Témoignage de David, bénévole avec Globalong à Madagascar

Globalong mission de bénévolat Ça y est, après plusieurs mois de préparation, de doutes, et d’appréhension me voilà à l’aéroport de Roissy Charles de gaules, direction l’île de Madagascar. Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours ressenti le besoin de venir en aide aux autres, de m’investir et de me rendre utile. Alors quand ma femme m’a parlé de Globalong, il ne lui a pas fallu longtemps pour me convaincre.

Notre choix s’est immédiatement porté sur Madagascar, cette île mystérieuse béévolat international Globalong Afriquedu bout du monde qui fait partie des pays les plus pauvres de la planète.

Après plus de 15 heures de voyage et une escale au Seychelles que nous ne visiterons pas malheureusement par faute de temps, nous voilà arrivés à Tananarive.

C’est très bizarre de se retrouver dans un si petit aéroport international alors que nous sommes dans la capitale.

Le temps de faire tamponner notre visa, de récupérer nos bagages et nous sortons de l’aéroport.

Bénévolat international MadagascarLà, dès l’ouverture de la porte le ton est donné, des dizaines de personnes venues attendre les voyageurs et des chauffeurs de taxi cohabitent dans un brouhaha assourdissant.

Après quelques minutes d’acclimatation, nous apercevons au loin, un panneau rudimentaire fait avec un manche à balai et un bout de carton ou étaient inscrits nos prénoms. Très vite, nous faisons la connaissance d’Alex le responsable du centre chez qui nous allons effectuer notre mission humanitaire qui sait y faire pour nous mettre à l’aise très rapidement.

Globalong bénévolat à Madagascar

D’emblée, on retourne dans le passé, ici tous les taxis sont des 4L ou des voitures similaires telles que R5, 104 Peugeot etc.

Le coordinateur de Globalong profite des 30 minutes de route pour nous faire un léger briefing sur la façon de se comporter avec les Malgaches et surtout les risques à ne pas prendre. Il nous dit par exemple qu’il est fortement déconseillé de sortir à l’extérieur de l’orphelinat sans être accompagné d’une personne du centre, et qu’il est formellement Programme humanitaire Madagascar - Globalonginterdit de sortir la nuit.

Le long du chemin qui nous sépare de l’orphelinat, nous allons vite nous rendre compte qu’il va falloir prendre très au sérieux ses recommandations. Partout de chaque côté de la route les mêmes scènes de gens en précarité totale, certains mendient, d’autres vivent à même le sol, pas un mètre carré n’est épargné et la pauvreté est partout. Nous avons l’habitude de voyager ma femme et moi, et même en Inde au cœur des bidonvilles, nous n’avions pas ressenti un tel sentiment d’insécurité, le choc est total et nous allons prendre les précautions imposées par Programme de bénévolat international - Afrique le coordinateur de Globalong.

Nous y sommes, l’orphelinat se trouve dans le quartier le plus pauvre de Tananarive, nous rencontrons les enfants et le personnel, tous sont ravis de notre arrivée, une certaine émotion m’envahie.  Nous prenons possession des clefs de notre chambre et allons-nous rafraîchir un peu.

Notre logement est rudimentaire, un lit double, une moustiquaire, une armoire, une chaise et un bureau, mais nous ne nous attendions pas à plus. La salle d’eau est plus que rudimentaire, mais fera l’affaire.

Globalong bénévolat MadagascarNous n’oublions pas que nous sommes là pour quelques semaines et que les enfants y vivent toute l’année, si ça leur suffit alors nous aussi.

Nous faisons également la connaissance de deux bénévoles françaises dont une est la coordinatrice de Globalong et cela a grandement facilité notre intégration à Madagascar.

Dès le lendemain, nous commençons notre période de bénévolat et allons vivre pendant tout le temps passé à Madagascar des moments inoubliables. Nous avons, je l’espère, contribué à l’épanouissement des plus petits, conseillé les ados et les guidés dans leur parcours professionnel et scolaire.

programme humanitaires à Madagascar Globalong

Nous avons avec l’aide de la coordinatrice de Globalong porté assistance pendant les cours au professeur, animé des groupes de soutien scolaire, participer aux tâches du quotidien tel que le ménage ou la préparation des repas. Toutes ces semaines passées à Madagascar nous ont fait grandir et nous sommes fiers d’avoir pu contribuer modestement à la vie de ces jeunes Malgaches.

Dès notre retour en France, nous avons décidé de faire plus encore et somme en création d’une association qui récoltera des fonds et du matériel pour venir en aide à cet orphelinat. Nous tenons à remercier le responsable du centre, les bénévoles français qui étaient là-bas et Globalong pour nous avoir permis d’organiser cette mission. Je vous joins quelques photos et vidéos merci et j’espère que vous soutiendrez notre association. Je ne manquerai de vous en parler le moment voulu.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter à info@globalong.com

Découvrez plus de photos de nos volontaires à Madagascar en cliquant ici !

Consultez ici les missions de bénévolat à Madagascar  !

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire