans une ONG dont le but était de former des jeunes entre 18 et 25 ans22351871868_f0df7929b2_z issus de milieu très défavorisés, principalement aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration.

Je m’occupai successivement de trois classes, en assistant deux professeures d’anglais locales (l’une ou l’autre, suivant la classe).

Le niveau des étudiants étant très bas, les leçons étaient très simples pour ne pas dire basiques.

En revanche, tous étaient très amicaux.

De manière générale, les vietnamiens le sont plus ou moins toujours, surtout avec les visages pâles.

22539576635_b822c2edd9_zQuant à l’après midi, j’enseignai dans une école avec des enfants entre 10 et 12 ans environ. Leur niveau était bon voir excellent. C’est là bas que je préférais enseigner car malgré le fait qu’ils étaient parfois turbulents, je pouvais choisir et préparer moi-même mes cours.

En dehors du travail, et ayant rapidement sympathisé avec les autres volontaires, nous organisâmes plusieurs sorties, dont une croisière sur la baie d’Along, le temps d’un week-end.

Je crois pouvoir avancer que je n’ai connu que de bonnes expériences au Vietnam.

21918378143_aca6f9b570_zJ’ai gardé plusieurs contacts avec d’autres volontaires, lesquels je ne manquerais pas de revoir au cours de mes prochains voyages, ou quand ils viendront au pays.

La seule ombre au tableau vient du fait qu’en tant que farouche anti-communiste, j’ai dû supporter la propagande que le ‘gouvernement’ déverse en masse dans les rues, et surtout les évidentes contradictions que cela implique dès que l’on met un pied dans la rue. Mais je préfère ne pas m’attarder sur le sujet car je vais m’énerver tout seul derrière mon clavier et c’est mauvais pour ma tension.

Pour finir, je voudrais remercier encore une fois Sophie et Globalong pour m’avoir permis de vivre ce volontariat – qui ne seras assurément pas le dernier – et si je devais donner un seul conseil aux futurs volontaires, cela serait de choisir un séjour plus long que prévu initialement ! Cela passe si vite !

Post Scriptum: Si besoin est, je peux conseiller de futurs volontaires. Et pour ce qui est des propositions d’amélioration, peut être faudrait il proposer aux volontaires une voiture pour aller à l’aéroport à la fin du séjour, pour ceux qui ne voyagent pas à travers le pays au terme de leur travail. »

Pour découvrir plus de photos du Vietnam, cliquez ici !

Pour découvrir les programmes de bénévolat au Vietnam cliquez ici !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à info@globalong.com

 

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire