Bénévolat à l’international un véritable atout pour une insertion
professionnelle réussie !

Dans une société où le taux de chômage est grandissant. Les demandes d’emploi sont
toujours plus élevées que les offres proposées.
C’est pourquoi les recruteurs passent de moins
en moins de temps sur les CV (moins d’une minute en moyenne). De fait, à formation et
parcours professionnel équivalents entre candidats, il faut pouvoir se distinguer en sortant
du « lot », le bénévolat à l’international est la solution pour se démarquer.

C’est pourquoi, le volontariat international représente un gain d’expérience intéressant à
la fois sur le plan professionnel et personnel. En effet, la première image donnée au recruteur,
sera l’adaptabilité élevée de la personne dans un environnement qui n’est pas le sien. Il
renvoie l’image d’une personne qui n’est pas motivée que par l’argent, et dont l’intérêt pour
autrui est présent.

A diplôme égal, un CV enrichi d’une expérience de bénévole sera privilégié, car il décrit
quelqu’un qui sait s’investir et s’ouvrir aux autres.

Cette expérience de bénévolat peut également signaler au recruteur, l’existence de
compétences « transversales » du candidat potentiellement redéployables dans un contexte
professionnel, son degré d’altruisme, ou encore une capacité à travailler en équipe.
Les enquêtes qualitatives réalisées auprès des recruteurs sur leur perception du bénévolat
mettent en évidence les nombreuses vertus attribuées au bénévolat en matière de
ressources humaines.

Ainsi sur les marchés du travail anglo-saxons, une pratique répandue consiste à mettre en
avant dans son CV des activités associatives
réalisées pendant les études, avec l’idée que, si
elles n’y figuraient pas, un jeune candidat serait
certainement pénalisé dans sa recherche
d’emploi.

Cette pratique se développe de plus en plus en France, comme étant un gage de qualité
important définissant la personne et dont
l’engagement total est au-delà de l’engagement
professionnel.

Dans les cabinets de recrutement et autres structures pour l’emploi et sociétés de
placement, la masse importante des CV reçus, ainsi que le manque d’originalité dans leur
mise en forme trop souvent conventionnelle, mais enfin et surtout le non-respect des
candidats quant aux pré-requis exigés à
l’étude des candidatures,
ne donnent souvent pas envie aux décideurs de passer à la seconde
phase : l’entretien. De plus, quand on a la
chance d’accéder à cette deuxième phase, cette expérience sera mise en valeur et ce sera la
première chose que le recruteur retiendra dudit candidat. De cette manière, le candidat sera
valorisé et par conséquent « retenu » lors de la sélection finale.

A qui s’adresse le Bénévolat international :
Le bénévolat s’adresse à tous, les volontaires partagent la même envie d’engagement désintéressé dans une action de solidarité internationale. Chaque année, plus nombreux, les candidats souhaitent s’engager utilement, répondre à de vrais besoins tout en
partageant une expérience de vie avec celles et
ceux qui les accueillent.
Les structures d’accueil sont en demande d’échanges, de partage et de transfert de compétences, avant tout dans un esprit solidaire.
Un plus ! Validation enfin reconnue !
Une mission de volontariat peut être valorisée dans le cadre de la validation des acquis de
l’expérience (VAE) Le passeport bénévole délivré par l’association GlobAlong permet de
faire valoir son expérience et reconnaître ces compétences auprès des instances françaises
de la formation et de l’emploi. Ce passeport Bénévole a été créé avec l’appui de l’Association
pour la Formation professionnelle des Adultes (AFPA), du Ministère de l’Éducation Nationale
et de la Vie Associative, de la Caisse des
Dépôts et Consignations, de Pôle Emploi
et de la
Fonda. Les fiches du Passeport Bénévole peuvent être utilisées comme pièces justificatives
pour compléter un dossier de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire