Par ce message, je tenais à vous remercier pour l’ensemble de l’organisation et du suivi de ma mission et plus particulièrement Sophie.

Je tenais à vous faire part de ma reconnaissance, quant à l’entièreté des informations mises à disposition des bénévoles ainsi que de la transparence. Il n’y a pas eu de mauvaise découverte. L’expérience que j’ai pu vivre restera gravée dans ma mémoire et m’aura fait grandir.

Je suis partie pour découvrir une nouvelle culture et la façon de vivre dans un pays peu développé et me sentir utile en apportant mon aide.

La coordinatrice nous accompagne très bien lors de nos premiers jours pour les missions et s’assure que tout se passe bien et comme on le souhaite. Cecilia est génial, à l’écoute, présente et fait tout pour que l’on se sente bien chez elle, mais aussi dans notre mission. Ce n’est plus une famille d’accueil, mais elle est devenue une amie maintenant.

Lors de mon bénévolat au sein de l’orphelinat pour animaux, j’ai eu la chance d’accueillir une antilope orpheline, après avoir pris soin d’elle durant 3 semaines, j’ai eu l’opportunité de pouvoir choisir son prénom.

Une partie de moi restera définitivement au Kenya.

Lors de mon bénévolat au sein de l’orphelinat pour enfants, j’ai pu organiser une fête surprise pour les enfants qui étaient juste super heureux. A la fin de ma mission, j’ai pu avoir la surprise d’avoir moi aussi – une surprise de leur part avec un certificat de reconnaissance et un cadeau en souvenir de l’orphelinat.

Également j’ai pu organiser une sortie à l’orphelinat pour animaux, grâce à la cagnotte en ligne. Il faut savoir que pour certains enfants, ils n’étaient jamais sortis des bidonvilles.

Leurs sourires valent juste mille mots.

Certaines des photos retracent un «  food Program » que j’ai mis en place un midi grâce à l’aide de personne que j’ai rencontré dans les bidonvilles. 130 repas ont pu être distribués aux enfants.

Lors de mon bénévolat au sein de l’orphelinat pour animaux, j’ai pu rencontrer une personne qui s’appelle Georges.

Cette personne vit dans les bidonvilles, j’ai pu grâce à lui, visiter les bidonvilles, comprendre la façon de vivre et aussi y apporter mon aide lors de 2 distributions de dons et lors d’une préparation de repas pour 130 enfants.

Une anecdote rigolote – au Kenya, les personnes blanches se font appeler Mzungu, mais nous blancs sommes pas censés le savoir.

Une fois j’étais sur un taxi moto et une autre moto arrive à côté de mon taxi, le conducteur de cette moto dit à mon conducteur  » how do you feel whith Mzungu  » en rigolant.

Après 2 minutes je dis à l’autre conducteur,  » You know, I know what is Mzungu » en rigolant, il s’est senti un peu bête et nous avons rigolé.

 

Je pense qu’une expérience comme j’ai pu vivre au travers des enfants et directement dans la population locale (bidonvilles) fait prendre conscience de certaine chose et nous ouvre les yeux sur notre vie française et également sur notre ouverture d’esprit.

Mon conseil ? Ne pas avoir peur d’être entreprenant et proposer des actions, ne pas hésiter à s’intéresser à la vie des gens, ils sont très souvent contents d’expliquer leur vie et de voir qu’on s’intéresse à eux.

Organisation au TOP rien à ajouter !

 

Envie de vous engager ? Découvrez le programme au Kenya ! 

 

 

Les commentaires sont fermŽs !

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire