Le Népal est un pays sous-développé avec plus de 25 % de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté. Il occupe la 145ᵉ position de l’indice de développement humain avec 70,7 ans d’espérance de vie à la naissance. Vingt-neuf pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition et la mortalité maternelle pour 100 000 naissances vivantes est de 190 (2013). L’accès à des installations de santé et d’assainissement appropriées est souvent très limité et la connaissance des bonnes pratiques d’hygiène est faible.

Chaque jour, 16 millions de Népalais (environ 50 % de la population) pratiquent la défécation à l’air libre parce qu’ils n’ont pas de toilettes (Source : Nepal MDG Progress Report 2010) en raison du manque d’installations sanitaires, alors que dans les populations les plus pauvres c’est encore plus faible à environ 12 % . Approximativement, (5,6) millions de personnes (20%) n’ont pas accès à l’eau potable dans les communautés. Garantir l’accès aux soins de santé et les initiatives de santé publique sont de grands défis au Népal. Les principales institutions qui ont fourni des services de santé de base en 2016/17 étaient les 123 hôpitaux publics, les 1 715 formations sanitaires non publiques, les 200 centres de soins de santé primaires et les 3 808 postes de santé. Une étude récente a indiqué que le ration patient médecin est de 1 721: 1 personne et une infirmière pour 500 personnes.

Cependant, le ratio médecin-patient prescrit par l’Organisation mondiale de la santé est de 1: 1000. Cela signifie qu’en pratique, le Népal connaît actuellement une grave pénurie de médecins et de professionnels de santé, en cela l’aide des étudiants en stage à l’étranger est indispensable. Il y a donc énormément d’opportunités de bénévolat et de stage médical proposés au Népal. Environ 60 % des ménages ne disposaient pas d’eau potable et d’installations sanitaires à Jitpurphedi en  (2009) et 80 % à Taluwa, Thulachap et Bhadaure. La sensibilisation sur l’hygiène, la santé et l’assainissement était encore moindre que cela. Les postes de santé dans toutes les zones sont dépourvus d’installations et de fournitures premières. Bien que la santé soit un indicateur important dans l’indice de développement humain, dans nos communautés, elle est moins prioritaire au Népal.

Le programme de santé publique et de soins médicaux au Népal se concentre sur la prévention des maladies, la prolongation de la vie avec un mode de vie sain et la promotion de la santé. La santé publique et les soins médicaux au Népal est un programme intégré qui a une dimension complète pour créer des communautés saines. Le programme est mis en œuvre grâce à des efforts organisés et des choix éclairés de la société, des organisations publiques et privées, des communautés et des individus. Nous travaillons avec les bénéficiaires au niveau local. Nous travaillons avec des groupes locaux. Nous priorisons toujours la participation de la communauté. Les projets sont conçus de manière participative. Le contenu est simple et en langue locale. Nous offrons des opportunités de bénévolat médical et de stage étudiant aux personnes intéressées.

Dans le contexte du Népal, le niveau de sensibilisation et de pratiques en matière de santé est très faible. C’est dommage dans les communautés rurales où le niveau d’éducation est bas. Le responsable local organise des formations, des ateliers et des campagnes pour augmenter le niveau de sensibilisation à la santé publique. L’objectif est d’augmenter le niveau de sensibilisation et d’augmenter les pratiques de santé correctes. Nous pouvons y parvenir grâce à l’éducation et à la communication pour le changement de comportement. L’éducation à la santé publique comprend l’éducation à l’hygiène sanitaire et à l’assainissement promouvant le lavage des mains et l’utilisation des toilettes, le soutien à la construction de toilettes hygiéniques et de poubelles de collecte des ordures, la prévention, l’organisation des campagnes de sensibilisation aux maladies transmissibles et non transmissibles et la formation aux premiers secours. Le personnel du programme et les bénévoles élaborent du contenu, des affiches, des dépliants et visitent les communautés pour organiser les événements éducatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *