« Vous ne pourrez jamais laisser d’empreintes durables si vous passez votre temps à marcher sur la pointe des pieds*. » – Leymah Gbowee

Portrait d’une femme africaine d’influence :
À l’occasion de la Journée internationale de la femme africaine, le 31 juillet 2018, j’ai repensé à cette citation de Leymah Gbowee, militante pour la paix en Afrique.La première fois que j’ai entendu parler du combat de Leymah Gbowee, c’était en lisant une bande dessinée de Pénélope Bagieu** qui présentait des portraits de femmes du monde entier avec des destins extraordinaires et dont les actions ont eu un impact majeur et positif sur la société.
Leymah Gbowee était l’une d’elles.

Travailleuse sociale libérienne, elle est responsable du mouvement pacifiste Women of Liberia Mass Action for Peace (traduction : action collective des femmes libériennes pour la Paix).

Elle est corécipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011 pour avoir mobilisé et organisé les femmes libériennes de tous horizons afin de mettre fin aux violences liées à la guerre et d’assurer la participation politique des femmes et l’accès à l’éducation des jeunes filles et des femmes africaines.

Son engagement a conduit à l’élection de la première femme présidente d’une nation africaine, Ellen Johnson Sirleaf, au Libéria.

Son combat pour le respect des droits des femmes tend à démontrer que les femmes « peuvent être pilotes de paix ».

Véritable icône pour toute une génération de jeunes femmes engagées (africaines et du monde entier), Leymah Gbowee incarne un modèle de femmes d’influence qui agit en faveur de la Paix, pour offrir un avenir meilleur aux générations futures.

Il existe déjà la Journée mondiale des droits des femmes. Pourquoi célébrer la Journée internationale de la femme africaine ?

Si la journée du 8 mars met à l’honneur les droits des femmes du monde entier, la journée du 31 juillet a son importance car elle met en lumière le combat singulier des filles et des femmes africaines, qui sont souvent les premières touchées par les violences et les difficultés qui secouent le continent africain.

Ces filles et ces femmes ont besoin d’une voix et du soutien de tous les citoyens du monde qui souhaitent se joindre à leur cause.

Pour ce faire, le rôle des acteurs locaux, des ONGs et des bénévoles internationaux est précieux !

Il permet aux femmes africaines l’accès aux soins et à l’éducation qui leur permettront ensuite de s’émanciper et de devenir actrices du changement qui les concerne.

L’exemple du Ghana

Au Ghana (entre autres) de nombreux projets humanitaires sont mis en place tout au long de l’année.

Equipes locales et volontaires internationaux se retrouvent pour mettre en place des projets humanitaires qui auront un impact significatif dans la vie des membres des communautés locales.

Il existe notamment une mission de sensibilisation sanitaire dans la région de Kpando.

L’accompagnement des femmes enceintes est un aspect très important de ce programme.
En effet, les taux de mortalité infantile et de mortalité des mères lors de/aux suites d’un accouchement restent très élevés en Afrique subsaharienne. Pourtant, de simples mesures médicales et sanitaires pourraient suffire pour sauver des milliers de vies !

L’éducation en matière d’hygiène sanitaire auprès des plus jeunes est également fondamentale pour éviter des maladies communes.

Enfin, des campagnes de sensibilisation sanitaire permettent aux populations locales
d’en savoir plus sur les risques sanitaires.

Elles apprennent de nombreuses choses sur les maladies qui touchent des personnes dans la région et les précautions à prendre.

Grâce à la mobilisation de tous, les populations ghanéennes ont accès à une meilleure qualité de vie et peuvent se concentrer sur des questions de développement durable.

Si vous souhaitez agir, rejoignez les équipes locales et soutenez les populations africaines à leurs côtés !

Découvrez le programme de sensibilisation sanitaire au Ghana !

Découvrez le Ghana en photos !

Découvrez les témoignages de bénévoles au Ghana !

* En version originale : ‘You can never leave footprints that last if you are always walking on tiptoe.’

** Culottées 1 – Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, Gallimard, 2016.

Photos non contractuelles

Laissez un commentaire

Avis Globalong – Avis, actualités, critiques, conseils et témoignages pour votre voyage solidaire