Les volontaires internationaux engagés au Ghana partagent avec vous des moments de vie :

« Le Ghana me manque. Contrairement à la plupart des volontaires, je n’ai passé que 3 petites semaines à Kumasi et je regrette de ne pas m’être inscrit pour une visite plus longue. Étant étudiant en pré-médecine, je voulais faire du bénévolat en milieu hospitalier, mais aussi voyager et sortir de ma zone de confort. Comme je terminais ma dernière année, cet été 2012 serait vraiment ma seule chance de faire un tel voyage, alors j’ai décidé de saisir cette chance, quelle que soit la durée du voyage. Mon stage était à l’hôpital gouvernemental de Namasa, le personnel en général est très sympathique et extrêmement serviable et en particulier Helena, la coordinatrice des bénévoles, a été la meilleure patronne que j’aie jamais eue. »  James 

« Mon stage à l’hôpital était dans le service de maternité. Rien n’aurait pu me préparer à ce que j’allais vivre. Au début, j’étais un peu dépassé par le fait d’être jeté directement dans les choses, mais après environ une semaine, j’ai eu l’impression de faire partie du personnel de l’hôpital. Chaque matin, j’accompagnais les infirmières et les médecins du service dans leurs tournées et j’étais chargée de prendre les signes vitaux (température et pression artérielle) de toutes les femmes enceintes. J’ai trouvé très intéressant d’apprendre que la plupart des femmes enceintes patientes à la maternité y étaient pour cause de maladie (paludisme, anémie, éclampsie, etc.) et pas seulement pour donner naissance à leurs bébés. J’ai également trouvé étonnant que de nombreuses femmes ghanéennes que j’ai vues accoucher ne donnent pratiquement aucun signe de douleur contrairement au monde occidental, où il n’est pas rare d’entendre des cris de douleur pendant le travail. »  Catherine

« Il était impossible de ne pas être excité ! Le personnel de Kumasi était très accueillant et sympathique, mais j’ai quand même été affecté par le choc culturel pendant mes premières semaines, mais avec le recul, je suis content que mon expérience n’ait pas toujours été facile car j’ai l’impression d’en avoir gagné tellement plus de cette façon . Pendant mon séjour à Kumasi, j’ai appris à aimer la culture ghanéenne. Sans exception, les gens étaient très sympathiques et serviables. tout le monde veut juste discuter avec vous tout le temps et s’assurer que vous allez bien ! Cela ne m’a jamais inquiété si j’étais perdu parce que je savais que je pouvais demander de l’aide à n’importe qui et qu’ils feraient tout leur possible pour m’emmener directement à ma destination. Kumasi est un endroit tellement coloré et mouvementé. C’est plein de gens, portant des couleurs vives et des motifs et portant d’énormes quantités de marchandises lourdes sur le dessus de leur tête. Chèvres, moutons et poules se promènent un peu partout. Où que vous alliez, vous êtes suivi d’appels de « Obruni ! Obruni, quel est ton nom/où vas-tu ?! ». La couleur de ma peau a attiré d’innombrables demandes en mariage inoffensives d’hommes ghanéens, a poussé les gens à me saluer au passage et des groupes d’enfants à me suivre, me tenant la main et scandant « Obruni » – vous ne pouvez jamais vous fondre dans la foule !, Je faisais du bénévolat dans un orphelinat géré par le gouvernement… C’était en dehors du centre-ville et c’était une grande zone divisée en différents blocs avec une aire de jeux et un terrain de football au milieu. Il y avait aussi une école et une garderie sur le site. »  Joan 

« Absolument une expérience incroyable ! Je n’ai rien de négatif à dire sur ce programme. Le Ghana est un beau pays et les gens sont extrêmement sympathiques. J’ai hâte d’y retourner, car un mois dans ce pays n’était pas assez long. Les enfants sont incroyables et je ne les oublierai jamais. Je sais que cela est probablement beaucoup dit, mais ces enfants m’ont vraiment donné tellement plus que je ne pourrais jamais leur donner. C’était incroyable de penser à toutes les choses que les enfants de l’Orphelinat ont vécues et pourtant ils ont toujours le sourire aux lèvres chaque fois qu’ils vous voient venir. Cela m’a vraiment montré à quel point les enfants sont attentionnés et à quel point vous êtes reconnaissant d’être là pour les aider. Rhoda et Jamal étaient toujours à portée de téléphone chaque fois que j’avais besoin de quoi que ce soit et étaient toujours préoccupés par mon bien-être je les recommanderais sans hésiter. »  Corey

« Je suis une étudiante diplômée de l’Université d’Oxford. Après avoir effectué des stages médicaux aux États-Unis et en Israël, j’ai eu le privilège de passer du temps de qualité parmi les Ghanéens. J’ai eu l’opportunité d’être impliqué avec des patients de manière pratique, ce qui était très instructif et j’ai sûrement appris une quantité authentique de connaissances médicales lors de mon séjour là-bas. Il n’y a absolument rien de mieux que le bénévolat au Ghana. J’ai été touché par le cœur chaleureux et la gentillesse du peuple ghanéen, et j’ai eu la chance de redonner au monde d’une manière significative. On m’a donné la chance de faire du bénévolat dans un orphelinat, d’enseigner les sciences dans une école et de travailler dans un hôpital. Les amis que je me suis fait lors de ce voyage me dureront sûrement toute une vie et l’expérience m’a vraiment changé en mieux. Tout étudiant en médecine ou en pré-médecine qui cherche à faire une différence dans le monde devrait rejoindre le programme. Ce fut l’expérience d’une vie, merci pour cette opportunité. »  Rachel 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *