Marché en IndeDans la majorité des pays, vous serez confronté à la négociation de prix. Que ce soit au marché d’Antigua au Guatemala, dans les magasins à Galle au Sri Lanka, avec le chauffeur de tuk-tuk en Inde ou même au marché à Ravenne en Italie, votre patience sera mis à l’épreuve pour ne pas payer un prix hallucinant !

Au départ vous n’osez pas, peut être même que vous détestez ça ! Mais croyez-le, vous serez obligé de vous y mettre ! Et même après 10 heures de bus au Népal, quand vous n’en pouvez plus et que vous avez envie d’arriver au plus vite dans la guest-hbénévolat avec Globalongouse que vous avez réservé après votre mission de bénévolat, il faut négocier le prix du taxi…. Alors autant partir préparé !

La négociation, ça s’apprend. Non seulement pour ne pas vous faire plumer à chaque fois que vous vous déplacez ou que vous achetez un pull, mais aussi parce que cela fait partie de la culture dans la plupart des pays et que si vous ne négociez pas vous êtes …. bizarre. Un bon négociateur est synonyme de respect dans ces pays !

marché bénévolat Voici les règles d’or du négociateur parfait :

–       Négociez toujours – SAUF si le prix est indiqué !

–       Proposez toujours votre prix en premier – vous aurez ainsi la possibilité de faire une bonne affaire, dans certains pays vous pouvez facilement diviser le prix annoncé par trois pour commencer. Restez raisonnable mais laissez assez de marge pour pouvoir obtenir un bon prix final. Même si le vendeur fera semblant d’être scandalisé et offensé par ce bas prix, cela montre que vous ne vous laissez pas faire et que la partie va être rude ! N’oubliez pas : un bon négociateur est respecté et respectable !

–       Ne revenez jamais en arrière sur un prix – vous perdrez la face et donc tout le respect du commerçant

–       voyage au Vietnam avec GlobalongSi le vendeur refuse le prix que vous vous êtes fixé et qui vous semble raisonnable, soyez ferme puis faites semblant de partir – bien souvent il vous rattrapera dans la rue

–       Ne vous prenez pas la tête pour quelques centimes d’euros. En monnaie locale le montant peut sembler élevé (par exemple au Vietnam, 1 euro = 27000 dongs). Vous négocierez parfois pour 10000 unités de monnaie locale, mais n’oubliez pas que cela ne représente pas beaucoup pour vous. Pour le vendeur par contre, cela peut changer la recette de la journée !

–       Apprenez à prendre plaisir à négocier – c’est un jeu, voire un sport pour certains.

–       Gardez le sourire, apprenez quelques mots dans la langue locale et gagnez
la sympathie du vendeur, vous passerez tous
les deux un bon moment.

–       N’hésitez pas à sympathiser en parlant de votre vie, et posez des questions sur la vie du vendeur, cela lui fera plaisir

Ne soyez pas offusqué par l’image que les vendeurs ont des occidentaux. Vous n’êtes pas un pigeon, mais un être chanceux qui vit dans un eldorado qui fait rêver. Vous êtes occidentaux, donc riche !

Voilà, cela devrait vous permettre de vous lancer dans l’art de la négociation – un art qui doit se pratiquer pour être amélioré, alors n’hésitez pas – lancez vous  et découvrez les destinations.

Nous vous renseignons avec plaisir à info@globalong.com

Envie de voir plus de photos ? Cliquez ici !

 

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire