Témoignage d’Antonio, bénévole avec GlobAlong au Cambodge

photo du Cambodge - GlobAlong Bonjour je m’appelle Antonio, je suis parti au Cambodge en mission de bénévolat international.

C’était un projet que j’avais depuis longtemps & le bon moment c’est présenté. J’ai été adopté en Colombie & à mon tour je voulais rendre à ma façon en offrant de mon temps à des enfants cambodgiens en leur apportant un peu de mon savoir & beaucoup de mes émotions & affection. J’ai été pleinement satisfait de cette riche expérience.

J’ai suivi 2 jours d’introduction incluant une visite de la ville. Je n’ai pas appris grand-chose mais c’est important de sensibiliser les jeunes à l’histoire dramatique du Cambodge. Quant au khmer c’est vraiment une langue opaque & assez inaccessible à moins d’y rester au moins 6 mois ou 1 an.

programme de bénévolat avec les enfants - GlobAlong La mission de bénévolat, c’était exactement ce que j’attendais. Je me suis retrouvé dans une petite école-orphelinat où sont scolarisés des enfants de familles pauvres. Ils suivent ainsi une scolarité normale. Mais l’enseignement de l’anglais est un problème récurrent dans toutes les écoles du pays : avoir des professeurs parlant bien anglais pour que les enfants entendent la bonne prononciation & eux-mêmes prononcent correctement les mots dans la langue de Shakespeare. Aussi, j’ai pu combler un manque de professeur dans une structure scolaire très pauvre. Il y a 6 classes mais seulement 3 professeurs. Pour ne pas que les enfants soient livrés à eux-mêmes trop longtemps, j’apportais donc aussi une présence auprès d’eux. Il y a du coup beaucoup de pédagogie & une forte demande d’affection de la part des enfants enfant cambodgien - Globalong qui ne voient leur famille que deux fois par ans.

Je suis allé à Kompong Cham. Une ville fluviale à 120 km au nord de Phnom Penh sur le Mékong. Une sympathique ville de province. Très propre & très agréable. L’attraction principale est l’étonnant pont en bambou reliant la ville à une petite île avec ses petits villages traditionnelles & ses chemins de terre (compter 3h pour se promener en vélo).

Logement sur place : hôtel confortable pour 8$/pers sans petit-déjeuner puis visite de la grande mosquée & promenade sur le marché.

Il n’y a cependant pas de vie nocturne animée & les restaurants ferment tôt.

Comme à mon habitude,volontariat au Cambodge - GlobAlong j’ai passé beaucoup de temps à sillonner les rues de Phnom Penh à la découverte des quartiers populaires loin des lieux touristiques. Les habitants sont toujours agréablement surpris que des étrangers viennent à leur rencontre & s’intéressent sincèrement à eux. Un exemple : prendre le bac qui traverse le Tonlé (vous n’y croiserez aucun touriste) & sillonner les petites routes de terre vers le nord. Sur 3 km vous êtes à la campagne. Je redescends le long de la berge jusqu’à la conflueunce du Tonlé et du Mékong. J’y ai rencontré des familles de pêcheurs vivant pauvrement dans leur pirogue. Là, les enfants sont venus jouer avec moi & ce fut un vrai moment de grâce. Ensuite je l’ai remonté en sens inverse & décidé de tourner à droite dans un petit village.

programme de bénévolat international au Cambodge - GlobAlong J’y retrouve d’autres enfants qui ne voient jamais d’étranger là où ils vivent. Ce sont des enfants musulmans probablement Malais. Leurs parents sont venus au Cambodge pour travailler dans le bâtiment. Venus de Malaisie, ils vivent pauvrement dans des habitations précaires en marge de la ville qui ne les accepte pas; ce fut un autre moment de grâce! S’arrêter & admirer la magnifique mosquée blanche construite avec des fonds malais.

Je décide de sortir de la ville en vélo en suivant la route S1 au Sud vers le Vietnam. Je parcoure environ 30 km & décide de m’arrêter dans un village. Visite du marché puis je me rends à la pagode. Il fait très chaud & je me protège à l’ombre. Un père, sa femme & leur petite fille viennent s’asseoir à côté de moi.

paysages asiatiques - GlobAlongIls ne parlent pas anglais mais nous passons 40 minutes à communiquer je ne sais plus comment. La petite fille est rayonnante de beauté & d’innocence. Une magnifique rencontre à l’ombre de la pagode. Comme tous les moments d’effort, j’ai été récompensé de la plus belle des manières. Les Cambodgiens m’ont tellement apporté…

Cette expérience est fondatrice pour moi. Non seulement elle correspond exactement à ce que j’attendais mais bien davantage, elle devient pour moi un modèle de ce que je veux faire maintenant. Je veux désormais transformer mon expérience de volontaire en emploi durable.

C’est-à-dire trouver un poste de professeur d’anglais avec un salaire qui me permette de vivre au Cambodge tout en restant au service balade à moto au cambodge - GlobAlong des enfants du Cambodge.

Mon retour en France se passe bien uniquement dans la mesure où je sais que je vais bientôt retourner au Cambodge.

Oubliez vos codes & vos repères occidentaux. Cessez de penser & de voir comme vous y êtes conditionnés en France & lancez-vous dans l’aventure. Évitez de passer trop de temps avec les occidentaux mais allez à la rencontre des Cambodgiens. Consacrez 2 jours aux sites touristiques & la majeure partie de votre séjour aux petites rues & aux quartiers populaires ; vous y serez toujours très bien reçu. SURTOUT : prenez le temps avant de partir de vous intéresser à l’histoire tourmentée & violente du Cambodge.

professeur et élèves - GlobAlong Ce petit pays faisait partie de l’Indochine : notre empire colonial. Depuis la 2de guerre mondiale, le Cambodge n’a connu que les guerres & la souffrance : occupation japonaise violente pendant la guerre, guerres d’indépendance, guerre d’Indochine, guerre du Vietnam, Khmers Rouges (1975-79) qui provoqua un génocide qui fit 2 millions de victimes (dans un pays qui comptait 11 millions d’habitants).

À voir absolument : le centre de détention & de torture S 21 au centre de Phnom Penh et le Killing field, lieu où étaient exécutés les prisonniers de S 21 (fosses communes de 80 000 victimes), invasion vietnamienne qui provoqua une famine (800 000 morts) pendant 10 ans. Les Vietnamiens quittent le Cambodge en 1989.

enfants du cambodge et complicité - GlobAlong S’en suit une période d’instabilité & de guerre civile avec le retour des Khmers Rouges au pouvoir. Ce n’est qu’en 1998 avec la mort de Pol Pot que le Cambodge, ruiné, affamé, amputé de deux générations entières & sans aucunes infrastructures ni aucune ressource, retrouve la paix & la voie de la démocratie. N’oubliez jamais ça !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements à l’adresse info@globalong.com

Découvrez le programme de bénévolat au Cambodge en cliquant ici !

Voir plus de photos des bénévoles déjà partis avec GlobAlong.

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire